Benoît XVI : « l’évangélisation constitue aujourd’hui une immense mission »

Recevant les participants à l’Assemblée du Conseil supérieur des Oeuvres missionnaires pontificales, dépendant de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, Benoît XVI a rappelé combien « l’évangélisation constitue aujourd’hui une immense mission, dans un monde souffrant d’une déficit de réflexion et de sagesse, dans lequel se répand un humanisme sans Dieu ». « C’est pourquoi, a affirmé le pape, il est prioritaire d’envisager les nouveaux problèmes à la lumière d’un Evangile qui ne change pas… L’Eglise offre un immense service à l’humanité par le biais de ses missionnaires qui sont la marque vive et éloquente d’une catholicité de l’Eglise qui met en pratique la dimension universelle de la mission apostolique jusqu’aux confins de la terre, afin que personne ne soit plus privé de la grâce du Christ. C’est là le sens et la trajectoire historique de l’Eglise. Annoncer l’Evangile à tous les peuples est une mission qui implique un jugement sur les transformations du monde et le changement substantiel de culture de l’humanité. Présente et active partout et sur tous les fronts, l’Eglise est porteur d’un message constant dans l’histoire, qui proclame la valeur inaliénable de la personne, annonce le dessein salvifique de Dieu, manifesté en Jésus-Christ. Prêcher l’Evangile est un appel à la liberté des fils de Dieu, pour la construction d’une société plus juste et solidaire. »
« Qui prend part à la mission du Christ doit obligatoirement subir résistances, échecs et souffrances de la part des pouvoirs de ce monde… La seule arme est la parole du Christ et sa croix ». Ainsi la mission Ad Gentes réclame-t-elle des missionnaires « d’accepter les conséquences de leur ministère, soit la pauvreté évangélique, qui les rend libres de prêcher avec courage et franchise, la non violence, par laquelle ils répondent au mal par le bien, la disponibilité à offrir leur vie au nom du Christ pour le prochain ». Si l’Eglise «reçoit de l’Esprit la capacité à l’annonce et l’autorité du ministère apostolique…l’évangélisation a besoin de chrétiens priants et conscients » de ce que la conversion du monde ne vient que de Dieu. Le Saint-Père a conclu en remerciant les Oeuvres pontificales de maintenir la conscience missionnaire au sein des Eglises particulières, et d’assumer la formation et la répartition des missionnaires auprès des jeunes communautés ecclésiales à travers le monde. »
Source : VIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *