Benoît XVI aux évêques : « Ne vous découragez pas d’évangéliser ! »

Benoit-XVI-42.jpg

« Evêques, ne vous découragez pas, chercher dans le Christ la lumière et la grâce pour annoncer aujourd’hui la Bonne Nouvelle » : le pape Benoît XVI a adressé ce message d’encouragement aux évêques récemment nommés qui participent chaque année à un symposium qui leur est dédié, à Rome. « L’évangélisation et son succès passent par la Croix que les chrétiens portent chaque jour, a rappelé le pape.

Benoît XVI a reçu samedi matin, à Castel Gandolfo, dans la Salle des Suisses, une centaine d’évêques récemment nommés, qui participaient à un congrès organisé par la Congrégation pour l’évangélisation des peuples. « Le congrès auquel vous participez – a dit le Pape à ses hôtes – a lieu au cours de l’Année Paulinienne que nous célébrons dans toute l’Église dans l’intention d’approfondir la connaissance de l’esprit missionnaire et de la personnalité charismatique de saint Paul. Je suis sûr que l’esprit de ce maître des gentils de la foi et de la vérité ne cessera pas d’éclairer et d’enrichir votre ministère pastoral et épiscopal », a poursuivi le Pape, en rappelant que l’expression « maître des gentils s’ouvre sur l’avenir en projetant l’âme de l’apôtre vers tous les peuples et toutes les générations ».

Puis le Saint-Père a invité les nouveaux évêques à apprendre de Paul « à regarder avec sympathie les peuples auxquels nous sommes envoyés » et « à chercher dans le Christ la lumière et la grâce pour annoncer aujourd’hui la Bonne Nouvelle ». Après avoir évoqué la situation dans laquelle ils se trouvent, le Pape a souligné que leurs diocèses sont souvent « très étendus et fréquemment privés de routes et de moyens de communication. De plus, dans vos sociétés comme ailleurs, s’abat avec toujours plus de violence le vent de la déchristianisation, de l’indifférence religieuse, de la sécularisation et du relativisme des valeurs. Cela crée un environnement en face duquel les armes de la prédication apparaissent, comme dans le cas de Paul à Athènes, privées de leur force ». De plus, dans de nombreuses régions, les catholiques sont une minorité souvent très mince. Vous êtes donc obligés d’affronter d’autres religions bien plus fortes et pas toujours accueillantes à votre égard. Enfin, les situations dans lesquelles, comme pasteur, vous devez défendre vos fidèles face aux persécutions et aux attaques violentes ne sont pas rares ».

« N’ayez pas peur et ne vous découragez pas face à tous ces inconvénients souvent lourds – a ajouté le Pape -, mais laissez-vous conseiller et inspirer par saint Paul qui ne fuyait pas devant les difficultés et les souffrances, parce qu’il était bien conscient qu’elles faisaient parties de la croix que tous les chrétiens doivent porter chaque jour. La souffrance unit au Christ et aux frères et exprime la plénitude de l’amour dont la source et l’épreuve suprême est la croix du Christ. Mais ce qui motivait Paul au plus profond était d’être aimé par Jésus Christ et le désir de transmettre aux autres cet amour. Vous êtes au début de votre ministère épiscopal – a dit le Pape aux nouveaux évêques. N’hésitez pas à recourir à ce puissant maître de l’évangélisation, en apprenant de lui comment aimer le Christ, comment vous sacrifier au service des autres, comment vous identifier au milieu des peuples au milieu desquels vous êtes appelés à prêcher l’Évangile ainsi qu’à proclamer et témoigner de la présence du ressuscité. Vous qui, comme successeur des apôtres, poursuivez la mission de Paul en portant l’Évangile aux gens, sachez vous inspirer de lui pour comprendre votre vocation en étroite relation avec la lumière de l’Esprit du Christ ».

Source : Zenit et ESM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *