Benoît XVI : « Le mandat du Christ d’évangéliser le monde reste une priorité »

»

Le message du Saint-Père pour la 82e Journée missionnaire mondiale qui sera célébrée le 19 octobre prochain sur le thème : « Serviteurs et apôtres de Jésus-Christ ». Dans ce message daté du 11 mai, fête de la Pentecôte, le Pape invite à réfléchir sur la « priorité d’annoncer l’Evangile encore aujourd’hui » et précise que cette année paulinienne est « une opportunité pour annoncer l’Evangile jusqu’aux extrémités de la terre ».

UNE EVANGELISATION PRIORITAIRE – CITE DU VATICAN, 12 JUI 2008 (VIS).

Après avoir écrit que « l’humanité souffre et espère la vraie liberté, espère un monde différent, meilleur, espère une rédemption », Benoît XVI rappelle que le contexte international actuel est sujet de « fortes préoccupations en ce qui concerne l’avenir même de l’homme. Il mentionne ainsi la violence, la pauvreté « qui opprime des millions d’habitants, les discriminations et souvent aussi les persécutions pour des motifs raciaux, culturels et religieux,… la menace constante dans le rapport homme-environnement,… et les atteintes à la vie de l’être humain qui recouvre différentes formes et modalités ».

Le Saint-Père demande ensuite: « Y a t’il une espérance pour l’avenir, ou même, y a t’il un avenir pour l’humanité ? Et comment sera cet avenir ? Pour nous, croyants, la réponse à ces questions se trouve dans l’Evangile. Le Christ est notre avenir… Saint Paul -souligne-t-il- avait bien compris que c’est seulement dans le Christ que l’humanité peut trouver sa rédemption et son espérance… L’amour du Christ l’a porté à parcourir les routes de l’Empire romain comme héraut, apôtre, annonciateur, maître de l’Evangile duquel il se proclamait ambassadeur enchaîné ».

« C’est seulement à cette source, Jésus-Christ – ajoute le Pape – que l’on peut trouver l’attention, la tendresse, la compassion, l’accueil, la disponibilité, l’intérêt aux problèmes des gens et les autres vertus nécessaires aux messagers de l’Evangile, pour tout laisser et se donner complètement et de façon inconditionnelle pour répandre sur le monde le parfum de la charité du Christ ».

Benoît XVI écrit encore que malgré les difficultés comme le manque de prêtres ou de vocations, « le mandat du Christ d’évangéliser le monde reste une priorité ».

« N’ayons pas peur de jeter les filets -s’exclame-t-il- confiants en l’aide constante de Jésus ! ». Il ajoute ensuite que « les évêques, de même que l’apôtre Paul, sont appelés à se préoccuper de ceux qui sont loin et qui ne connaissent pas encore le Christ », et ont le devoir de « contribuer selon leur disponibilité, à envoyer des prêtres et des laïcs vers d’autres Eglises au service de l’évangélisation ».

Le Saint-Père encourage ensuite les prêtres à « être des pasteurs généreux et des évangélisateurs enthousiastes », et exprime le souhait que « leur impulsion missionnaire ne faiblisse pas dans les Eglises locales malgré le manque de prêtres qui afflige nombre d’entre elles ».

Le Pape demande aux religieux et religieuses de « porter l’annonce de l’Evangile à tous, et spécialement à ceux qui sont loin par un témoignage cohérent du Christ et par une fidélité à son Evangile ».

« Les laïcs qui oeuvrent à différents niveaux de la société -ajoute-t-il- sont appelés à prendre part à la diffusion de l’Evangile de façon toujours plus significative ».

Benoît XVI conclut son message en remerciant de « la contribution des Oeuvres Missionnaires Pontificales dans l’action évangélisatrice de l’Eglise… Que la collecte faite dans toutes les paroisses au cours de la Journée missionnaire mondiale soit un signe de communion et de sollicitude réciproque entre les Eglises. Que le peuple chrétien intensifie toujours plus la prière, moyen spirituel indispensable pour diffuser sur tous les peuples la lumière du Christ, lumière par antonomase qui éclaire les ténèbres de l’histoire ».

Source : Vatican Information Service

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *