« J’ai trouvé la vérité que je cherchais »


Georges, après avoir passé un temps parmi les Mormons et témoins de Jéhovah découvre la vérité sur Jésus dans l’Église Catholique. Sa vie commence à changer. Aujourd’hui, Georges est un catholique très engage dans les activités de l’Eglise…

4 réflexions au sujet de « « J’ai trouvé la vérité que je cherchais » »

  1. DM

    Bonjour,

    La Vérité ! un grand mot, bien présent dans les Saintes Ecritures.
    Elle ne peut se méler au mensonge :
    6.14
    Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres?
    6.15
    Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle?
    6.16
    Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.
    6.17
    C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.
    6.18
    Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout puissant.

  2. DM2

    Comment peut on concilier Vérité et Catholique ?????
    La Vérité selon le Christ c’est la Bible : "Ta parole est Vérité" Jean 17:17
    Le Catholicisme est à l’opposé de cette Vérité puisqu’elle a interdit la Bible pendant des siécles et l’a remplacée par d’autres dogmes évidemment non bibliques ! (voir Historia N° 373 bis)
    Comment peut considérer comme véridique une religion qui a fait couler tant de sang !!
    C’est Enorme comme dirait F Luchini !

  3. François

    Bravo pour le témoignage de Georges. Qu’il porte du fruit au plus grand nombre et longue Vie en Jésus Christ.
    Il est vivant l’esprit d’amour qui nous habite et se déploie en nous.
    Je citerai cette parole du Père Marie Eugène de l’enfant Jésus :" Il est vivant l’Esprit d’amour qui vit en moi et qui m’a pris depuis longtemps. Ma sainteté sera de croire en Lui, en sa présence, et de me livrer à son emprise."
    notes intimes 1952, Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus.

    Amicalement
    François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *