On a retrouvé l’arche de Noé

L'Arche de Noé version Playmobil

L'Arche de Noé de l'exposition « Il était une foi Playmobil » (jusq'au 16 mai au musée des Arts décoratifs à Paris)

« Si eux se taisent, les pierres crieront » : comment ne pas penser à cette parole de l’Evangile (Luc 19,40) en apprenant cette nouvelle ? Comme si, par manque d’évangélisation de la part des croyants, les fouilles archéologiques se font révélateur de l’histoire sainte, Bible à l’appui…

L’arche de Noë retrouvée en Turquie ? (AFP)

Un groupe d’explorateurs évangéliques chinois et turcs ont annoncé aujourd’hui qu’ils pensaient avoir découvert l’arche de Noé sur un sommet de quelque 4000 mètres du mont Ararat en Turquie. Ils affirment avoir retrouvé des restes en bois de la structure de l’arche dont la datation au carbone quatorze remonterait à 4.800 ans, époque présumée où l’arche aurait navigué.

« Nous ne sommes pas sûrs à 100% qu’il s’agit de l’arche mais nous le sommes à 99,9% », a déclaré Yeung Wing-cheung, réalisateur chinois de films documentaires à Hong Kong et l’un des quinze membres de l’équipe baptisée Noah’s Ark Ministries International. La structure de l’arche comporte plusieurs compartiments, certains dotés de poutrelles en bois, qui devaient abriter des animaux, a-t-il ajouté.

L’équipe a exclu que l’emplacement de la découverte ait été habité puisqu’on n’a jamais trouvé, dans la région, de traces de présence humaine au-delà de 3.500 mètres d’altitude. Les responsables turcs locaux vont demander au gouvernement de demander à l’UNESCO d’accorder à la région le statut de « patrimoine mondial » afin que le site soit protégé pendant toute la durée des fouilles, a indiqué Yeung.

Selon la Bible, Dieu aurait déclenché le déluge pour laver la terre de sa corruption et demandé à Noé de construire une arche et d’y placer un spécimen de chacune des espèces vivantes. Toujours selon la Bible, lorsque les eaux de l’inondation provoquée par le déluge se sont retirées, l’arche s’est posée à sec sur l’une des hauteurs d’une chaîne montagneuse que certains chercheurs pensent être le mont Ararat.

2 réflexions au sujet de « On a retrouvé l’arche de Noé »

  1. mathieu c

    et où sont les dépôts sédimentaires correspondants ??
    Pas de sédiments concordants=arche déplacée (si jamais il y avait vraiment une arche là…
    pas la première fois qu’on en trouve une…).
    Vous imaginez une crue de plusieurs milliers de mètres sans dépôts caractéristiques en aucun endroit du globe ?

    De plus, l’histoire de Noé est reprise d’un conte bien plus ancien des sumériens (pas eux, sûrement d’autre, je rechercherai) dont la capitale fut effectivement inondée (avec dépôts) mais pas avec toute la terre.

    En plus je n’aime pas cette histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *