A Vannes, on évangélise pour la Fête de la musique

Depuis 7 ans, chaque 21 juin, devant le parvis de la cathédrale de Vannes, des chrétiens du groupe de prière de la Communauté de l’Emmanuel, accompagnés de membres de la communauté et de musiciens, animent une louange. Le groupe s’appelle JTM comme Jesus Team Music, « Jtm » voulant aussi dire « je t’aime » en langage SMS. Marc, qui était au clavier, organise ce petit évènement pas comme les autres. Il a bien voulu répondre à nos questions.

Anuncioblog : Comment vous est venue cette idée ?

Marc : En 2000, j’ai fait mes premiers pas dans la Communauté de l’Emmanuel et j’y ai découvert un pilier : celui de l’évangélisation. Je me suis aperçu qu’avec de toutes petites choses de la vie on pouvait parler facilement du Christ. Alors comment annoncer celui qui est la Vie, notre source de la joie ? Jouant du piano depuis 27 ans, je me suis dit que la Fête de la musique pourrait être une bonne occasion. Et le lieu le plus adéquat nous est donné : le parvis de la cathédrale de Vannes. Il est situé en plein centre de la ville. Et qu’on le veuille ou non, les gens sont à peu près tous obligés d’y passer pour aller d’un endroit à l’autre.

Qu’est-ce qu’évangéliser, pour vous ?

Evangéliser c’est inviter une personne à vivre pleinement une rencontre avec le Christ. C’est témoigner avec courage et avec foi du Christ Vivant et agissant dans nos vies. Si je dis avec courage, c’est parce que bien souvent on entend dire que les chrétiens ont peur. Dans certains pays orientaux, je veux bien l’admettre. Mais ici en France, qu’est-ce que les catholiques risquent ? Je suis d’accord avec Saint Pie X lorsqu’il avait dit : « le nerf de guerre de Satan réside dans la mollesse des chrétiens ».

Avez-vous des témoignages de personnes qui ont été touchées ?

Oh oui ! En sept ans, que de témoignages. Je me souviens en particulier, qu’il y a trois ans, j’avais vu beaucoup de jeunes adolescents et étudiants s’arrêter et chanter tous joyeux avec nous. Il faut dire que cette année-là, au niveau musical, le Seigneur m’avait vraiment gâté : un excellent batteur et une ancienne intermittente du spectacle qui est aujourd’hui une jeune religieuse à la Communauté de la Croix Glorieuse. Elle jouait très bien de la guitare et avait vraiment une voix magnifique. En plus, nous avions un jeune prêtre en col romain qui animait bien cette soirée. Et bien évidemment, les jeunes étaient étonnés de voir de jeunes adultes qui ont donné leur vie au Seigneur. Il arrive également que suite à cette soirée, quelques personnes viennent rejoindre le groupe de prière de la Communauté de l’Emmanuel à Vannes. Pour résumer, je peux dire que l’Esprit Saint a toujours soufflé lors de cette fête de la musique.

Cette soirée entre dans un esprit de Nouvelle Evangélisation ?

Oui, et je suis bien heureux que notre nouvel évêque, Mgr Raymond Centène, appelle les chrétiens et tout le clergé à marcher dans le sens de la mission, de la Nouvelle Evangélisation, dans un esprit de communion. Et la fête de la musique rentre bien dans ce cadre. Les gens qui viennent en majorité chanter ne sont pas uniquement des membres de la Communauté de l’Emmanuel. Ils ont seulement envie de témoigner de leur foi au Christ ressuscité. La Nouvelle Evangélisation n’est pas la propriété d’une communauté nouvelle. Elle est du ressort de tous les baptisés. C’est ce que je veux vraiment donner comme sens à ce que nous faisons ce soir-là. Et je suis certain que d’autres belles initiatives missionnaires peuvent naître à partir de notre quotidien.

Pourquoi faut-il évangéliser aujourd’hui, selon vous ?

Nous vivons dans un monde où la culture de mort est omniprésente, où le laïcisme se manifeste. On s’aperçoit que de plus en plus de gens ne connaissent presque rien de la vie de Jésus. Il faut évangéliser aujourd’hui parce que c’est le Christ qui nous l’a demandé, à la suite de ses apôtres : « allez dans le monde entier, faites des disciples ! ». Ce trésor de la foi que les chrétiens ont, il ne faut pas le garder pour soi, mais le transmettre.

2 réflexions au sujet de « A Vannes, on évangélise pour la Fête de la musique »

  1. esperedansles

    Bravo! C’est super ce que vous faites; car Evangéliser, c’est aimer. Pour évangéliser, il est suffisant d’être au moins deux, car avec deux bûches, on peut garder un Feu. Mais à une douzaine, c’est encore mieux!

    Nous à Rennes , on le fait parfois par binômes, sans chanter mais en abordant avec un petit évangile ou un fascicule concernant un thème principal comme "la vie après la mort" , voir http://www.1000questions.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *