Benoît XVI à l’Afrique : « Courage, lève toi ! » (pour évangéliser)

Benoît XVI

« Courage, lève toi ! », « tu n’es pas seule », a lancé Benoît XVI à l’Eglise et aux populations africaines, dans l’homélie de la messe qu’il a célébrée, dans la matinée du 25 octobre, pour la clôture du synode des évêques pour l’Afrique. Benoît XVI a souligné « l’action urgente d’évangélisation », en invitant l’Afrique à prendre « le chemin d’une nouvelle évangélisation ». Un appel qui est aussi valable pour l’Europe, comme il le rappelle souvent.

Dans la basilique Saint-Pierre, en présence des Pères synodaux et au terme « de ces semaines de réflexion synodale », le pape a invité l’Afrique à prendre « le chemin d’une nouvelle évangélisation avec le courage qui vient de l’Esprit Saint ».

« L’action évangélisatrice urgente, dont on a beaucoup parlé ces jours-ci, comporte aussi un appel pressant à la réconciliation, condition indispensable pour instaurer en Afrique des relations de justice entre les hommes et pour construire une paix équitable et durable dans le respect de chaque individu et de chaque peuple », a ajouté le Saint Père.

« Une paix » qui « s’ouvre à l’apport de toutes les personnes de bonne volonté, au-delà des appartenances religieuses, ethniques, linguistiques, culturelles et sociales respectives ». « Dans une telle mission, toi, Eglise pèlerine dans l’Afrique du 3e millénaire, tu n’es pas seule », a insisté Benoît XVI. « Toute l’Eglise catholique t’es proche, par la prière et la solidarité, et du Ciel, les saints et les saintes africaines t’accompagnent ».

Durant cette messe animée par la communauté nigériane de Rome et par le Collège éthiopien, le pape a rappelé que le Synode avait souligné « avec force » que « l’Eglise est Famille de Dieu, dans laquelle les divisions ethniques, linguistiques ou culturelles ne peuvent pas subsister ».

« Des témoignages émouvants nous ont montré que, même dans les moments les plus sombres de l’histoire humaine, l’Esprit Saint est à l’œuvre et transforme les cœurs des victimes et des persécuteurs pour qu’ils se reconnaissent frères », a-t-il affirmé. « L’Eglise réconciliée est un puissant levain de réconciliation dans les pays et sur tout le continent africain ».

Pour le pape, « le dessein de Dieu ne change pas ». « A travers les siècles et les retournements de l’histoire, Il vise toujours le même objectif : le Règne de la liberté et de la paix pour tous ». « Et cela implique sa prédilection pour tous ceux qui sont privés de liberté et de paix, pour tous ceux qui sont violés dans leur dignité de personne humaine », a-t-il continué. « Pensons en particulier à nos frères et sœurs qui, en Afrique, souffrent de pauvreté, de maladies, d’injustices, de guerres et de violences, de migrations forcées ».

S’appuyant sur l’encyclique Populorum progressio, le pape a rappelé l’importance de conjuguer évangélisation et promotion humaine, en encourageant « un développement respectueux des cultures locales et de l’environnement » pour « faire sortir les peuples africains de l’esclavage de la faim et de la maladie ». « Il faut donc renouveler le modèle de développement global », a-t-il conclu.

Source : Zenit

2 réflexions au sujet de « Benoît XVI à l’Afrique : « Courage, lève toi ! » (pour évangéliser) »

  1. clo

    Des témoignages émouvants nous ont montré que, même dans les moments les plus sombres de l’histoire humaine, l’Esprit Saint est à l’œuvre et transforme les cœurs des victimes et des persécuteurs pour qu’ils se reconnaissent frères
    Je trouve que cette phrase résume bien l’action de l’esprit dans nos vie!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *