48 heures pour rencontrer Dieu

48 heures pour rencontrer Dieu ou le retrouver, pour découvrir ou redécouvrir les bases de la foi : c’est le défi que s’est lancé le mouvement international d’évangélisation « Jeunesse 2000 ». Plusieurs centaines de jeunes sont attendus pour le prochain week-end organisé du 13 au 15 mars au Bon Conseil à Paris, et du 20 au 22 mars au lycée Don Bosco à Lyon.

Le père René Luc, prêtre passé du milieu du banditisme marseillais à la prêtrise participera à l’animation du week-end de Paris, en lien avec des prêtres diocésains et différentes communautés. Son témoignage, expliquent les organisateurs, permettra « à chaque jeune de saisir combien sont essentiels l’Eucharistie, la Miséricorde à travers le sacrement de réconciliation, la Parole de Dieu et la dévotion à Marie ». A Lyon, les prédications seront assurées par le cardinal Barbarin et des prêtres du diocèse.

Au programme de ces trois jours : des temps de prière, d’adoration, de louange, d’enseignements et de partage « pour permettre à chacun de choisir le Christ, personnellement ».

« L’objectif est de plonger au coeur de la foi , aux racines même de l’Eglise catholique, et que les jeunes se portent eux-mêmes les uns les autres par la prière et l’exemple », expliquent encore les organisateurs.

Les week-ends « Jeunesse 2000 » sont nés de l’appel lancé aux jeunes par Jean-Paul II puis par Benoît XVI, à être des témoins vivants de l’Evangile dans le monde. En 1989, Ernest Williams, un Anglais de 26 ans, vit, durant un temps d’adoration aux JMJ de Compostelle une rencontre décisive, celle du Christ. Il est alors convaincu que ce face à face qui a fondé sa vie doit être proposé aux autres. C’est le lancement de Jeunesse 2000 et de ces week-end, durant lesquels le Saint-Sacrement est exposé en permanence.

Depuis, « Jeunesse 2000 » s’est étendu à plus de 30 pays. Entre 1992 et 2006, 18 cardinaux, 135 évêques et archevêques ont donné leur soutien ou ont participé à ces week-ends à travers le monde. En France, 25 week-ends ont été organisés depuis 2001, qui ont rassemblé 150 à 700 jeunes par session. Une centaine de volontaires sont engagés pour « Jeunesse 2000 » dans différents diocèses.

Voir une vidéo ici

Source : Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *