Pour Henri Tincq, Benoît XVI a lancé un appel à la réévangélisation de toute l’Europe

Dans un article de Slate.fr intitulé « L’appel de Prague de Benoît XVI », l’ancien spécialiste religieux du journal Le Monde, Henri Tincq, estime que Benoît XVI a lancé un appel à la réévangélisation de toute l’Europe… Du jamais lu chez ce journaliste ! Mais attention à ne pas stigmatiser un peu trop vite un soit-disant échec de l’évangélisation.

« Le pape a visité la République tchèque pour le vingtième anniversaire de la chute du mur. Il a lancé un appel à la réévangélisation de toute l’Europe. » nous dit Henri Tincq. Incroyable, mais vrai. Quel bonheur de le voir écrit de sa plume !

Mais, poursuit-il plus loin, Benoît XVI a « pris acte de l’échec de l’évangélisation post-communiste et reconnu la difficulté de la situation pour les croyants : « La société tchèque porte encore les blessures causées par l’idéologie athée du communisme (…) Votre pays, comme d’autres nations en Europe, connaît une situation culturelle qui représente souvent un défi radical pour la foi et pour l’espérance » ».

Pourtant, l’évangélisation de l’ère post-communiste est-elle déjà terminée ? Benoît XVI en a-t-il vraiment « pris acte » ou n’a-t-il pas plutôt fait remarquer que l’athéisme conduit à bien des dérives que nous connaissons aujourd’hui ? Peut-être faudrait-il attendre que la fin du match soit sifflée par l’arbitre avant de conclure qu’une évangélisation est un échec.

De plus, Henri Tincq semble estimer que la nouvelle évangélisation de l’Europe n’a pas eu lieu : « La chute du communisme et du régime soviétique, l’élargissement de l’Union européenne en 2005 ont inauguré une ère de paix et de liberté religieuse sans précédent en Europe centrale. Mais l’ouverture des frontières n’a pas profité aux Eglises. Elle n’a pas fait place à la « nouvelle évangélisation » de l’Europe rêvée par Jean Paul II. » Mais si cette nouvelle évangélisation venait maintenant ?

Enfin, Tincq semble estimer que Benoît XVI a bien du mal à se faire entendre. C’est d’ailleurs ce qu’il titre dans un second article : A Prague, Benoît XVI prêche dans un désert religieux. D’accord, l’Eglise en République tchèque ne se porte pas très bien – vraiment plus mal qu’ailleurs en Europe ? – mais tout de même, 120.000 personnes autour de Benoît XVI dimanche, est-ce vraiment un désert ? Il me semble que cela manque d’espérance et de confiance en Dieu ! Rome ne s’est pas faite en un jour et il faudra encore de longues années pour réévangéliser la République tchèque, si on écoute l’appel du pape.

L’article d’Henri Tincq

2 réflexions au sujet de « Pour Henri Tincq, Benoît XVI a lancé un appel à la réévangélisation de toute l’Europe »

  1. NM

    Quelle bienveillance ! Au-delà de l’annonce de H Tincq, il y a l’analyse qui est toujours sceptique et teintée de mauvaise esprit…
    Allons à la source ! Benoit XVI n’a pas choisi la facilité. Il aurait pu aller en Pologne ou dans presque n’importe quel autre pays… mais il a choisi le plus difficile.
    Sans doute a-t-il prêché dans le désert mais Jean le Baptiste a aussi prêché dans le désert avant le début de la vie publique du Christ. Cela devrait nous donner un peu d’espoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *