Toussaint dans les grandes villes d’Europe

Budapest 2007 Anuncioblog revient sur l’origine, les fondements et les objectifs du Congrès International pour la Nouvelle Evangélisation dont la Ve édition a lieu en ce moment même à Budapest.

Par Péter Várnai

« Comment ne pas penser aux innombrables fils et filles de l’Église qui, tout au long de l’histoire du continent européen, ont vécu une généreuse et authentique sainteté dans le secret de la vie familiale, professionnelle et sociale ? Mais il existent sur notre « vieux » continent aussi de vastes secteurs socio-culturels, au milieu desquels il faut prévoir une évangélisation pour les littéralement païens. » (Ecclesia in Europa, exhortation apostolique du pape Jean-Paul II)

De nos jours, beaucoup de gens sont victimes des « tempêtes spirituelles » et les réserves de nos forces morales semblent être épuisées. Un nombre augmentant de personnes dans notre environnement manquent d’un arrière-pays spirituel. La vie de l’Église dans les grandes villes d’Europe subit des changements radicaux depuis déjà plus de cinquante ans. L’homme de notre âge est celui qui est « comme les brebis qui n’ont point de berger » et c’est bien lui à qui nous sommes envoyés. Les mouvents observables nous inspirent à renouveler nos témoignages de foi. En février 2004, le pape Jean-Paul II a encouragé les premiers participants de la Toussaint avec les mots suivants : « Les grandes villes d’Europe ont besoin d’un nouvel élan pour redonner la vie à la moralité chrétienne. ». C’est par la décision des cardinaux de quatre métropoles européennes – Vienne, Paris, Lisbonne et Bruxelles – et avec le soutien de la Communauté d’Emmanuel que s’est formée la vision des Toussaints par le Congrès International de la Nouvelle Évangélisation (ICNE). La première Toussaint a été organisée à Vienne en mai 2003. La suivante a eu lieu à Paris durant la dernière semaine d’octobre 2004. Aussi les villes de Lisbonne et de Bruxelles ont donné leurs fêtes. Le cardinal Péter Erdő a annoncé à la Pentecôte de 2003 le programme d’évangélisation de 2003-2005 de l’archidiocèse, et puis en novembre il a publié son appel pour la Toussaint 2007.

La fête appelé « Toussaint » embrasse essentiellement quatre grands groupes de programmes

1. Congrès international :

Avec environ 1200-1500 participants dont la plupart viennent de l’étranger. Toutes les matinées, il y a des conférences sur l’évangélisation, des témoignages et messes, tandis que l’après-midi des ateliers et tables-rondes.

2. Programmes d’évangélisation des paroisses :

Dans les quartiers appartenants à la paroisse, dans les rues, sur les places, dans les instituts de l’Église ou laïques. La majorité des programmes est organisée par les paroisses, les préparatifs faits avec soin.

3. Sites d’évangélisation pour des programmes communs :

Scènes installées en des lieux fréquentés de la ville, centres commerciaux, places, etc. Les plus importants sont le festival des jeunes sur la place Bakáts et le programme Soul and Gospel à la terrasse WestEnd.

4. Programmes pour tous les participants :

Les événements d’ouverture et de clôture auxquels tous les habitants de la ville et tous les visiteurs venant des autres grandes villes sont invités. D’une grande importance est le pélérinage aux flambeaux sur le Mont Gellért.

Dans tous les cas, l’accent est mis sur la rencontre personnelle avec le Christ, sur le renouvellement de nos relations avec sa personne et le rattachement à l’Église.

L’essentiel de la Toussaint de Budapest est indiqué par le cardinal Erdő comme suit : « Toutes les grandes villes ont leur propre histoire, leur propre caractère. Pourtant, en ce qui concerne les vocations sacerdotales, nous avons rencontré des similarités étonnantes dans la situation des grandes villes. C’est pour cela que nous, cardinaux des grandes métropoles, avons décidé d’essayer une évangélisation en commun des grandes villes, bénéficiant de nos expériences mutuelles et reliant nos efforts. Notre objectif est de faciliter la réévangélisation des grandes villes et le renouvellement des paroisses urbaines par notre mission. »

Objectifs du Congrès

« Je vous donnerai un avenir et une espérance » (Jérémie 29,11)

Nous attachant aux aspirations des chrétiens vivant dans les grandes villes d’Europe, nous reconnaîssons d’une manière toujours plus intensive la nécessité d’approfondir notre appartenance au Christ. Nous sommes certains que notre foi est une chose très précieuse, digne d’être partagée avec ceux qui sont éloignés de l’Église ou absents des cercles chrétiens mais chercheurs de valeurs éternelles et d’une orientation spirituelle dans leur vie.

Nos paroisses et communautés sont les lieux où prêtres et laïcs, religieux et évêques cherchent et suivent ensemble le chemin attirant de la foi. De jour en jour, il nous est plus clair que seule l’espérance chrétienne est capable d’offrir une vraie solution aux problèmes et tensions entre les hommes.

Nous nous adressons avec confiance et respect aux habitants de cette ville, à ceux qui travaillent ou étudient ici, à ceux qui sont venus pour retrouver leur santé, à tous les visiteurs, pour leur proposer Jésus-Christ qui nous invite à mener une vie plus belle, plus saine, étant lui-même la vérité et la plénitude.

Avec notre message invitant à la conversion, au retour à Dieu, nous aimerions atteindre les communauté des fidèles, ainsi que les gens qui ont des contacts moins étroits avec les paroisses ou même éloignés de l’Église.

Notre mission est de servir l’accomplissement de l’espérance et de l’avenir, c’est-à-dire la Vie qui est en Jésus-Christ. Nos communautés se forment par la prière et l’amour prêt à se sacrifier et invitent à réaliser ensemble une vie plus proche à l’esprit de l’Évangile, qui se traduit par plus de justice et plus de solidarité en Hongrie et dans sa capitale.

Où en sommes-nous ? C’est bien le 21ème siècle à Budapest. Il nous semble important de souligner d’ici l’actualité de la parole éternelle de Jésus-Christ : « Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous et croyez à la bonne nouvelle. » (Marc 1,15)

Et pour cet objectif

1. Nous voudrions assister les paroisses dans la formation de l’esprit missionnaire par des prières et toutes activités
2. Aider les communautés pour retrouver contacts avec les membres éloignés de l’Église
3. Présenter les martyrs hongrois du 20ème siècle comme signes d’une foi vive et ferme entre nous
4. Chercher ensemble les chemins de confiance avec les gens bloqués dans une situation de vie particulière
5. Mettre en vedette les signes de confiance et d’espoir dans la culture et la vie publique.


– Exhortation apostolique du pape Jean-Paul II Ecclesia in Europa
Budapest 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *