A propos de la troisième vague

Evêque auxiliaire de Reims, Mgr Joseph Boishu est responsable du groupe épiscopal d’accompagnement du Renouveau charismatique. Dans un entretien accordé au portail de l’Eglise catholique de France, il présente un ouvrage publié suite à une rencontre organisée à Paris en mai 2009 pour les délégués diocésains au Renouveau et des responsables de communautés charismatiques.

La question du discernement est sous-jacente :

Nous voyons apparaître depuis quelques années comme un nouvel élan charismatique qu’on a appelé « Troisième vague » ou « Mouvement de la Gloire ». Ce nouvel élan se manifeste surtout par de grands rassemblements qui se déroulent dans une ambiance émotionnelle forte et avec des phénomènes comme des guérisons, des « repos dans l’Esprit » (état de paix, de sérénité et d’abandon, NDLR), des spasmes, des rires… La Parole y est annoncée par divers orateurs, catholiques, réformés, évangéliques…

Il perçoit l’évangélisation commune comme une chance :

Même si ce n’est pas toujours facile, cette collaboration œcuménique est une chance pour l’évangélisation aujourd’hui. Dans son encyclique « Ut unum sint », Jean-Paul II écrivait « Les relations entre chrétiens… demandent dès maintenant les collaborations pratiques possibles à divers niveaux, pastoral, culturel, social et aussi dans le témoignage du message de l’évangile… Cette collaboration est aussi une épiphanie du Christ lui-même » (n° 40). Cette évangélisation commune est alors une chance.

Et en même, temps, à propos de cette évangélisation pratiquée ensemble (comme entre évangéliques et catholiques), il précise qu’il faut aussi un discernement théologique :

Cette collaboration est aussi une épiphanie du Christ lui-même » (n° 40). Cette évangélisation commune est alors une chance. Bien sûr, elle demande à être réfléchie et accompagnée d’un vrai travail de discernement théologique.

Enfin, il rappelle aussi que c’est toute l’Eglise qui est charismatique, puisqu’elle vit aussi du charisme de ses membres :

Nous savons, comme l’a dit Jean-Paul II, que « la dimension institutionnelle et la dimension charismatique sont co-essentielles à la constitution divine de l’Eglise ». (Message aux participants du Congrès des Mouvements ecclésiaux, D. C. du 5-07-1998.)

Lire la suite : l’entretien sur le portail Catholique.fr

Une réflexion au sujet de « A propos de la troisième vague »

  1. Ping : A propos de la troisième vague | CatInfor.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *