Dieu est de retour en librairie

Dieu est de retour - la nouvelle évangélisation de la France

Dieu est de retour en librairie : c’est aujourd’hui ! « Enquête sans précédent par son ampleur, Dieu est de retour donne la parole tant aux cardinaux et aux évêques qu’aux laïcs et aux militants de base. » Voici la présentation de l’éditeur sur le site des éditions de l’Oeuvre.

Enquête de fond autant qu’ouvrage de réflexion, Dieu est de retour est le fruit d’un travail de longue haleine. Avant de le rédiger, Jean-Baptiste Maillard a interrogé des centaines de personnes aux quatre coins de la France : évêques, prêtres, militants associatifs, intellectuels catholiques, simples paroissiens, jeunes et moins jeunes, ils font tous part au fil des pages de leurs expériences et du fruit de leur réflexion. En ce sens, l’ouvrage est une radiographie de la France catholique, dans ce qu’elle a de plus représentatif et de plus vivant.

La question de l’évangélisation peut paraître anachronique au début du XXIe siècle ; elle est pourtant à l’ordre du jour.

L’Église n’est pas qu’un corps mystique, elle est aussi un corps social. Les catholiques ont un projet de société, une vision de la modernité. Ils sont souvent en opposition avec l’ordre établi.

En ce sens, Dieu est de retour défriche le terrain et le laboure.

Le retour du religieux dans le monde n’épargnera pas la France. La pression spirituelle de l’islam, les questionnements sur la laïcité, les défis de la modernité interpellent de manière inédite la conscience chrétienne au plus profond d’elle-même.

En filigrane, ce live pose les bases d’un projet alternatif de société.

Plus d’infos :

Commander le livre sur Amazon
– Le blog consacré Dieu est de retour
Le groupe Facebook
Les éditions de l’Oeuvre

2 réflexions au sujet de « Dieu est de retour en librairie »

  1. Artemis

    Merci pour ce livre qui donne la pêche et bcp d’espoir sur ce qui peut se passer chez « la fille aînée de l’Eglise ».

    Ne vous découragez pas dans vos démarches. Votre « push mail » m’a incitée à acheter le livre, donc ça marche. Depuis, je l’ai donné à qqu qui se pose des questions sur un discours trop timoré qui existe chez certains dans notre Eglise.

    Encore merci
    amdg

  2. furgole

    La crise des vocations pose un défi très grave à l’église.
    Mais il est une solution donjt on ne parle jamais….

    Dans la paroisse parisienne que je fréquente, plus de trente vocations sacerdotales et religieuses sont nées au cours des vingt dernières années.
    Quelle est l’explication de ce phénomène ?
    Cette communauté (Sainte Eugène Sainte Cécile à Paris) est biritualiste: les offices y sont célébrés dans forme ordinaire (messe de Paul VI) et dans la forme extraordinaire (messe tridentine).
    Quasiment toutes les vocations sont nées parmi les fidèles de la forme extraordinaire.

    Alors une question se pose ?

    S’il existe une possibilité que la messe traditionnelle soit favorable aux vocations, pourquoi la plupart des évêques de France se révèlent-ils en pratique si hostiles à une application réelle et généreuse du motu proprio du 7 juillet 2007 ?
    Pourquoi des fidèles attachés à la tradition liturgique sont-ils encore contraints à une véritable course d’obstacles s’ils veulent mettre fin à la discrimination dont ils sont l’objet en tout illégalité ?
    Pourquoi enfin tous les médias catholiques sont-ils si peu charitables à l’égard de leurs frères traditionnalistes, en leur réservant un silence total, ou bien encore des innuendos plus ou moins subtils ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *