Manifeste de soutien à Benoît XVI : « Benoît, j’ai confiance en toi ! »

Benoît, j'ai confiance en toi !

Mercredi des Cendres 25 février 2009 : lancement du Manifeste de Carême « Benoît, j’ai confiance en toi ! »

Pour leur entrée en Carême, les catholiques ordinaires ne font pas abstinence de leur fidélité au successeur de Pierre.

En ce Mercredi des Cendres, et après un mois de polémiques, d’anathèmes et de remises en cause de leur Eglise et de son Représentant, plusieurs associations catholiques lancent, à l’occasion du Carême et de son chemin de conversion vers Pâques, un site de soutien à Benoît XVI : « benoitjaiconfianceentoi.org ».

Tous ceux qui le souhaitent pourront y signer un manifeste de fidélité au Pape intitulé respectueusement : « Benoît, j’ai confiance en toi ! » Mais pas seulement…

Il s’agit de donner la parole à la grande majorité silencieuse de l’Eglise exclue des plateaux de télé ; elle se reconnaît pleinement dans la démarche d’unité, de miséricorde et de réconciliation poursuivie par Benoit XVI, dans la droite ligne de son prédécesseur Jean-Paul II et dans la fidélité au concile Vatican II.

Comme le rappellent les textes du Concile Vatican II, le Pape est le seul garant de l’unité de l’Eglise, et de ce fait, est chargé de protéger « les légitimes diversités » et, en même temps, de veiller « à ce que les différences ne nuisent pas à l’unité, mais la servent » (Lumen Gentium, 13).

C’est bien pour bâtir cette unité que ce même concile Vatican II s’est engagé dans une démarche résolument œcuménique : dès 1965, Paul VI et le patriarche de Constantinople ont levé mutuellement les excommunications qui pesaient depuis 1054 sur les Eglises catholique et orthodoxe. C’est la même logique qu’a poursuivie Jean-Paul II en répondant par le Motu Proprio Ecclesia Dei Afflicta à la demande de réconciliation du Monde traditionaliste.

Et Benoît XVI a poursuivi jusqu’à aujourd’hui l’œuvre de ses prédécesseurs avec le Motu Proprio Summorum Pontificum et la levée de l’excommunication des quatre évêques ordonnés par Mgr Lefebvre.

Mais plus encore, il s’agit d’assurer Benoît XVI, très affecté par la tempête médiatique déchaînée contre lui, de notre attachement filial et de notre entière communion dans son effort de réconciliation.

Car que ce soient par les propos négationnistes scandaleusement destructeurs de celui-là même qui demande à revenir dans l’Eglise, que par les anathèmes mensongers proférés quotidiennement dans les medias par les intellectuels de tous bords, TOUS participent du discrédit profond jeté sur la personne du Pape et son magistère.

Les catholiques sont ainsi profondément blessés par cette campagne de dénigrement menée par ces prélats en rupture de ban comme par ces intellectuels donneurs de leçons ; en portant atteinte à la personne du Pape et à sa grande bonté, ils bafouent notre attachement à son magistère et pour tout dire, notre identité de Chrétiens la plus profonde.

Car enfin, reçu en France avec tous les honneurs intellectuels et médiatiques en septembre dernier, le Pape Benoît est, quatre mois plus tard, l’objet de toutes les critiques et railleries les plus injustes. Les catholiques ne peuvent contenir plus longtemps leur souffrance devant ce traitement disproportionné et désolant de leur Pape et de son action, sans se tourner, en ce début de Carême, vers le chemin de croix de Jésus : venu apporter paix et miséricorde au monde, Il s’y prépare au désert pendant 40 jours, est accueilli en triomphe le dimanche des Rameaux pour être crucifié dans la haine le vendredi suivant. Mais c’est compter sans la Résurrection…

En ce temps de montée vers Pâques nous voulons nous associer au plus près au vicaire du Christ, en demandant à chacun d’apporter son soutien à Benoît XVI par la signature de ce manifeste de Carême.

A l’issue de ces 40 jours, ce texte, accompagné de la liste de ses signataires, sera porté à Rome et remis à Benoît XVI à l’occasion des fêtes pascales.

Le site « benoitjaiconfainceentoi.org » sera aussi bien plus qu’un lieu de fidélité au Pape ; comme Benoît XVI les y invitent, il sera un véritable viatique entre les catholiques désireux de prier quotidiennement pour le Pape et l’écrasant ministère qui est le sien.

Avec ce site-manifeste de Carême, il s’agit ni plus ni moins que de répondre à l’appel de Jésus, porté avec tant de bonté par Benoît XVI, de convertir nos cœurs à l’Amour du Christ et à la miséricorde de Dieu.

Bon carême à tous !

« Oui, Benoît, j’ai confiance en toi ! »

Techniquement réalisé par votre serviteur, vous pouvez signer le manifeste en cliquant ici !

avec le soutien de :

TRANSEPT, UNITAS, “TOUCHE PAS A MON PAPE !”, ANUNCIOBLOG

24 réflexions au sujet de « Manifeste de soutien à Benoît XVI : « Benoît, j’ai confiance en toi ! » »

  1. gilou

    Nous voyons deux conceptions se manifester, sinon s’opposer :
    1) la « Tradi », fidèle à Dieu
    2) la « Néo », fidèle aux z’hommes.
    Dieu est seul juge!

  2. mt

    Je ne suis pas tradi. mais profondément attachée à l’unité de l’ Eglise fondée par Jésus- Christ dont le pape est le chef. J’espère que ce désir du St Père de rétablir d’unité ac « ceux qui ont refusé Vatican II » ne causera pas de désordre . L’heure est à l’urgence dans un monde de violence planétaire, restons tous unis derrière notre Pape.

  3. alain

    Vous vous réjouissez de la fin du « SCHISME », et je suis vraiment très content que ces intégristes acceptent enfin la primauté du Pape et tout Vatican II, qui a tant apporté.

    En revanche, je ne comprends pas pourquoi, vous vous autorisez à tutoyer notre St-Père.

  4. Jean-Baptiste Maillard

    Ce texte est de Frigide Barjot.
    A Gilou : non, il n’y a pas que les tradis qui sont fidèles à Dieu, et heureusement. Les tradis n’ont pas ce monopole. Qu’entendez-vous par les « néos » ?

    A Alain : qui nous autorise à tutoyer notre Saint Père ? Mais c’est un « tu » de magesté ! Le même « tu » qu’on adressa au roi d’Espagne lorsqu’il se maria, le même « tu » qu’on retrouve en latin. De même, on peut tout à fait tutoyer le Seigneur, « Seigneur, viens à mon aide » dit le psaume sans lui manquer de respect. Que ce soit votre choix de vouvoyer le pape, je le respecte, mais respectez aussi le nôtre !

  5. isabelle

    jefait confiance au stpere ilaesprist saint avec lui
    benoit xvi je vous aime, soiyez assurer de mes priéres
    pour l’unite de l’église

  6. delpierre

    en ce temps de carême ,nous prions pour vous Saint Père ,nous vous soutenons , guidé par l’Esprit saint et Jean Paul ii ,vous êtes dans la vérité du Christ;
    nous vous aimons

  7. POUJOL

    Merci, saint Père, de chercher, par l’inspiration de l’Esprit Saint, à faire l’unité de l’Eglise catholique. Je prie pour vous.

  8. Patricia A

    Comment ne pas avoir confiance en vous très cher Saint Père, vous êtes notre guide.
    Guidé par l’Esprit Saint nous vous suivons en toute simplicité.
    Nous prions pour vous et nous vous aimons.

  9. Christine Avril - de Paris

    « Allons, debout ! n’ayons pas peur ! ». Le coup bas de M. Williamson vous a frappé le premier. Saint Père, nous avons besoin de vous DEBOUT, bras ouverts et confiant, fort de nous savoir tous et toutes choqués, peinés, mais consolés, car plus le geste est beau, plus il déchaîne des réactions violentes. Confiance et prions pour que grâce à vous nous soyons tous réunis en un seul corps.

  10. jeudi 05 mars 9h 59 par guilaine

    Merci très SaintPère pour votre mission . Que Dieu vous bénisse , que l’ESPRIT SAINT nous éclaire tous . Oui, puisque dans « AiMER » il y a « AME » .Alors D’ame à Ame . Je vous AIME .

  11. MT

    je suis attachée à l’unité de l’Eglise de JC , Sainte parce qu’appartant à JC . Soutenons le St Père, restons unis derrière Jésus. L’union fait la Force ! Même si nous ne sommes plus que minoritaires en occident . Notre force est en JC : « Père, Faites qu’ils soient un comme nous sommes un. »

  12. MICHAU Pierre

    Cher Benoit, reçois notre tre respectueux et affectueux salut pour te dire que nous souffrons derrière Toi qui veux nous réunir tous autour de notre Père
    Que Dieu te bénisse et continue à te donner force et lucidité

  13. gilou

    A Frigide Barjot (joli pseudo!) : les « Néos » = les catholiques nouveau-style, ceux qui ont accepté le V.II.
    A tous :
    Un des points d’achoppement, de friction : la nouvelle religion catholique est mise sur le même plan que les autres confessions. Avant le V.II, l’on disait : »Hors de l’Eglise, point de salut! ».

  14. pauline gargallo

    Laurent ,merci d’être venu passer faire de la prévention dans notre collège (saint joseph ) mais pour moi c’était plus que de la prévention c’était aussi un soutient morale de ta part !
    une histoire a la fois sinistre et magique , que je ne suis pas prête d’oublier ,
    j’achèterais ton livre dès que possible .
    encore merci pour les conseils que tu m’a donné , je tacherais d’en faire bon usage !

  15. colonges

    nous sommes de tout cœur avec notre saint père le pape Benoit XVI, que nos médias arrêtent leur persécution médiatique!

  16. Patricia

    Saint Père comment ne pas avoir confiance en vous, car c’est l’Esprit Saint qui vous a choisi. J’ai confiance et je vousaime.

  17. anne-charlotte

    Saint Père, nous vous portons dans nos prières quotidiennes. Nous avons confiance, l’Esprit Saint est là et l’Eglise triomphera. Nous vous aimons Saint Père.

  18. Michel Martinez

    Les détracteurs passeront, l’Eglise demeurera. Nos papes récents, comme les premiers, connaissent souvent le martyre : Jean-Paul II par la maladie, Jean-Paul 1er qu’on n’oublie pas par la brièveté, Paul VI par les excès dans l’interprétation, parfois, de Vatican II, Jean XXIII par la maladie, Pie XII par cette espèce de martyre post-mortem de la calomnie … et Benoît XVI n’échappe pas à la règle. Gloire à lui, nous l’aimons.

  19. Michel Martinez

    Mes bien chers frères, ne nous disputons pas entre tradis et modernistes; j’assiste régulièrement à la messe de Paul VI et à celle de Pie V, et je suis chez moi dans les deux, avec le même Dieu, la même foi, et deux messes qui, quand on les connaît bien, se ressemblent tout de même; ce ne sont pas deux mondes étrangers l’un à l’autre, ce sonr deux espects de ma chère Eglise, si riche, si diversifiée, et en même temps si unitaire. Je vous invite à faire comme moi si vous le pouvez, à vous familiariser avec les deux rites, vous en verrez mieux la parenté. Union de prière. Michel

  20. Michel Martinez

    Il y a un auteur au nom glorieux mais à l’oeuvre bien oubliée, François-René de Chateaubriand, qu’il serait à propos de relire : son « Génie du Christianisme » n’ a rien perdu de sa force, et son génie à lui rend tout si beau et si évident. Vous découvrirez, à travers des récits, des réflexions et des évocations au style inégalable, les avantages qu’il y aurait pour l’humanité à être chrétienne. Votrre livre de cet été est tout trouvé, bonne lecture. Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *