Archives par étiquette : évangélisation de rue

Nouvelle évangélisation : en avant toute !

 

Comment se préparer au synode de Rome ? Bons plans pour cet été… 

A l’occasion du synode pour la nouvelle évangélisation, Anuncioblog vous propose une série d’articles sur ce thème très régulièrement abordé ici depuis la création de ce blog en octobre 2007, il y a cinq ans, mais aussi de nombreuses propositions pour que chacun puisse y participer et vivre concrètement une expérience de mission.

Mais qu’est-ce qu’un synode ? C’est la réunion des évêques du monde entier autour du pape, comme un « séminaire » d’entreprise, sur un sujet donné.

En 1974, par exemple, avait lieu le 4ème synode des évêques, autour de Paul VI, sur la question de « l’évangélisation dans le monde moderne ». Comme ceci est raconté dans le livre Dieu est de retour, la nouvelle évangélisation de la France, cette rencontre au « sommet » de l’Eglise donna lieu, grâce au futur Jean-Paul II, à l’exhortation apostolique Evangelii nuntiandi. Cinq ans plus tard, Karol  Wojtyla devenu pape réclamait une « nouvelle évangélisation », depuis Nowa Uta, ville nouvelle de Pologne où les soviétiques n’avaient pas voulu construire d’église. Cet appel pour une évangélisation « nouvelle dans son ardeur, ces méthodes et son expression » fut précisé en 1983 à Haïti et très souvent rappelé ensuite. Benoît XVI, depuis qu’il est élu, l’évoque en moyenne tous les trois mois.

Il est tout naturel que le thème du prochain synode soit celui de la « nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne » puisque la mission première de cette extraordinaire aventure humaine et spirituelle qu’est la vie de l’Eglise est justement l’évangélisation.

En attendant cet événement important dans cette vie de l’Eglise, déjà commenté par de nombreux médias, nous vous proposons également, amis internautes, un été tout spécialement missionnaire, pour vous y préparer.

Vous pouvez par exemple évangéliser sur la route de vos vacances, comme dans les trains (nous en reparlerons), mais aussi dans les aéroports, comme l’a suggéré récemment Benoît XVI, ou encore sur les plages, à vélo, en moto ou en stop !

Si la mission « en vrai » vous taraude, vous avez aussi, par exemple :

–       en ce moment même, la semaine de mission de rue et de porte-à-porte d’Adveniat (mission d’évangélisation du diocèse de Pontoise fondé par un groupe de jeunes)

–       une mission d’évangélisation de plages de la Communauté de l’Emmanuel

–       la troupe Duc in Altum qui recrute

–       sans oublier le Festival Anuncio, qui se dote d’un tout nouveau site Internet !

Une fête de la Musique en or à Paris

 THE binôme de CHOC : Anuncio & Abba travaillent ensemble depuis quelques temps pour préparer une … grosse soirée en or !

Des concerts sur le parvis, de la mission de rue, des gens vraiment sympas et l’Adoration animée à l’intérieur : bref. la meilleure fête de la musique jamais vue…

C’est le 21 Juin, de 20h30 à 23h30 : Rona Hartner, les Guetteurs, le groupe d’Anuncio et encore d’autres surprises… !


21 juin 2012 de 20h30 à 23h30 – Église Saint Étienne du Mont (Paris V-derrière le Panthéon). 

Plus d’infos : L’évènement Facebook ici !!

« Le temps de la proposition de l’Evangile est revenu ! »

En réponse à l’appel de l’évêque pour la quizaine missionnaire, et à l’occasion de la venue des reliques de Sainte Thérèse (patronne des missions!) à Marseille, une évangélisation de rue est proposée le dimanche 10 juin 2012 pour inviter les gens à prier dans l’église de St Ferréol – Vieux Port avant la messe des jeunes de 19h, pour proposer le Christ, comme IL nous l’a demandé et témoigner de Son Amour !

PROGRAMME :
de 15h30 à 19h : Mission dans les rues de Marseille.
19h : Messe des jeunes.

Si nous sommes assez nombreux, nous aimerions faire un flashmob dans l’après-midi, pour annoncer notre joie ! Tout dépend de votre présence !

Pour ceux qui le souhaitent, nous nous rencontrons au Centre Notre Dame du Roucas – 341 chemin du Roucas Blanc, 13007 Marseille –  le dimanche 10 juin 2012 à partir de 11h30 (pour adoration), 12h30 pic-nic partagé, puis prière et topo avant la mission….

CONTACT :saintethereseamarseille@gmail.com – 06 87 45 88 71

 
Extrait de l’interview du Mgr Pontier sur KTO – La vie des diocèses – diffusé le 04/11/2011
“Dieu est l’allié de notre joie” citation du Père Raniero Cantalamessa. Évangélisation organisée par le service des pèlerinages du diocèse et coordonnée par la Communauté du Chemin Neuf.

Evangélisation de rue à Paris

 

On nous transmet cette invitation… Rien de tel qu’une première ou deuxième expérience d’évangélisation de rue pour se rendre compte de la soif de nos contemporains et des questions qu’ils se posent sur Dieu !

Le Père Henri de l’Eprevier, curé de Notre-Dame de l’Assomption des Buttes- Chaumont, et la Communauté Aïn Karem ont la joie de vous inviter à une évangélisation de rue,  le samedi 4 février 2012, de 14h à 17h30, Place de la Bataille de Stalingrad  (M° Jean-Jaurès, lignes 2, 5 et 7 bis).

14 h : RdV Salle St Augustin (à g. en entrant dans l’église), 80 rue de Meaux (M° Laumière) pour cours de théologie & lancement
14 h 30 : Exposition du Saint Sacrement au baptistère suivie de l’apostolat (les participants se relaient pour l’adoration)
17 h 30 : Fin de l’Apostolat puis déposition du Saint Sacrement
Goûter et fin vers 18 h 30

Prochaines dates : 24 mars, 5 mai, et 9 juin
Rejoignez-nous également le :  31 mars (veille des Rameaux) : journée apostolique lors de la Mission Metropoles (Paris & 11 métropoles européennes)
Rdv place Saint Michel 75006 – horaire à préciser –

« VOUS ÊTES LA LUMIÈRE DU MONDE » (Mt 5,14)

Nous comptons sur votre présence et/ou votre prière !
Contact : Samuel 06 19 40 93 90

 

Anuncio au coeur du Festival de Cannes 2011

Après 14 heures de voiture, la Casa Anuncio a débarqué à Cannes pour préparer la deuxième édition du Festival de Cannes d’Anuncio. Installée chez la Famille Missionnaire de Notre-Dame, la Casa a accueilli avec joie dix jeunes de Jeunesse Lumière ainsi que quelques jeunes venus spécialement de Paris.

Le curé de la paroisse de Cannes nous a accueilli dans l’Église Notre-Dame-de-Bon-Voyage, en face des marches du Palais des Festivals. Puis sont arrivés les musiciens d’Ein Guedi, venus donner un concert pendant trois soirs devant l’église. Les jeunes missionnaires ont alors pris un temps de louange avant d’être envoyé deux par deux en mission pour inviter les festivaliers au concert ou à la veillée d’adoration. Cela a été l’occasion de faire de belles rencontres, comme en témoigne Grégory, 30 ans : « J’ai rencontré un jeune dans la rue. Je lui ai proposé de redécouvrir la présence de Dieu dans sa vie, parce qu’il était baptisé et que cela faisait très longtemps qu’il n’était pas rentré dans une église. Il m’a dit « Pourquoi pas ? ». On y est allé ensemble ; il est venu avec moi jusqu’à l’autel et on a prié. J’ai été très touché car j’ai prié pour lui, mais après c’est lui qui a prié pour moi. Quand je suis parti, il a choisi de rester prier dans l’église. »

Lidy, jeune tchèque membre de JL, a fait la même expérience : « Ce qui m’a touché, c’est la rencontre avec les différentes personnes. J’ai rencontré deux dames musulmanes qui m’ont
confié qu’elles allument souvent des bougies à Notre-Dame-de-Paris. J’ai compris qu’elles avaient une vraie relation avec Marie. Au cours des rencontres, j’ai senti la grâce de Dieu agir : les gens rentrent dans l’église et remercient beaucoup. C’est un super grand cadeau de Dieu! ».

Dans le programme de cette mission, les matinées étaient consacrées à la formation et l’oraison. Un temps pour approfondir le sens de l’évangélisation. Cela a été l’occasion de redécouvrir la Charité au cœur de la rencontre missionnaire : Jean-Marie, 25 ans, affirme ainsi : « J’ai appris pleins de nouvelles choses : une façon plus intense de mieux accueillir l’autre, de se laisser toucher par l’autre, d’être entièrement disposé à lui, de consacrer son temps pour l’autre, et que pour l’autre. Mettre tout le reste de côté. » Pour Bastien, Suisse de 20 ans, cela a aussi été un moyen d’approfondir la mission : « Si on veut annoncer le Christ, il faut secouer les gens, non pas par la violence, mais par notre joie et notre audace. Il faut se montrer plus humble qu’eux, se mettre en dessous d’eux pour être transparent à Dieu et être toute porte ouverte pour eux. »

Cette expérience d’évangélisation a permis à Sarah, 21 ans, de redécouvrir l’élan missionnaire : « Plus on va à la rencontre des gens dans la rue, plus cela donne envie d’y aller. Tout le monde est tellement différent ! Ou plutôt, chacun est unique ! » Grégory a aussi goûté à l’évangélisation sur la plage : « C’est vraiment différent de la rue, on a vraiment le temps de la rencontre. J’ai été touché par la diversité des personnes rencontrées : athées ou très rationnelles, très croyantes ou paumées ; des Italiens, des Tchèques, des Juifs, des Musulmans. C’est très intéressant et enrichissant. »

En plein milieu du Festival de Cannes, les jeunes d’Anuncio ont eu le droit à un temps de repos bien mérité. Quoi de mieux que l’île paradisiaque de Lérins pour se retrouver et passer un temps de désert. Au programme? Repos, prière, silence et plage ! Un petit break qui a permis aux missionnaires de mieux se découvrir, de vivre un temps plus fraternel, et de se reposer en se laissant porter par la prière des moines de l’Abbaye de Lérins et la visite du père Daniel Ange.

De retour sur la Croisette, le Festival Anuncio a continué son animation de la paroisse Notre-Dame-du-Bon-Voyage. Les musiciens de Jeunesse Lumière et d’Anuncio jouent dans l’église pendant que des missionnaires partent à la rencontre des passants dans les rues et sur les plages. Jean-Marie a été plus particulièrement touché par une rencontre : « Une personne qui était plongée dans les bouquins depuis des années et qui cherchait à savoir qui était Jésus, et qu’il n’était pas Dieu. Elle semblait ne fonctionner qu’avec la tête, mais après une longue discussion, elle a bien voulue rentrer dans l’église, s’est agenouillé devant le Saint-Sacrement, avant de ressortir visiblement touchée en pleurant ». Bastien est allé à la rencontre de jeunes : « J’ai commencé la discussion comme Daniel Ange en disant : Vous savez prier? Cela m’a aidé à ouvrir une discussion et à donner mon témoignage. La personne semblait hyper intéressé et veux lire le bouquin qui fait partie de mon témoignage (La vraie vie en Dieu, ndlr), et m’a dit qu’elle voulait croire ».

Les soirées animées, portes de l’église grandes ouvertes, permettaient à tous les passants de rentrer dans l’église et de déposer une intention de prière au pied de l’autel où était exposé le Saint Sacrement. Les corbeilles d’intentions se sont remplies et ont été portées dans la prière lors de la messe en paroisse. Autant de demandes et de prières adressées à Dieu, dans toutes les langues et permises par les jeunes missionnaires. Un groupe de jeunes cannois a été très touché par cette église ouverte à tous. Grégory qui faisait son premier Festival de Cannes avec Anuncio trouve « cela particulièrement pertinent de proposer un endroit pour venir se poser et revenir à l’essentiel, dans ce Festival où tout est question d’apparence et où l’on n’arrête pas de courir ».

La mission de Cannes s’est terminée par une visite de la chambre d’Anne de Guigné, avant de partir pour Toulon, où le diocèse organisait une Flash Mob pour inviter les jeunes aux JMJ.

Si toi aussi tu veux vivre une expérience missionnaire : Anuncio te propose de rejoindre près de 700 autres jeunes pour animer le Festival Anuncio pendant les JMJ, les inscriptions sont encore ouvertes !

Festival Anuncio aux JMJ : le Teaser

Le Festival Anuncio, grâce auquel des centaines de jeunes sont partis dans les rues pour annoncer l'”Amour de Dieu”  fêtera sa quatrième édition cette année en plein cœur des JMJ, en devenant l’un des propositions phares du Festival Culturel des JMJ. Anuncio propose à ses jeunes missionnaires de faire des JMJ de Madrid des journées missionnaires, tant dans 12 diocèses qu’à Madrid.  Anuncio proposera alors des concerts, des prédications et des formations à tout les jeunes des JMJ.

Plus de 800 jeunes, tant français qu’espagnols, italiens et portugais sont attendus pour une édition internationale d’Anuncio.


Teaser Anuncio JMJ par ANUNCIO2009

Au Programme :
Logo Anuncio
– Du 8 au 10 août 2011 : 2 jours de formations à Lourdes (ateliers, louange, formation à l’évangélisation)
– Du 10 au 15 août 2011 : 5 jours de Festival Anuncio dans 12 villes en France et en Espagne, pendant les journées dans les diocèses.
– Du 15 au 19 août 2011 : le Festival Anuncio au cœur de Madrid : le Festival Anuncio sera l’un des Festival Culturel phare des JMJ en organisant la “Plaza de España”
– Du 19 au 21 août 2011 : clôture du Festival Anuncio avec les jeunes du monde entier autour du Pape Benoit XVI.

Les inscriptions pour les JMJ avec Anuncio ont déjà commencé!

Anuncio fait son “Botellón”

Pour la quatrième fois depuis le début de l’année, la Casa Anuncio, qui vit à Madrid depuis septembre afin de préparer les JMJ de Madrid, a organisé une veillé Anuncio en plein cœur de Madrid, à l’église San Isidorio à Chueca.

La veillée a débuté par un temps de préparation où les membres de la Casa, ainsi que des jeunes du groupe de prière espagnol Kerigma se sont réunis. Ces derniers ont soutenu les français par leur présence hispanisante. Les jeunes ont aussi eu la joie d’accueillir les organisateurs du Festival Marial International, présent pour préparer leur venue au sein du Festival Anuncio cet été. Ils ont participé à l’évangélisation pendant la veillée Anuncio.

Avant de partir en mission à la rencontre des jeunes madrilènes, rassemblés en botellons (lieu de rassemblements  des jeunes dans dans la rue, bien arrosés. ndlr), les missionnaires ont reçu un petit topo sur l’évangélisation. Ils ont aussi entendu le témoignage de  Christophe, de l’Alliance Mariale Internationale, sur son expérience d’évangélisation avec la Sainte Vierge, et notamment avec l’aide des « médailles miraculeuses ».

Ce fut l’occasion pour Sigolène de découvrir la présence de Marie dans l’évangélisation : «Marie était une professionnelle de l’évangélisation ! Avant la mission, on a eu un petit topo autour de la médaille miraculeuse de la rue du Bac par Christophe, tout simple. Tout de suite après, on a prié et j’ai senti que Marie était particulièrement présente et qu’elle me demandait de sortir dans la rue avec elle. Avant de partir j’ai tiré une phrase de l’Evangile de Matthieu « Je vous le dis, en vérité, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. » Comme si Dieu me demandait d’aller voir les gens avec la douceur et la spontanéité d’un enfant sous le regard bienveillant de notre Mère à tous. La mission a été très belle. Une chose est sure, je n’oublierai plus de prendre Marie avec moi ! »

Nous avons tous fait de nombreuses rencontres, eu des moments de dialogue et de véritable témoignages avec les jeunes présents. Sigolène témoigne :« Nous avons rencontré un monsieur handicapé qui buvait seul devant l’église. Nous nous approchons de lui avec Amélie, mon binôme pour la soirée, en lui demandant si nous pouvions lui offrir un cadeau. Nous lui présentons la médaille de la rue du Bac et son visage s’éclaire. Il nous montre alors la croix en bois qu’il porte autour du cou et nous dit que Jésus ne le quitte jamais et qu’il L’aime beaucoup ! Je lui demande alors si ce soir, il veut passer du temps avec lui devant le Saint Sacrement. Sa réponse est catégorique, Jésus et dans son cœur mais pas dans une église ! Après 10 mn d’échange, il accepte que nous rapprochions son fauteuil du seuil de l’église d’où on aperçoit l’ostensoir. Dès qu’il le voit,il pose sa bière par terre et me demande de l’aider à monter les trois marches qui mènent à l’intérieur. Le mendiant devant l’église nous prête main forte et le voilà vite devant Jésus. Il y reste 15 mn en adoration et demande même à une personne qui prie à côté de lui écrire une petite prière, lui qui n’a plus qu’un bras, pour la déposer aux pieds de celui qu’il aime tant! Quand il ressort de l’église, il est tout heureux et propose à tous les gens d’entrer à leur tour voir Jésus ! »

Florence, venue avec l’Alliance Mariale Internationale découvre l’évangélisation organisé par Anuncio : « J’ai été étonné de voir qu’il y avait un flux régulier de personnes qui rentraient dans l’église. Je n’avais encore jamais évangélisé de cette façon. Comme les personnes rentraient, il était plus aisé de les aborder que lorsqu’on fait du porte à porte par exemple».  Ce fut surtout l’occasion pour Florence de rencontre qu’elle nous raconte : « J’ai aimé ma rencontre avec Mercédes qui habite dans le quartier. Je me suis sentie poussée vers elle. Il fallait que je lui parle! Mercédes a la foi mais un “problème” avec l’Eglise. Je lui ai donc proposé une médaille qu’elle voulut refuser faute de moyens. J’ai trouvé cet aveu très humble. Grâce à cette médaille, notre conversation s’engagea. Les parents de Mercédes se sont mariés dans cette église. Elle-même y a été baptisée.  Elle espérait pouvoir un jour s’y marier également. Mais, précisa-t-elle, “je suis rentrée dans l’église pour demander un travail”. Je lui ai proposé de prier pour TOUT! Elle m’a dit qu’on lui avait conseillé d’arrêter de demander puisqu’elle l’avait déjà fait et que le Seigneur était déjà bien au courant! Je lui ai conseillé de poursuivre sa prière, que le Seigneur aimerait cette constance et cette fidélité. Qu’Il se laisserait forcément touché. Ainsi donc, nous priâmes pour toutes ses intentions. Ce fut un moment de grande douceur et de paix. Il était palpable que nous étions heureuses de ce moment partagé. A tel point que, spontanément, nous nous embrassâmes avant de nous quitter! Avant de partir, Mercédes me parla de tous les membres de sa famille qui habitaient dans le quartier. Je lui donnais donc une médaille pour chacun, qu’elle reçut avec beaucoup d’émotion et de joie. »

La veillée s’est finie à deux heures et demi du matin… Le prochain rendez-vous est déjà pris chaque le premier samedi du mois, avant la grande rencontre du Festival Anuncio pendant les JMJ de Madrid !

Festival de Cannes 2ème : Action

Du 11 au 20 mai 2011 aura lieu la deuxième édition du Festival de Cannes avec Anuncio. Riche de son expérience de l’année passée, lors du précédent Festival, Anuncio a décidé de continuer l’aventure. Du sable fin et des gens qui cherchent les étoiles : rien n’est plus propice pour aller à leur rencontre, et témoigner de notre foi, en préparant chaque soir une veillée Anuncio.

A cette occasion, la Casa Anuncio, toujours en active préparation des JMJ de Madrid, fera le déplacement afin de vivre ce Festival de Cannes et proposer des temps de partage et de témoignages à tous les Festivaliers.

Au programme : soirées d’évangélisation, rencontres dans les rues, et animation de la paroisse.

Le précédent festival a été l’occasion pour certains de vivre leur première expérience d’évangélisation avec Anuncio, comme celle d’Amaru : «Evangéliser m’a permis de mettre des mots sur ma foi et de découvrir d’autres manière d’en parler. Ça m’a donné des idées pour la suite et peut-être pour en parler dans mon taff ou à mes potes ».

Cela a aussi permis à l’Esprit Saint d’agir, comme le montrent les témoignages d’autres missionnaires : « Ce soir là j’étais claqué physiquement. J’ai dit au Seigneur de gérer pour moi. On est tombé sur une productrice de New York. On lui a proposé de prier pour elle, pour que ses films aident les gens à devenir meilleurs. Elle en a été si touchée qu’elle avait les larmes aux yeux. Les autres rencontres ont été très paisibles aussi : le Seigneur est délicat quand on le prie. ».

Si toi aussi tu veux faire cette expérience missionnaire, tu peux t’inscrire aux JMJ avec Anuncio, ou envoyer un mail pour participer au Festival de Cannes du 11 au 21 mai 2011 à malou@anuncio.fr (les places disponibles sont cependant très limités pour le Festival de Cannes).

L’évangélisation, c’est trop le pied !

« Qu’ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles ! » Rm 10,15. C’est sur cette parole tirée de l’Epitre aux Romains que s’appuient les jeunes de la Fraternité Adveniat pour annoncer leurs prochains rendez-vous !

Ainsi sont proposés deux week-ends « Rm 10,15 » de formation avec Doudou Callens, de la Communauté des Béatitudes, fin novembre et mi-février à Ermont (95). Au programme, prière, vie fraternelle, formation à l’évangélisation et à la prédication, pour préparer les pieds des messagers ! (1)

Un week-end mission est également prévu pour Noël à la paroisse de Garges-lès-Gonesse (95) sur le thème « Viens bientôt Seigneur Jésus ! » (Ap 22,20). Au programme, louange, adoration, vie fraternelle, formation, évangélisation de rue, veillée de prière… (2)

A la fin de l’année, Adveniat propose enfin une semaine d’évangélisation de rue avec louange, adoration, vie fraternelle, formation, évangélisation de rue, sur le thème « Proclamez l’Évangile ! » (Mc 16,15). (3)

(1) Les 27-28 novembre 2010 et les 12 & 13 fév. 2011, du samedi 9h30 au dimanche 18h à l’église Notre Dame de la Vallée, 81 rue d’Ermont 95390 St Prix, Gare de Gros Noyer.

(2) Les 18 & 19 déc. 2010, du samedi 10 au dimanche 15h30, Paroisse de Garges-lès-Gonesse, église Ste Geneviève, 22 rue du Col.Fabien 95140, RER D Garges-Sarcelles.

(3) Du 27 juin au 3 juillet 2011

Informations et inscriptions : www.adveniat95.org – Adveniat c’est le pied sur Facebook – adveniat95@gmail.com

Pour Thimotée

Thimotée, ce n’est pas son vrai nom, vous le comprendrez. Thimotée, c’était un jeune homme comme d’autres, vous savez. Un jeune homme d’aumônerie, un jeune homme musicien, un jeune homme avec des copains, des flirts, des doutes, mal à l’aise dans son corps, que j’avais rencontré, qui était devenu un ami. Je le voyais parfois, je lui parlais de l’amour de Dieu pour lui, je lui disais que la vie, ça valait vraiment le coup d’être vécu. Je lui parlais même de l’action de l’Esprit en lui, il avait vécu des trucs chouettes, il avait commencé à relever la tête. Il avait des doutes plein la tête, mais nos conversations, souvent, au téléphone, remettaient peu à peu les choses d’aplomb, ça prend du temps, d’apprendre à s’accepter, de découvrir la foi, de s’épanouir. Thimotée a changé de région, et il est tombé sous d’autres influences.

D’abord, la drogue, avec ces jeunes comme lui qui dealent pour se payer leur propre dose, et qui répandent ces conneries putrides comme quoi, ça fait pas mal, on arrête quand on veut, y’a pas d’accoutumance. Sauf que dans une tête d’ado, c’est un Iroshima parfois, “boum”, toutes les pousses d’espérance, de joie, de foi, de volonté, rasées au ras du sol, et le “bof” qui s’installe et remplace la vraie vie. Et puis, des frères cathos très “dans le siècle”, genre Dieu n’a que nos mains, comment veux-tu qu’Il puisse s’intéresser à toi, ah, ah, les charismatiques, la nouvelle évangélisation, et les groupes de prière, ah, ah, une quête identitaire pour jeunes tarés. Ah, ah, bravo les gars, super drôle, le coup du petit jeune qui perd la foi, qui abuse du chichon, et qui, à pas vingt ans, se jette d’un pont.

Ah, ah. Oui, vous avez bien fait de l’éloigner de Dieu, critiquer ces temps de louange où il reprenait vie. Ah, ah.

Sauf que c’est pas bien drôle de suivre un jeune cercueil, de chialer comme un môme, de se dire que cette vie-là aurait peut-être pu être sauvée. Je vous passe toutes les heures à se prendre la tête genre “mais qu’aurais-je pu donner de plus ?”

Certains semblent oublier qu’il n’y a pas sur Terre que des grands intellectuels, qui eux peuvent se permettre de gloser sur le niveau du symbolisme dans les sacrements, se moquer de la louange et conchier la mission de rue. Je ne sais pas quelle est leur nourriture, je ne sais même pas comment on peut durer en remettant tout en cause, tout le temps, et ce cynisme !

Je m’en fous de passer pour un taré, d’aimer Jésus, Marie, le pape et la nouvelle évangélisation. Car je sais que des Thimotée, il y en a plein. S’il t’arrive de te demander pourquoi tu serais appelé à témoigner, à répandre l’amour de la Bonne Nouvelle, et la Bonne Nouvelle de l’Amour, je t’en prie, pense à Thimotée. Il t’attend au coin d’une rue, dans un squat, sur la plage. Il a peut-être bonne allure, le rire clair et le look surfer. Mais peut-être, au-dedans de lui, tout ce qu’il est se meurt. Peut-être, la parole, le regard échangé, le sourire, le témoignage, vont aider à briser la gangue qui lui broie les entrailles, la nuit, quand il est seul. Peut-être, la louange, prier pour lui, discuter avec lui, ça va remettre en route son chemin de vie. Ca vaut dix-mille échecs, cent discours méprisants de grands penseurs, ça vaut même de se faire cataloguer comme des abrutis épris de fusionnel en quête identitaire, mais je t’en supplie, par pitié, par amour, et par charité, n’aie pas peur d’évangéliser !

Wilfrid d’Angleville : « Quelle joie d’annoncer le Christ ! »

Wilfrid

Alors que le curé de la paroisse de la Trinité, le Père Jacques Benoit-Gonnin, vient d’être nommé évêque de Beauvais, nous publions un entretien avec Wilfrid d’Angleville, responsable des nocturnes de la chapelle Saint Rita, qui dépend de cette paroisse, sur la question de l’évangélisation de rue. Un entretien paru sous une version plus réduite dans les pages locales du journal L’1visible.

Continuer la lecture

Pentecôte à l’Isle-Adam : témoignages d’évangélisation de rue

Flyer Pentecôte

Depuis le jeudi de l’Ascension, le 21 mai, et jusqu’à la veillée de la Pentecôte, des paroissiens de l’Isle-Adam (Val d’Oise) sortent dans la rue pour annoncer la bonne nouvelle ! Ces “évangélisateurs” sont soutenus par des “priants” qui se relaient à la Chapelle de la Vierge de l’église de l’Isle-Adam (nous avions eu la joie de leur faire un topo sur l’évangélisation). Voilà – déjà – des témoignages bouleversants cette évangélisation de rue.

Continuer la lecture

Flagrant délit d’espérance : témoins du Christ dans la rue

Samuel Pruvot - Flagrant délit d'espérance - Témoins du Christ dans la rue

Nous avions déjà interrogé Samuel Pruvot, qui évangélise régulièrement dans les rues de Paris avec la communauté Aïn Karem (lire ici). Il vient de publier un livre intitulé Flagrant délit d’espérance, témoins du Christ dans la rue (éditions Salvator), qui raconte ses quinze années d’expérience. Interview.

Continuer la lecture

Evangélisation de rue avec Aïn Karem : « Aujourd’hui, pour toi, le Seigneur est venu te sauver ! »

Samuel_Pruvot_5_Anuncioblog.jpg

Paris, un samedi à 15 heures sur la place Stalingrad et par un grand soleil, au métro Jean Jaurès. Debout sur une caisse en bois, Samuel Pruvot – dans la vie père de cinq enfants et rédacteur en chef actualités de l’hebdomadaire catholique Famille Chrétienne – harangue la foule. « Si j’ai un trésor, dois-je le cacher ? » lance-t-il aux passants en se jetant à plat ventre sur sa caisse comme si elle renfermait quelque chose de précieux. Il se relève : « non, je dois vous le partager, c’est plus fort que moi ! ». Voici quinze ans qu’il évangélise ainsi dans la rue de Paris avec une trentaine d’autres membres de la communauté Aïn Karem. Témoignage.

Continuer la lecture