Pourquoi évangéliser aujourd’hui ?

Pour répondre à cette question, il faudrait d’abord s’en poser une autre : pourquoi aimer ?

C’est en effet un peu le même type d’interrogation : on ne se demande pas quel intérêt l’on a à aimer ou pourquoi l’on doit aimer ;

On se demande davantage : qu’est-ce qui me pousse à aimer ; qui me conduit à aimer ?

Pour l’évangélisation c’est un peu la même chose : celui qui se pose la question de savoir si les chrétiens aujourd’hui ont une obligation d’évangélisation ne prend pas la question dans le bon sens… en effet, si l’on se place dans une optique d’obligation, donc d’intérêt, de stratégie, on reste dans le domaine de l’efficacité, du « faire » et l’on quitte le domaine du don, de la gratuité, de l’amour.

Et que signifierait un évangélisation qui serait autre chose qu’un don de soi, qu’une pure démarche d’amour ? En effet, lorsque nous voulons porter l’Evangile à ceux qui ne le connaissent pas ou plus, ne voulons nous pas précisément annoncer la victoire de du Don, le primat de l’Amour ?

Deus est Caritas, Dieu que nous voulons annoncer par son Evangile n’est-il pas Charité !

Alors si « évangéliser » c’est essayer par sa parole et ses actes, de témoigner de la victoire finale de l’amour de Dieu, et si l’on est persuadé de cette victoire parce que l’on en vit chaque jour et de plus en plus, on ne se demande plus pourquoi l’on « doit » évangéliser parce que, comme dans l’amour, on est poussé vers les autres auxquels on a envie de faire connaître cette joie, cette paix rencontrée, cette Personne qui a changé notre vie définitivement.

François Jusot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + deux =


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>