Benoît XVI encourage la participation des laïcs en politique pour l’évangélisation de la société

Benoît XVI

Le rôle des laïcs dans l’ordre temporel et spécialement en politique est un rôle « clé » pour l’évangélisation de la société, a expliqué Benoît XVI au cours de l’audience qu’il a accordée, hier jeudi, à Castel Gandolfo, aux évêques du Paraguay en visite « ad limina ». « Les hommes ont besoin d’une rencontre personnelle avec le Seigneur », a-t-il ajouté.

Dans son discours, le pape a expliqué que la vocation spécifique des laïcs « consiste à imprégner l’ordre temporel d’un esprit chrétien et à le transformer selon le dessein de Dieu », et qu’un « aspect significatif de sa mission » est « l’exercice de la politique ».

Pour cela, il faut « les encourager à vivre, de manière responsable et avec générosité, cette importante dimension de la charité sociale », pour promouvoir « la justice, l’honnêteté, la défense des valeurs authentiques, comme le respect de la vie humaine, du mariage et de la famille ».

« Ils contribuent ainsi au vrai bien humain et spirituel de toute la société », a-t-il ajouté.

Nouvelle évangélisation

Le pape a reconnu que les défis auxquels doivent faire face les chrétiens du Paraguay sont de « grands défis » et des défis « complexes », spécialement à cause « d’un contexte culturel qui tente de marginaliser Dieu par rapport aux personnes et à la société, ou qui le considère comme un obstacle pour parvenir au bonheur ».

Face à cela, il a affirmé l’urgence d’ « un effort missionnaire important, qui, en plaçant Jésus Christ au centre de toute action pastorale, fasse connaître à tous la beauté et la vérité de sa vie et de son message de salut ».

« Les hommes ont besoin de cette rencontre personnelle avec le Seigneur qui leur ouvre les portes à une vie éclairée par la grâce et l’amour de Dieu », a ajouté le pape.

Et ils ont pour cela besoin de « témoins vrais qui vivent une vie chrétienne authentique », ainsi que de saints pasteurs.

Le pape a invité les évêques à renforcer leur communion interne et « leur union avec le siège de Pierre », et à soigner particulièrement les vocations sacerdotales.

« Mus par un profond sentiment d’amour et d’obéissance à l’Eglise », les prêtres doivent « travailler sans relâche en offrant à tous la seule nourriture qui puisse désaltérer la soif de plénitude de l’homme, Jésus Christ notre Sauveur ».

« En même temps, la joie, la conviction et la fidélité avec laquelle les prêtres vivent chaque jour leur vocation, suscitera chez de nombreux jeunes le désir de suivre le Christ dans le sacerdoce, en répondant avec générosité à son appel », a-t-il ajouté.

Le pape a enfin invité les religieux « à continuer d’être des témoins d’une vie vraiment évangélique à travers leurs vœux de chasteté, pauvreté et obéissance ».

Source : Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *