2008 : discriminations et très graves attaques contre les chrétiens

En 2008, des discriminations et de très graves attaques ont atteint des milliers de chrétiens dans le monde, a déploré Benoît XVI dans son discours annuel au Corps diplomatique près le Saint-Siège : le pape attire l’attention aussi sur la pauvreté « morale », également obstacle à la paix. « Si les tribulations sont pénibles, la constante présence du Christ est un puissant réconfort. Son Evangile est un message de salut pour tous et c’est pourquoi il ne peut être confiné dans la sphère privée, mais doit être proclamé sur les toits, jusqu’aux extrémités de la terre », a rappelé le pape quant à la mission première de l’Eglise, l’évangélisation.

Des milliers de victimes, déplore Benoît XVI

« Les discriminations et les très graves attaques dont ont été victimes, l’an passé, des milliers de chrétiens, montrent combien ce n’est pas seulement la pauvreté matérielle, mais aussi la pauvreté morale qui nuit à la paix. C’est dans la pauvreté morale, de fait, que de telles exactions plongent leurs racines », a déclaré le pape.

Benoît XVI a réaffirmé « la haute contribution que les religions peuvent donner à la lutte contre la pauvreté et à la construction de la paix » et plus précisément que « le christianisme est une religion de liberté et de paix (…) au service du vrai bien de l’humanité ».

Il a adressé ce message de solidarité aux chrétiens d’Irak et de l’Inde en butte à la violence : « A nos frères et sœurs victimes de la violence, spécialement en Iraq et en Inde, je renouvelle l’assurance de mon affection paternelle ».

Mais Benoît XVI s’est aussi adressé aux autorités civiles et politiques en leur demandant de « s’employer avec énergie à mettre fin à l’intolérance et aux vexations contre les chrétiens ».

Plus encore, le pape leur demande « d’œuvrer pour réparer les dommages provoqués, en particulier aux lieux de culte et aux propriétés ».

Benoît XVI a demandé également qu’elles encouragent « par tous les moyens » le « juste respect pour toutes les religions, proscrivant toutes formes de haine et de mépris ».

Se tournant aussi vers le « monde occidental », le pape a souhaité qu’on « ne cultive pas de préjugés ou d’hostilité contre les chrétiens, simplement parce que, sur certaines questions, leur voix dérange ».

Pour ce qui est de l’attitude à adopter, le pape a recommandé aux « disciples du Christ confrontés à de telles épreuves » de ne pas « perdre courage » car « le témoignage de l’Evangile est toujours un « signe de contradiction » par rapport à « l’esprit du monde » ! »

Benoît XVI a lancé un appel à la manifestation publique de la foi chrétienne en disant : « Si les tribulations sont pénibles, la constante présence du Christ est un puissant réconfort. Son Evangile est un message de salut pour tous et c’est pourquoi il ne peut être confiné dans la sphère privée, mais doit être proclamé sur les toits, jusqu’aux extrémités de la terre ».

Rappelons que chaque année l’agence vaticane Fides rend hommage aux prêtres, aux diacres, aux séminaristes, mais aussi aux religieuses et religieux et aux laïcs qui ont perdu la vie dans le monde pour l’annonce de l’Evangile. Ils sont au nombre de 20 en 2008, dont, en Irak, Mgr Paulos Faraj Rahho, archevêque chaldéen de Mossoul, mais aussi 16 prêtres, 1 religieux et 2 volontaires laïcs (cf. Zenit du 7 janvier).

L’Aide à l’Eglise en détresse, publie pour sa part un « Observatoire » des persécutions des chrétiens dans le monde. Cet « Observatoire sur les Eglises persécutées et menacées » offre une base documentaire régulièrement mise à jour sur la situation de l’Eglise dans plus d’une centaine de pays, sur tous les continents. Pour chaque pays, une fiche disponible en ligne, présente des données statistiques, la législation religieuse, ainsi qu’un dossier d’actualité issu de la revue L’Eglise dans le Monde.

Source : Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *