Messe des jeunes à Lausanne : l’évangélisation des jeunes par les jeunes

Matthias Rambaud (à gauche sur la photo) est responsable de Fondacio « Chrétiens pour le monde » en Suisse. Il est aussi l’un des artisans de la messe des Jeune’s Day qui aura lieu à Lausanne le 27 octobre prochain, pour lancer leur dynamique de rentrée à travers la messe des jeunes. Il nous explique en quoi l’Eucharistie est selon lui une excellente façon de ramener les jeunes à Dieu. Interview.

Organisée par la Pastorale Jeunesse vaudoise (PASAJ), le Centre Romand de Vocations (CRV) et Fondacio « Chrétiens pour le monde », la messe des Jeune’s Day aura lieu à Lausanne en Suisse le 27 octobre prochain. Au programme, spectacles, spectacles, ateliers, témoignages, louange, Eucharistie, et une belle palette d’invités : Mgr Denis Theurillat, Daniel Ange, Nicolas Buttet, Damien Ricour. Depuis un an, les jeunes de Lausanne se mobilisent avec leurs messes de jeunes qui regroupe jusqu’à 400 personnes deux fois par mois. Guitare, synthé, violon, djembé, batterie : dynamisme et ferveur sont au rendez-vous.

Anuncioblog : En quoi votre journée est-elle évangélisatrice ?

Matthias Rambaud : La « Messe des Jeune’s Day » est un événement attirant pour introduire les jeunes dans le mystère Eucharistique qui est un banquet, un festin de noces, une réjouissance, une rencontre avec Dieu. Elle est de ce fait évangélisatrice !

Nous constatons que les jeunes qui n’ont pas découvert cette grâce immense peinent à rejoindre nos messes paroissiales. Alors les messes de jeunes de Lausanne sont là pour leur faire découvrir Jésus-Eucharistie. On les y invite spécialement, on parle leur langage, les chants sont adaptés pour eux. Tout cela dans une grande fidélité à la foi et à la liturgie de l’Eglise catholique. Beaucoup de ceux qui se sont rendus à ces messes l’an dernier sont des jeunes qui avaient déserté les églises ou qui n’y étaient jamais rentré. D’autres étaient déjà des chrétiens engagés. On leur a dit: « Viens voir c’est super on chante, on est heureux ! »… et puis ils invitent leurs amis !… On vit le festin des Noces de l’Agneau et du coup c’est contagieux !

Voilà, notre but n’est pas de les rendre « dépendants » à la messe des jeunes, mais à l’Amour de Dieu dans n’importe quelle célébration eucharistique.

Voici ce qu’en disent les habitués. Anne-Laure sent faire partie d’une grande famille : « Parfois, je trouve la messe longue, mais quand je vais à la messe des jeunes, jamais ! Pourquoi ? Parce que chaque moment est vécu intensément. On chante beaucoup et cela m’aide à « rentrer » dans la célébration et à prier. En plus, les chants sont dynamiques et entraînants. Quand je vois tous ces jeunes réunis pour la messe, j’ai vraiment l’impression de faire partie d’une grande famille ; et les chrétiens c’est ça, une famille. »

Pour Chloé, on est loin des messes un peu trop classiques : « J’aime aller à la messe des jeunes car on peut vraiment y vivre une eucharistie vivante et chaleureuse. Ça change des messes habituelles. C’est bien plus captivant. On est tous ensemble réunis dans l’Amour du Christ. C’est un magnifique moment. »

Raphaël, lui trouve dans la messe des jeunes un renouveau : « Pour moi la messe des jeunes est un renouveau. C’est enfin la messe sous forme « intéressante ». C’est un moment important que l’on vit en s’amusant et en priant. Sans cela j’irais beaucoup moins à la messe ou je m’y ennuierais. Je pense que c’est très important de continuer pour intéresser les jeunes à la religion et qu’ils arrêtent de penser que la messe c’est ennuyant. »

Enfin, pour le père François, la messe reste un mystère. « Que ce soit pour les jeunes à 20h00 ou pour les paroissiens de tous âges à 9h00, 10h30 ou 17h30, la messe est toujours quant à moi « mysterium fidei », mystère qui dépasse ma seule intelligence, mystère que j’accueille dans un acte de foi, allié à la raison. Elle est au sens propre le sacrement de l’ineffable ; un mystère de foi devant lequel je ne puis que me mettre à genoux en adoration, en silence, en admiration. A travers Jésus présent dans l’Eucharistie, le salut et l’amour sont offerts à tous. Oui, la foi eucharistique me conduit à l’émerveillement et à l’adoration. »

Selon vous, pourquoi faut-il évangéliser aujourd’hui ?

Parce que la vie en Christ est un débordement d’Amour. Le petit vase d’argile que nous sommes est appelé à déborder de cet Amour infini au coeur du monde. C’est cela, l’évangélisation : pas besoin de stratégie. Devenons des petits mendiants de l’Amour de Jésus, le reste suivra !

Qui nous demande d’évangéliser ?

Jésus ! Demandons l’Esprit-Saint, puis lisons et relisons sans cesse l’Evangile. C’est une lettre d’Amour pour l’homme et la femme de notre temps !

Pensez-vous que l’Eucharistie est la meilleure façon de ramener les jeunes à la foi ? Pourquoi ?

Beaucoup de jeunes reviennent et reviendront à la foi par l’Eucharistie, car elle les plonge directement dans ce débordement d’Amour, Source et Sommet de la Vie de l’Eglise. Fulgurant ! Certains, je le constate souvent, feront leur première rencontre avec l’Amour de Dieu à travers des personnes. En rencontrant des chrétiens qui leur montreront la Source. C’est l’évangélisation par l’amitié !

Et pour ceux qui n’ont jamais communié ?

Nous réfléchissons actuellement à mettre en place un mini temps de parole avant la communion où nous accueillons de manière toute particulière celles et ceux qui ne sont jamais entrés dans une église, ou qui les ont désertées depuis longtemps. Nous leur disons que s’ils se sentent appelés à recevoir Jésus, la première manière de répondre à cet Appel est de se préparer au baptême. Puis, nous les encourageons à s’approcher de la Table du Banquet Eucharistique pour se faire bénir par le prêtre: « Il va dire du bien de toi, de ce que tu portes dans ton cœur ! Qui que tu sois ! ».

Qu’est-ce que cela vous apporte d’évangéliser, vous, personnellement ?

« Malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile ! » (1 Co 9-16). Cela ne veut pas dire que Dieu me punirait, mais je serais complètement déprimé de garder Jésus pour moi ! C’est V-I-T-A-L de dire aux femmes et aux hommes d’aujourd’hui la Source de sa Joie : Jésus !

(c) Photos : Adriana Borra


Pour en savoir plus :

Revoir la vidéo de l’événement : cliquez ici
Le site de Passaj
Fondacio Suisse
Centre Romand des Vocations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *