Dieu est de retour : mais était-il parti ?

Dieu est de retour - la nouvelle évangélisation de la France

En écho à ce titre un brin provocateur et, il faut bien le dire aussi, quelque peu marketing (l’art des titres est un métier) on m’a souvent répondu « mais non, il ne nous a jamais quittés ! ». Explications.

Ce titre ne peut être compris sans son sous-titre, mode d’emploi de tout lecteur avisé : « la nouvelle évangélisation de la France ». Le postulat est le suivant : Dieu serait de retour, en France, par une évangélisation nouvelle de nos contemporains ayant perdu la foi. Cette annonce du Christ tout azimut est racontée par la trentaine de témoins de ce livre. Encore faut-il aussi accepter le constat de la réelle sécularisation de notre pays où seulement 4% de Français pratiquent Jésus dans l’Eucharistie chaque dimanche matin. Facebook, par exemple, est une ville de 5 millions d’habitants qui se disent non-catholiques. Benoît XVI parle d’ailleurs de continent à évangéliser au sujet d’Internet.

Jésus n’est pas partout, comme un élément omniprésent dans les arbres, les animaux et les petites fleurs… Il faut dire non à ce principe mystico-gélatineux qui voudrait que chaque homme ait forcément Jésus dans son coeur. Il y a certes l’Eglise invisible, mais il ne faut pas oublier que seul Jésus sauve, comme l’explique la déclaration Dominus Jesus sur l’universalité et l’unicité salvifique de Jésus-Christ et de l’Eglise du cardinal Ratzinger : « la révélation complète et définitive du mystère salvifique de Dieu se réalise en Jésus-Christ », précise-il.

Jésus nous a promis de ne pas nous quitter et même de rester avec nous, à une seule condition : évangéliser, précisément ! C’est ce que nous dit la finale de l’Evangile de Matthieu : « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. » Puis Il nous promet : « et je serais avec vous jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 19-20).

Dieu nous a laissé le soin d’utiliser notre liberté pour accomplir cette mission confiée à notre baptême. Dans sa miséricorde, il laisse tous les hommes pleinement libres de recevoir le Christ comme sauveur de leur vie. Pour que Dieu soit réellement de retour dans la vie de chacun de nos contemporains, il nous faut l’annoncer sans attendre, « à temps et à contre temps», comme le disait l’apôtre Paul dans sa 2ème épitre à Timothée.

Pour en savoir plus : Dieu est de retour.com
Acheter le livre sur Amazon : cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *