Soirée Palavra Viva à Lourdes pour la Saint Sylvestre

Communauté Palavra Viva

Nous reprenons ici un article du quotidien La Dépêche qui relate qu’une communauté Brésilienne, implantée à Toulon et dont le charisme est l’évangélisation, sera à Lourdes ce soir une grande soirée dansante !

Près de 500. Etaient-ils, au réveillon de la Saint-Sylvestre aux Sanctuaires l’année passée? C’est le chiffre qui y a déjà été enregistré . Aussi, les équipes organisatrices ont-elles voulu réitérer cette belle expérience, voire augmenter le public. Depuis déjà plusieurs semaines, Cathy Lesterle et Catherine Albrech, organisatrices, soutenues par Mgr Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes, se démènent comme de beaux diables pour que ce réveillon original soit festif et fédérateur.

Car chaque année, depuis trois ans, le succès grandit. À l’image de l’existant, elles proposent au public un programme sympa qui se décompose en quatre étapes. « D’abord, le concert démarrera à 21 heures jusqu’à 23 h 15 et sera animé par la formation Palavra Viva, explique Cathy Lesterle, c’est une communauté catholique d’évangélisation, originaire du Brésil, implantée à Toulon. Cette communauté est actuellement dans la cité mariale, en rassemblement international européen jusqu’au 2 janvier. Cette quarantaine de jeunes est d’un dynamisme exceptionnel et ses chants et louanges sont terriblement beaux. » Généralement, cette première partie festive « est chargée d’émotions », selon l’organisatrice. En effet, toute la population qui vient rejoindre la fête est issue de tous les milieux, de toutes les couleurs, de tous les pays, de toutes les tranches d’âges, de toutes les formes, elle est acceptée sans regard interrogatif, sans question, sans curiosité. « L’an passé, tous les départements étaient représentés, tous les pays européens, tous les continents ». Cathy espère que cette année encore, ils reviendront « plus nombreux ». Car l’objectif de ce rassemblement, cette nuit-là, est bien de « ne laisser personne et au travers du chant, de la musique, entrer en contact avec ceux qui éprouvent des difficultés à accepter les rencontres conviviales». Souvent, le public est composé de jeunes gens mais aussi de personnes isolées ce soir-là, âgées, marginales, des familles entières viennent à notre rencontre et notamment celles qui ont un enfant ou un adulte handicapé. « Si vous saviez comme c’est bon de voir danser une personne en fauteuil roulant ou un trisomique », s’exclame-t-elle les yeux pleins de souvenirs et d’expérience.

De minuit à 1 heure, messe à la Grotte, puis jusqu’à 6 heures, chocolat, café et adoration sur le thème « Je m’unis à toutes les messes dites par le monde ».

À tous ceux qui voudraient participer et se loger, il faut réserver son hébergement au 06.43.20.66.72, où un permanent répondra de 15 heures à minuit.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *