Catastrophe surnaturelle

Les occidentaux gaspillent : l’eau, la nourriture, l’électricité…Alors que la moitié de la planète manque d’eau, de pain et d’énergie. On entend ça partout et c’est un vrai drame. J’en vois un plus grave encore, qui est à la source de tous les autres gaspillages… Le gaspillage de la grâce !

« Dieu est Amour » nous enseigne la Parole de Dieu. Il répand Sa grâce en surabondance. Il n’en est pas avare, Il désire se donner à sa créature. Seulement voilà, peu de personnes Lui demandent Sa grâce. Et c’est curieux, habituellement on est plutôt de grands enfants gâtés pour qui tout est dû. Et nous râlons, et nous quémandons !

Alors nous nous activons sans relâche à faire nos petits bidules, nos menues actions, nos espèces de trucs qui font du bruit et qui demandent de l’énergie. Et puis on se fatigue, on se crève, on se dessèche…

Et pendant ce temps, le Seigneur nous attend. Il nous a prévenu : « hors de moi, vous ne pouvez rien faire ! » Nous, on s’en fout, on veut le servir mais à notre façon et avec nos moyens. Et parfois, on en peut plus et alors on l’accuse, ou on se décourage. On finit par déserter notre idéal. « C’était trop exigeant de toutes façons… »

Mais comment pouvons-nous donner quoi que ce soit sans l’avoir reçu ? Et comment recevoir sinon parce qu’on nous l’a donné ? Et si nous sommes libres, comment nous donner quelque chose sans notre volonté de le recevoir et de le demander ? Ainsi, demandons, pour recevoir puis pour nous laisser transformer et devenir offrandes de nous-mêmes. Apprenons à faire les choses dans l’ordre.

La vierge Marie ne nous enseigne pas autre chose dans ses apparitions de la chapelle de la rue du Bac. Sainte Catherine Labouré lui demande pourquoi des rayons éteints sortent de ses mains. Et la vierge lui répond : « ce sont toutes les grâces que vous ne me demandez pas ! » Cette phrase est insupportable ! On met la sainte Vierge au chômage, elle, médiatrice de toutes les grâces !

Il est dur de donner, OK. Mais demander ! Refusons que le seigneur ait à nous reprocher un jour de ne pas avoir assez donné à cause de nos demandes trop rares ! Ce serait vraiment trop bête. Du gaspillage ! La vie chrétienne est beaucoup plus simple que l’on ne croit. Et on se décourage sur la route de la sainteté par essoufflement, par manque de demande !

Derrière ça, il y a un manque de foi ! Et de l’orgueil… Croire que l’on peut arriver à quelque chose sans Dieu. C’est impossible. Sans le seigneur, il n’y a que le pêché que nous savons faire. Se méprendre sur cela, c’est se condamner à devenir blasés en ratant tout ou à prendre des murs en pleine tête tôt ou tard.

Le seigneur nous demande de redevenir comme des enfants. La voie de l’enfance c’est de tout demander parce que l’on dépend totalement d’un autre que soit. Les enfants demandent sans se poser de questions, ils n’ont pas d’indépendance à revendiquer. Ils sont dépendants malgré eux. Nous au contraire, vivons souvent dans l’illusion de savoir, dans l’illusion d’être libre. Alors nous ne demandons rien, peut être une bonne note à un examen de manière anecdotique… et nous participons à la plus grave catastrophe surnaturelle du monde : la pénurie de prière. Catastrophe bien plus grande que le trou de la couche d’ozone, ou des conflits ethniques. N’oublions pas qu’elle est l’oxygène de notre âme, nécessaire à sa vitalité.

N’oublions pas non plus que ce qui fait marcher le monde, ce n’est pas le PIB…c’est l’Amour. Et l’essence de ce moteur, c’est la prière. Alors « prions sans cesse » comme nous exhorte Saint Paul, afin que par nous, l’Amour triomphe dans le monde.

6 réflexions au sujet de « Catastrophe surnaturelle »

  1. SAINT-BLANCAT

    Et oui Sophie, tu as raison. La prières est un emploi et le Seigneur embauche tout le monde pour ce " boulot "! Pas besoin de diplôme pour prier, pas besoin de beaucoup de temps ou de longs discours…La prière est un devoir et il est urgent de comprendre qu’ elle est une arme de combat pour faire fuir l’ adversaire le démon qui comme un lion qui rugit, va et vient à la recherche de sa proie…La prière est la solution à un monde meilleur bâti dans la paix. Dieu nous a sauvé, Il nous a envoyé Son Esprit. Qu’ avons-nous fait de Ses Grâces! Oui, ne gaspillons pas Sa Grâce. Il ne faut pas jeter à la poubelle ce qui est précieux et nous plaindre lorsque nous n’ obtenons pas ceque nous voulons. Ce que nous demandons pour nous-même doit être conforme au dessein de Dieu et toutes nos demandes doivent rimer avec le mot AMOUR! Mais, malgrès tous les obstacles, malgrès l’ indifference et le mépris de certains hommes, nous savons que Jésus nous a sauvé et qu’ Il est vainqueur. Nous n’ annonçons pas la perdition comme le font certaines sectes, mais nous annonçons l’ Amour et la Miséricorde. Dieu n’ est pas avare en grâces, oh que non, loin de là! Alors, frappons, frappons encore à la Porte de Son Coeur et nous recevrons bien plus que ce que nous aurons imaginé ou espéré. Emilie

  2. Merlin

    bonjour, ce blog est superbe pour les croyants!
    mais comme c’est difficile de convertir, même ses très proches! et amis!

    alors témoignons,   témoignons et prions MARIE__

    QUE DIEU VOUS GARDE TOUS

    @bientôt

    Merlin

  3. coeur soif de parole de Dieu !

    a tous les enfants d’un même Père ! Merci d’avoir -et SAVOIR-écrire de si belles choses ! Que L’Amour de Dieu soit toujours avec vous !

  4. Théophobe

    « plus grave catastrophe surnaturelle du monde : la pénurie de prière. Catastrophe bien plus grande que le trou de la couche d’ozone, ou des conflits ethniques. »

    A communiquer d’urgence aux victimes chrétiennes ou pas du Darfour, aux survivants, certes musulmans, du tsunami d’Indonésie, aux déshérités, tous chrétiens, d’Haïti … ça va sûrement les consoler!

  5. quelqu'un

    Et puis n’oublions pas, la grâce est une ressource inépuisable …

    La grâce coule sous ma peau,
    de l’amour liquide que je bois,
    du sang, des larmes ou de l’eau
    en fait je ne sais pas

    tout ce que je vois …
    c’est l’amour que je donne
    les yeux ouverts parfois

    Mais quand aveugle je m’abandonne
    sans le savoir et malgré moi
    je crois donner mais je reçois

  6. Rooks

    Je ne voudrais pas remettre en cause votre sens de l’observation mais mettre en exergue votre si grande faculté à l’oubli. J’attaque la religion et la barbarie qu’elle a trop souvent engendrée, faits qui aux vues de ce que vous écrivez ont vite été oublié.

    Je dénonce « l’illusion de Dieu » et prône la splendeur du monde réel, un monde sans Dieu ni loi, un monde où tout deviendrait possible.

    Evadez vous de cette prison intellectuelle et pensez, oui tout simplement.
    Votre dévoué serviteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *