Glorious revient sur scène pour annoncer le Christ !

Glorious-Anuncioblog.jpg

Comme nous vous l’avions annoncé ici, Glorious revient sur scène pour évangéliser. Interview de Benjamin Pouzin, l’un des trois chanteurs.

Anuncioblog : Glorious revient ?

Benjamin Pouzin : Oui, Glorious revient avec un nouvel album prévu pour décembre 2008, intitulé « Génération Louange », en même temps que l’ouverture du « Lyon Centre ». Lyon Centre est une chapelle aménagée en salle de concert. Nous allons y donner des temps de louange tous les jeudis soirs pour les jeunes et les familles lyonnaises. C’est gratuit, ouvert à tous et c’est fait pour que chaque personne qui vient au Lyon Centre puisse passer un moment de prière unique.

En quoi consiste ce nouveau projet ?

C’est un projet paroissial que nous montons avec les paroisses de la presqu’île, là où nous habitons. Avec notre curé, nous connaissons ce que font les évangéliques pour les jeunes dans leurs megachurchs et nous allons tout simplement essayer « d’inculturer » leurs méthodes sur une paroisse catho. Ce qui veut dire que nous nous donnons les moyens de faire les choses bien, de proposer aux jeunes des initiatives nouvelles qui les rejoignent dans leur culture, et surtout que chaque étape du projet soit traitée de manière professionnelle. Nous croyons que nous avons un Dieu d’excellence, qui a fait pour nous les choses d’une manière parfaite, à notre tour nous souhaitons donner de l’excellence à Dieu et au monde.

Sur votre site Internet, on peut lire : « Aujourd’hui nos paroisses doivent rejoindre le monde d’une manière nouvelle dans la forme, nouvelle dans leurs méthodes et nouvelle dans leur ardeur pour annoncer le trésor de l’Evangile ». Comment pensez-vous pouvoir aider les paroisses avec ce nouveau projet ?

Notre curé, le père David Gréa, a lancé une grande réflexion dans notre paroisse : « comment imaginez-vous la paroisse du 21e siècle ? ». De là est née l’idée de renouveler nos structures, de repenser notre façon de vivre en communauté et surtout, notre façon de rejoindre le monde. Nous voulons, par ce projet paroissial, montrer que la paroisse n’est pas un lieu morose et triste, réservé aux plus initiés ou aux plus âgés mais un lieu ouvert sur le monde et qui vit sa foi d’une manière décomplexée. Nous sommes heureux d’être chrétiens et nous allons le montrer.

Vous reprenez aussi à votre compte les paroles de Benoît XVI pour les JMJ 2005 : « Chers jeunes du troisième millénaire, tel doit être votre programme ! Il est urgent que se lève une nouvelle génération d’apôtres enracinés dans la parole du Christ, capables de répondre aux défis de notre temps et prêts à répandre partout l’Evangile » : Pourquoi est-il aussi urgent d’évangéliser les jeunes, selon vous ?

Le Cardinal Barbarin, qui soutient le projet, nous a écrit une lettre dans laquelle il nous dit que pour lui l’évangélisation des jeunes est l’enjeu essentiel de l’Eglise aujourd’hui. En travaillant à Lyon dans un lycée catholique, j’ai pu me rendre compte combien les jeunes générations ne sont plus du tout atteints par le message de l’Eglise et de l’Evangile. Les structures actuelles et les méthodes ne leur correspondent plus. Il est temps pour nous d’entrer dans le 21e siècle : l’ère du numérique, du web et du MP3.

En quoi la musique est-elle une bonne méthode, parmi d’autres, pour annoncer le Christ ?

Regardez autour de vous dans le métro et dans les rues, le nombre de jeunes qui écoutent leur Ipod, le nombre de personnes qui ont des écouteurs ou des casques pour écouter de la musique partout où ils sont. Un récent sondage estimait qu’un jeune, aujourd’hui, écoute plus de 3 heures 30 de musique par jour. C’est un champ immense où les chrétiens en France sont totalement absents. Nous allons aller semer dans ce champ. Saint Paul ne nous aurait pas contredit, je crois.

Les paroles de votre dernier album ne prononçaient pas le nom de Jésus. Vos chansons seront-elles désormais spécifiquement kérygmatiques ?

Notre album se nomme « Génération Louange », il y a un air nouveau dans l’Eglise, le chant d’une génération qui veut prier, louer et annoncer Dieu au monde entier.

Finalement, après vos tournées à travers toute la France, vous vous posez à Lyon pour évangéliser. Est-ce un tournant dans l’histoire de Glorious ?

Oui, c’est un aboutissement pour nous et aussi une nouvelle naissance au sein de l’Eglise.

Que pouvez-vous nous dire de la place de Lyon dans l’évangélisation des Gaules ?

Sainte Blandine, Saint Pothin mais aussi Saint Irénée, et plus récemment le bienheureux père Antoine Chevrier, sont des exemples de foi qui dépassent bien largement les frontières de notre diocèse. Nous espérons être à notre tour, humblement, une paroisse qui rayonne dans notre lieu de vie, puis à Lyon et bien sûr dans la France entière. Lyon ne va pas s’arrêter d’ici tôt d’évangéliser.

Comment vont s’articuler les soirées et quelle sera la place de la prière ?

Il y a 3 phases pendant la soirée : le concert de louange : je l’appelle volontairement « concert de louange » pour bien montrer que c’est un concert, dans l’aspect technique du matériel déployé durant la soirée (écran géant, système son, ingénieur lumière, batterie…) mais aussi louange parce que toute la musique que nous faisons est une louange pour Dieu. Toutes les chansons n’ont de raison d’être que pour monter vers Dieu et Lui rendre gloire. En résumé, vous n’assistez pas à un concert mais à un temps de prière plutôt « pop rock ». Après la louange, vient le temps de l’édification où un prêtre (notre curé) nous donne un enseignement, un prêche sur un sujet de l’Evangile et la manière de le mettre en pratique dans notre vie quotidienne. La 3e phase se nomme : « les connect-groupes », c’est un temps de partage, animé par des paroissiens, entre une dizaine de personnes pour parler de sa foi, de sa vie, de l’Eglise et pour rencontrer de nouveaux amis à la paroisse au bar-lounge.

En quoi le concept « bar-lounge » peut-il vous permettre d’évangéliser ?

Nous en avions assez de nous réunir dans des pièces où les murs prenaient l’eau, où les fauteuils étaient complètement détruits et où la déco ne ressemblait à rien. Comment voulez-vous être fier de votre paroisse et inviter de nouveaux amis si vous avez honte du lieu où vous allez ?

Ne craignez-vous pas que l’on vous montre du doigt comme proposant une méthode d’évangélisation « évangélique, made in USA » ?

Chaque œuvre de Dieu a eu droit à son lot de critiques. Je comprends qu’un projet comme celui-là puisse soulever des questions et des débats, si cela est dans le but de faire avancer l’Eglise. Beaucoup de gens s’interrogent, aujourd’hui, dans le monde catholique, en se demandant pourquoi les évangéliques réussissent à attirer des familles, des jeunes quand nous, catholiques, nous ramons… Encore une fois, je crois que c’est un réel défi lancé à l’Eglise de se renouveller, de s’inculturer et d’annoncer la foi d’une manière adaptée à la culture actuelle. Je retiendrais toujours la phrase que les séminaristes de Moulins ont lancé au cardinal Barbarin, qui le rapporte lui-même : « De toute façon, vous serez bien obligés de changer quand il n’y aura plus personne, et si vous ne le faites pas maintenant par conviction, vous le ferez dans cinq ans par nécessité ! ».

Vos concerts hebdomadaires seront-ils gratuits ? Comment allez-vous vivre ?

« Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Mt 10,8). Lyon Centre est ouvert à tous. Nous vivons de dons de mécènes particuliers et des entreprises. Nous allons chercher l’argent en convainquant les gens que ce projet unique et ambitieux est plein d’avenir dans l’Eglise. Nous croyons qu’une génération se lève en France et va tenter des choses encore jamais vues pour annoncer l’Evangile. C’est l’heure des grandes premières, l’Eglise est prête. Benoît XVI nous l’a dit sur le parvis de Notre Dame : « L’Eglise compte sur vous. »

Extraits de leur nouvel album : Glorious sur Myspace
Site de Glorious : Glorious.fr
Projet Lyon-Centre : Lyon-centre.fr
Lire aussi : l’article paru dans La Croix

11 réflexions au sujet de « Glorious revient sur scène pour annoncer le Christ ! »

  1. Paul

    Bravo aux frères Pouzin ! Je leur souhaite de tout coeur de réussir. De toute manière, si c’est la volonté du Seigneur, cela ne pourra que réussir.
    Ce que je souhaite surtout, c’est que cela soit encouragé par l’épiscopat français !!! Et si possible cette fois-ci !!!
    Pourquoi le refus d’une majorité d’évêques et de prêtres(c’est un constat et non une critique) du concept de la pop-louange ! ça marche ailleurs et ça porte du fruit !
    Il faut savoir le reconnaître !

  2. jesus'freak

    merci aux glorious pour avoir répondu fidèlement « oui » à l’appel que le Seigneur leur a lancé…
    Merci pour leur énergie, leur persévérance…
    Que ce projet résonne dans tous les dioceses de France, qu’il puisse leur suggérer de nouvelles méthodes d’évangélisation!
    Les jeunes ont besoin de n’avoir pas peur de croire.
    Anne

  3. sixtine

    coucou mes frére !!
    je suis ravie dece que vous faites , c’est vraiment énorme , quel bonheur de pouvoir louer notre seigneur jésus , enssemble , car nos somme vraiment frére et soeur , ds le christ je vous embrasse tres fort mes frére et atres bientot !votre soeur . sixtine

  4. happyman

    Tous les abums de Glorious sont maintenant dispo sur

    http://www.joymusic.fr

    un nouveau site entieremnt dedié a la musique chrétienne !

    EN plus, le nouvel album « Génération Louange » sera en avant première en téléchargement des le 1 er decembre 2008!

  5. boubou

    c’est une honte !!

    musicalement vous êtes nul……et vous n’êtes qu’une grosse machine à fric !

    je prie pour vous….

  6. Jean-Baptiste Maillad

    A boubou : pourquoi un commentaire si vindicatif ? Il me paraît difficile de dire qu’un groupe qui a vendu 100.000 albums, sur un marché aussi petit que la pop-louange, soient nul musicalement. Qu’ils aient des progrès à faire, c’est possible – qui n’en a pas ? – mais jeter aussi vite le bébé avec l’eau du bain me paraît grotesque. Quant à l’accusation de « machine à fric », elle est ridicule quand on connaît les difficultés qu’ils ont connu et le fait qu’ils soient aujourd’hui salariés de la pastorale des jeunes du diocèse de Lyon. A moins peut-être que cette nouvelle évangélisation vous rebute, je ne vois pas ce qui vous dérange. Pouvez-vous nous éclairer ?

  7. jean-françois

    OK, la musique et les chants sont un vecteurs importants pour les jeunes et peuvent aider à l’annonce de l’évangile … pour peu qu’ils l’annoncent réellement !
    En effet pourquoi les textes sont-ils si simplistes, pourquoi les chansons n’abordent-elles pas les difficultés qui sont celles des jeunes d’aujourd’hui (comme les psaumes à l’époque où ils ont été écrits… voir certains textes de Tiken Jah Fakoli par exemple)plutôt que de leur asséner des tonnes de bons sentiments qui ne touchent que la sensibilité et pas vraiment leur vie ?
    Un chant de louanges d’accord, deux ok mais trois basta ! L’Eglise ne se refondera pas comme ça ! Et Monseigneur Barbarin, n’est pas tout à fait sur la plaque, mais pas mal à côté… non , en misant sur le cheval « mega church » ? Le suivisme (ici l’imitation des évangélistes les plus rétro) ne conduit nulle part, mais la créativité oui, celle qui veut que chacun avance avec l’aide de tous. Ce qui se vit dans les petites communautés « de base », pauvres, mal foutues, me semble plus révélateur de l’évangile que les grosses machines comme Glorious, qui ont cependant elles aussi le droit de vivre.
    Bref, je suis déçu par l’énergie gaspillée dans des « opérations » bling bling comme celles de Lyon centre.
    Mais courage, l’esprit souffle où il veut…!

  8. Jean-Baptiste Maillad

    A Jean-François : Glorious font ce qu’ils savent faire, ils essayent d’évangéliser à leur manière, ce qui est tout fait encourageable, d’autant plus que cela marche auprès de beaucoup de jeunes, de nos amis… Glorious chante aussi des psaumes, et la Parole de Dieu est toujours d’actualité, rien de tel pour toucher les coeurs. Concernant la louange, on peut dire que c’est la Résurrection qui nous conduit à louer sans cesse (donc plus de 3 chants :-), cf la finale de l’Evangile de Luc : Puis il les emmena jusque vers Béthanie et, levant les mains, il les bénit. Et il advint, comme il les bénissait, qu’il se sépara d’eux et fut emporté au ciel. Pour eux, s’étant prosternés devant lui, ils retournèrent à Jérusalem en grande joie, et ils étaient constamment dans le Temple à louer Dieu. (Lc 24, 50-53).

    Lyon centre est une adaptation catholique d’un concept évangélique, soutenue par le chef de l’Eglise en France : nous avons bien raison de reprendre chez les autres ce qui fonctionne pour annoncer le véritable kérygme.

    Mais d’autres modes d’évangélisation pour les jeunes seraient bons aussi, d’autres musiques et d’autres textes. Vous avez l’air d’avoir quelques idées : n’hésitez pas à vous lancer vous-même ou à motiver des jeunes autour de vous qui auraient un charisme d’évangélisation par la musique ou d’autres moyens. Bon courage et joyeux Noël !

  9. jean-françois

    j’aimerai bien savoir quelle est l’efficacité de ce style d’évangélisation et vers quoi elle est censée nous conduire. Ma crainte est toujours que le message soit tellement réduit à sa plus simple expression (voir les textes des chansons) et tellement désincarné qu’il se vide de sa force, celle de J’ésus et de son Amour. Regardons ce que sont devenus certains groupes charismatiques… Je ne suis pas bien sûr que la vraie vie (celle annoncée dans la bonne nouvelle) soit là ! Mais bof, sans doute ai je une poutre dans l’oeil et « mega church lyon » seulement la paille puisqu’elle est soutenue par le chef en personne ? Au fait quel est le chef de l’Eglise ? je ne pensais pas qu’il pouvait s’agir d’un homme !

  10. Jean-Baptiste Maillard

    Pour l’efficacité, peut-être faut-il demander aux jeunes qui aiment Glorious et qui prient avec leurs albums ce qu’ils en pensent.

    Quant à un message réduit, il faut quand-même rappeler que dans la deuxième partie de la soirée, le curé de la paroisse fait un topo sur certains aspects de la foi.

    En France, le chef de l’Eglise catholique est le primat des Gaules. Dans le monde, c’est le pape.

    Croyez-vous dans la présence réelle ? Pour ma part je pense qu’on devrait laisser une plus grande place à l’adoration car elle mène à l’évangélisation. Qu’en pensez-vous ?

  11. Marie-Alice

    Il y a quelques années déjà, vous avez permis à de nombreuses personnes d’avoir la pêche, l’élan pour annoncer le Christ ! C’est providentiel que vous soyez repartis avec de nouveaux projets en tête ! Ce que retiennent les jeunes ne sont pas tant vos rythmes et vos airs ( très bons ) que votre exemple, l’audace avec laquelle vous témoignez de notre Dieu. Vous êtes percutants, c’est ça qui est bon !!! Je prie pour vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *