« Pour évangéliser, il faut être amoureux du Christ »

A l’occasion de la Journée mondiale des Communications sociales, célébrée dimanche 20 mai, le quotidien mexicain « El Observador » a demandé au prédicateur de la Maison pontificale, le père Raniero Cantalamessa, OFM Cap., quelles devraient être les qualités premières d’un professionnel catholique de la communication sociale. Nous reproduisons ici deux des questions qui lui ont été posées.

Q : Pourrait-on envisager une communication « chrétienne » capable de faire face aux formes et aux contenus de la communication actuelle ?

P. Cantalamessa : Je crois que l’Evangile peut nous aider à changer cela. C’est la « Bonne Nouvelle » de l’amour de Dieu pour les hommes. Dieu nous connaît parfaitement mais il n’utilise pas cette connaissance pour nous juger, sa correction est amour. Je peux dire, en tant que franciscain, que nous devons contribuer à répandre l’espérance et la joie. François est l’homme de la joie parfaite, le jongleur de Dieu. Il ne s’agit pas d’une joie illusoire mais d’une joie fondée sur l’espérance. Nous devons insister sur cette racine de foi : l’union profonde au Christ et en particulier à la croix du Christ.

Q : Quel serait le secret de la communication catholique ?

P. Cantalamessa : Si nous voulons évangéliser à travers les moyens de communication sociale le secret est simple : être amoureux du Christ.

Lire l’entretien en entier sur Catholique.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *