Becket ou l’honneur de Dieu joue les prolongations

Après Pier Giorgio Frassati, la Compagnie des Types Louches propose « Becket ou l’honneur de Dieu » de Jean Anouilh. Cette pièce raconte l’histoire de Becket, ami du roi d’Angleterre Henri II Plantagenêt. Celui-ci, admirant les qualités humaines et politiques de Becket, va le nomme au plus haut poste de l’Etat : chancelier d’Angleterre et gardien du sceau à trois lions. Au cours dune campagne militaire victorieuse en France, le roi apprend que l’archevêque de Cantorbéry, primat de l’Eglise d’Angleterre avec lequel il était en désaccord, est décédé. Saisi d’une idée de génie et abusant de son pouvoir de souverain, il décide de faire nommer Becket pour lui succéder. Becket ne peut assumer les deux charges sans déroger. Il lui faut choisir entre les séductions du pouvoir et le service de Dieu, au risque de mettre en péril son amitié avec le roi…

Le conseil d’Auncioblog : y aller avec quelqu’un qui s’intéresse à la politique mais qui n’est pas croyant.

En prolongations au théâtre Saint Léon de Paris le jeudi 9 novembre 2006 à 20h30 et le vendredi 10 novembre 2006 à 20h30.
1 place du Cardinal Amette Paris 15ème. Métro La Motte Picquet
Tarif normal 10 euros, tarif réduit 7 euros.
Réservations : 06 64 32 58 00 (à partir de 18h) ou reservationbecket@yahoo.fr

Encore une pièce pour l’évangélisation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *