« Si tu ne vas pas à l’Eglise, l’Eglise viendra à toi »

C’est le titre d’un article du quotidien La dépêche (lire ici) dans lequel l’évêque d’Agen, Mgr Hubet Herbreteau, part du principe que la proposition de la foi en Lot-et-Garonne est une question de « nouvelle évangélisation ». « Dans un monde où les repères évoluent très vite, nous sommes appelés à témoigner de notre foi et nous devons rendre audible au plus grand nombre la bonne nouvelle de Jésus Christ ».

On peut lire : « Après avoir vécu sur ses acquis et perdu un grand nombre de ses ouailles, l’Eglise chrétienne est repartie depuis quelques années à la conquête de nouveaux disciples. En se basant sur le Texte national pour l’orientation de la catéchèse (TNOC) adopté en 2005 par tous les évêques de France et de Navarre, chaque diocèse devra présenter en novembre 2009 ses orientations pour la catéchèse. Pour en arriver là, une large consultation sera lancée à partir du dimanche 30 novembre, premier dimanche de l’année liturgique, dans les 26 paroisses que compte le Lot-et-Garonne dans le cadre des dimanches. Autrement, où autour de la célébration de la messe, les chrétiens se rassemblent « pour un temps de partage et de convivialité ». »

A noter toutefois qu’il faut faire une différence entre la catéchèse et la première annonce, la catéchèse ne pouvant être efficace que sur des coeurs qui ont rencontré le Christ : une première annonce, kérygmatique, n’est-elle pas préalablement nécessaire ?

« La préparation de cette « nouvelle évangélisation », comme le dit l’évêque d’Agen, Mgr Hubert Herbreteau, se fera lors de 3 rencontres de 2 heures réparties entre le 30 novembre et le 10 avril 2009 sur les thèmes : « Des chrétiens se rassemblent »…, « Des chrétiens se rassemblent pour faire mémoire de Jésus Christ ressuscité »…, « Des chrétiens se rassemblent pour faire mémoire de Jésus Christ ressuscité et pour témoigner »…. Les synthèses de ces rencontres remonteront directement à l’évêque et lui serviront de matière pour rédiger les orientations diocésaines pour la proposition de la foi en Lot-et-Garonne. » (…)

Et quelle joie de découvrir ce sage constat : « À la manière du célèbre Lagardère, la communauté chrétienne a décidé de ne plus attendre que les gens franchissent la porte des églises pour les contacter, mais d’aller à leur rencontre. »

« Aujourd’hui, les demandes s’expriment dans des lieux où on ne les attendait pas, à des moments de la vie où ce n’était pas prévu, de la part de personnes qui n’ont pas de parcours classique », explique le père Herbreteau. Il conclut : « Dans un monde où les repères évoluent très vite, nous sommes appelés à témoigner de notre foi et nous devons rendre audible au plus grand nombre la bonne nouvelle de Jésus Christ ».

2 réflexions au sujet de « « Si tu ne vas pas à l’Eglise, l’Eglise viendra à toi » »

  1. Remettre en Cause

    Que lis je , que l’église catholique a le désir d’évangéliser ? Qu’elle veut enseigner ? La bible et rien que la bible ? Les vérités bibliques, toutes les vérités bibliques et rien que les vérités bibliques ? Nooooooooon ! Mais, elle veut enseigner par la prédication ? Une prédication de portes en portes tous les jours ou tous les 2 – 3 jours ? Chaque semaine ? Et pendant quel laps de temps ? 1 mois , 6 mois , un an , 2 ans , 10 ans ? Et tous les curés de France et de Navarre s’y colleraient ? Puis tous et toutes les catholiques les « plus fervents(tes) » s’y mettraient à leurs tour ?

    Je me pose une autre question, cette opération serait elle mis en oeuvre dans le but de « faire » de nouveaux catholiques ?   Ou bien pour que les catholiques pas ou plus interréssés par l’église catholiques, ses rites et ses dogmes, redeviennent de « meilleurs » catholiques ?   L’église catholique aurait elle enfin l’ambition de faire de ces âmes perdues de véritables Chrétiens ? Et je pose de tout son poids le mot de CHRETIENS !

    Oui parce que combien de catholiques savent et se sont un jour intérressés de savoir, de quand datait la ‘création et l’invention’ de la religion catholique ? De ses rites et de ses dogmes ? Combien croient encore que le Christ a pu être catholique ? Alors que le catholicisme a été créé et inventé en 325 env. sous l’impulsion de Constantin 1er qui lui même est devenu lol, catholique « et chrétien » peu de temps avant de mourir ?

  2. Jean-Baptiste Maillad

    A Remettre en cause : Vous avez bien lu, l’Eglise a en effet – et ce, depuis toujours – la détermination d’annoncer le visage du Christ, comme une personne que l’on peut aimer qui nous aime plus que tout. En effet, Dieu a envoyé son fils unique pour nous racheter du mal et vaincre la mort, afin de nous donner la vie éternelle. C’est ce qui c’est réellement passé il y a 2000 ans.

    Après, que vous ne pensiez pas qu’accepter Jésus, c’est accepter l’Eglise, car elle l’épouse vivante du Christ vivant, et que Pierre était son premier chef (Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise Mt 16,13-19), c’est une autre histoire… Constantin est venu bien après la Résurrection !

    Lire à ce sujet ce commentaire : Si Pierre doit servir de « fondement » et de « roc » de l’Eglise et que l’Eglise continue d’exister, le fondement doit aussi continuer d’exister. Il est impensable que des prérogatives aussi solennelles que : « Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux », se réfèrent uniquement aux vingt ou trente premières années de la vie de l’Eglise et que celles-ci cessent avec la mort de l’apôtre. Le rôle de Pierre se prolonge donc à travers ses successeurs.

    (la suite ici)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *