Mon curé évangélise sur Facebook

Père Patrice Gaudin - Facebook

« Patrice Gaudin utilise le célébrissime réseau social pour dire sa foi et rameuter ses ouailles. Du coup, le virtuel devient bien réel. » Extraits d’un article paru dans Sud Ouest sur un prêtre bordelais qui ne fait pas mystère de son évangélisation. Facebook compte environ 10 millions de Français à évangéliser.

Patrice Gaudin se poste devant son ordinateur plusieurs fois par jour. Il est membre de Facebook depuis plus d’un an. Le virus l’a pris lors des Journées mondiales de la jeunesse qui se tenaient à Sydney. « J’y mets mes heures de confession, des photos de mon ordination, de ma rencontre avec le pape Jean-Paul II, des commentaires sur l’Évangile et même quelques conneries. Je dois admettre que quand je parle frites-Nutella (mes deux péchés mignons), les commentaires ne sont jamais aussi nombreux. »

Le nombre de Dunbar

Vous l’avez compris, nous sommes en contact avec le père Patrice Gaudin, 37 ans, aumônier de l’église du Sacré-Coeur à Bordeaux. Lui a dépassé le nombre de Dunbar, qui fixe à 148 la quantité d’amis avec lesquels une personne peut entretenir une relation stable à un moment donné de sa vie. « J’ai 400 amis et des poussières, pour la plupart des jeunes paroissiens, collégiens, lycéens, étudiants, et d’autres prêtres (une dizaine seraient sur le réseau à Bordeaux). J’essaie de répondre à tous le plus instantanément possible. Quand je ne connais pas et que ça me chagrine, que je pressens un certain voyeurisme, je sors le type de mon réseau », dit-il avec son franc-parler d’ancien rugbyman.

Le membre de la Communauté de l’Emmanuel ne voit dans Facebook que les avantages qu’il lui prête. « On s’expose un peu et ça brise une certaine tranquillité. Mais c’est un lieu où l’Évangile peut passer. On peut y mettre du fond, avec de beaux textes ou de petites vidéos de discours de Benoît XVI », poursuit le prêtre.

Sur son profil, que voit-on ? D’abord une photo. Pas de doute, nous sommes bien avec un ecclésiastique, même si on ne voit pas son visage. Il se trouve au sommet d’une piste de snowboard du côté d’Ax-les-Thermes. Dans ses habits liturgiques, il brandit l’hostie et célèbre une messe devant une trentaine de lycéens de sa paroisse. « On a bien vu Jean-Paul II sur un kayak, alors… Je suis sur le réseau pour dire ma joie d’être prêtre. Mais c’est surtout un lien paroissial beaucoup plus pratique que l’e-mail, qui relève aujourd’hui de la préhistoire et qui est totalement abandonné par les ados. »

Patrice Gaudin s’amuse à faire défiler les images qu’il a mises en ligne. On le voit faisant la circulation en plein Sydney, tirer la langue, dormir, faire un saut à parachute et jouer à la Wii, qu’il range précieusement sur les étagères du presbytère à côté des oeuvres de saint Thomas d’Aquin. Il y a aussi des images de son séminaire à Lourdes.

Sacré-Coeur TV

Le jeune curé, qui a fait des études de finances et de gestion, est un passionné de communication. Il vit avec son temps et Internet en fait partie. Il ne compte d’ailleurs pas en rester à Facebook, qu’il sait dépassé à terme. Pour l’instant, il tente de trouver le temps de refaire le site de la paroisse. Ensuite, il a en projet de lancer « Sacré-Coeur TV » sur Dailymotion ou You Tube. (…)

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *