Bible Navigator X, l’évangélisation sur Xbox 360

Bible Navigator X

Décidément, les Américains nous étonneront toujours ! Après Father Rambo, le poker rambo curé (qui joue bientôt sa finale), voici Bible Navigator X. Dieu n’est donc pas seul de retour : la Bible aussi, jusque dans nos salons !

Ce n’est pas un faux jeu vidéo de grenouilles de bénitiers se moquant de la messe ou de sacristains ayant du mal à sortir de leurs sacristies. Mais c’est peut-être une antidote aux violents jeux de massacres numériques des Xbox et consorts, dont les effets se font parfois ressentir jusque dans la vie réelle. Avec Bible Navigator X, c’est l’Apocalypse, mais dans le texte : « Tout à coup on vit un grand dragon rouge ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes, sept diadèmes; de sa queue, il entraînait le tiers des étoiles du ciel, et il les jeta sur la terre » (Apocalypse 12,3-4). Un retour aux sources, donc, avec à la clef une sorte d’évangélisation par les mass vidéos.

C’est la société Lifeway (cf « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie », Jean 14,6) qui a annoncé avec enthousiasme cette nouvelle création du B&H Publishing Group, une division de la Southern Baptist Convention. Mais une vraie Bible sur votre vraie Xbox 360, à quoi bon ? Le papier Bible, gribouillé et serré, ne suffisait-il pas ?

Regardez cette vidéo (en anglais) et vous comprendrez :


Bible Navigator X

L’image est donc magnifique. Imaginez-vous donc relire le Cantique des Cantiques en home cinéma, manettes en mains : splendide ! Sans compter les bonus : animations vidéos, peintures, etc. On attend avec impatience une version française et oecuménique. On attend aussi de voir les adultes jouer à l’exégèse !

Aaron Linne, producteur exécutif du marketing numérique pour B&H Publishing Group, a déclaré que le projet avait été un rêve depuis le lancement de la Xbox 360 en 2005, avec l’annonce de la possibilité de jeux téléchargeables.

Au début, Aaron Linne avait réussi à s’entretenir avec quelqu’un de chez Microsoft, mais ce n’était pas possible de faire avancer l’idée, parce que ce n’était pas un jeu proprement dit. Aujourd’hui, cependant, les joueurs utilisent leurs consoles vidéo pour des divertissements variés comme le téléchargement de films, les émissions de télévision, la musique en continu ou la navigation sur des sites web comme Facebook et Twitter.

« La Bible est un message d’espoir qui ne doit pas se limiter à des parchemins ou à des livres ou des ordinateurs, la Bonne Nouvelle peut être lue sur les iPhones, tout comme avec la Xbox 360 » a déclaré Aaron Linne dans une interview.

Le 10 novembre dernier, le communiqué de presse annonçant la sortie de la Bible sur Xbox s’est répandu comme une traînée de poudre sur les sites high tech partout dans le monde, a révélé l’Associated Baptist Press. Le 18 novembre, une recherche sur Google pour « Bible navigator X » donnait environ 83.700 réponses.

« Nous sommes très heureux de l’accueil que nous avons reçu, a déclaré Aaron Linne. C’est excitant de voir des gens parler de la Bible et de son impact sur la culture. »

Diplômé de l’Université de la Liberté, il est le premier a avoir travaillé pour Lifeway en tant que producteur de médias numériques. C’est ce qu’ont déclaré ses patrons, qui étaient prêts à prendre des risques financiers, même avec un modèle économique fragile du fait qu’on entend diffuser l’Evangile.

Une fois qu’il a commencé à travailler avec un promoteur dans la communauté Xbox sur l’adaptation de la « Bible HCSB Navigator », un CD-ROM pour ordinateurs personnels lancé en 2003, il a dit qu’il pouvait parfaitement réaliser la transition. « C’est une sensation naturelle et agréable, écrit-il sur son blog, de voir comment la Xbox était prédestinée pour accueillir la Bible ».

Bible navigator X se vendra 5 $ ou 400 points Microsoft, une devise en ligne qui permet aux utilisateurs d’acheter des produits sans utiliser de carte de crédit. Il sera téléchargeable sur Xbox.com dans la partie consacrée aux jeux originaux conçus, réalisés et testés par la communauté en ligne.

Aaron Linne voudrait développer cette application pour d’autres plateformes, si les occasions se présentent. « Cet accueil du grand public montre que la Bible est un texte qui change la vie, et nous sommes heureux d’être en mesure de la transposer vers de nouvelles plateformes et des médias à fort pontentiel », a-t-il dit.

« Bien que l’imprimerie ait une longue et belle vie, les analystes prédisent que le support numérique apportera 88% de croissance des revenus de l’édition et des sociétés de publicité dans les années à venir. Il y a déjà des bibles en ligne, des bibles pour les téléphones portables ou les dispositifs numériques portatifs comme l’iPod, des services communautaires qui permettent aux utilisateurs de se partager leurs prêches sur les sites de réseaux sociaux », a-t-il poursuivi.

« Nous devons trouver les moyens d’engager un changement de vie des Écritures d’une façon significative, pour s’adapter à la culture actuelle. C’est la clef de toute réflexion sur l’avenir de la Bible. »

« Tout comme la presse de Gutenberg et la Bible imprimée ont créé un monde basé sur l’écrit, la révolution numérique ouvre aujourd’hui de nouvelles opportunités pour de nouvelles relations, non seulement entre nous mais aussi entre les textes sacrés et les médias séculiers, a-t-il conclu. Les mots de la Bible peuvent faire de grandes choses si nous pensons à l’avenir de la diffusion de ces mots pour nos contemporains qui ont désespérément besoin de lire, d’écouter, de voir et d’interagir entre eux. »

(c) Traductions : JBM

Sources :

Bible Navitor X, l’évangélisation high tech, Fluctuat.net
LifeWay’s ‘Bible Navigator X’ reaches out to video gamers, Associated Baptist Press
LifeWay Christian Resources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *