« Je ne ne pensais qu’à la mort, au suicide… »


A 18 ans, j’étais dans le désespoir, les idées morbides, je ne pensais qu’à la mort, au suicide, pour échapper à mon angoisse (…) J’ai revue une amie, qui m’a parlé ouvertement du Seigneur (…) c’était insupportable pour moi, je lui ai dit qu’elle ne savait pas ce qu’était la vie (…) A un certain moment donné de notre discussion, il y a eu un « arrêt sur image » : une seconde avant, je n’avais aucune idée de la présence de Dieu, et à cette seconde là, Dieu était vivant et existait pour moi. Comme si un voile se levait, et Dieu me disait : « je suis là, j’ai toujours été là » (…) Cette certitude ne m’a jamais quittée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *