Benoît XVI : « Notre temps a un besoin urgent d’une annonce de l’amour miséricordieux »

Benoît XVI - évangélisation - miséricorde

Pour Benoît XVI, il est urgent que les pasteurs pratiquent l’évangélisation par la miséricorde.

Benoît XVI qui, depuis dimanche de Pâques, est à Castelgandolfo, a récité le Regina Coeli à midi avec deux mille fidèles réunis dans la cour du palais apostolique. Avant la prière mariale, le Saint-Père a rappelé que Jean-Paul II avait dédié le dimanche concluant l’octave de Pâques à la divine miséricorde et a jouté que « la page évangélique de Jean de ce dimanche est riche de miséricorde et de bonté divine. Il y est raconté que Jésus, après la Résurrection, rendit visite à ses disciples, en traversant les portes fermées du Cénacle… Jésus leur montre les signes de sa passion allant jusqu’à permettre à l’incrédule Thomas de le toucher. Comment est-il possible, cependant, qu’un disciple puisse douter ? En réalité, la condescendance divine nous permet de tirer aussi profit de l’incrédulité de Thomas en plus des disciples croyants. En fait, en touchant les plaies du Seigneur, le disciple hésitant guérit non seulement sa méfiance mais aussi la nôtre ».

La visite du Ressuscité, a expliqué le pape, « ne se limite pas à l’espace du Cénacle, mais va au-delà, afin que tous puissent recevoir le don de la paix et de la vie par le souffle créateur. En fait, par deux fois, Jésus dit à ses disciples : La paix soit avec vous, avant d’ajouter : Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après cela, il souffla sur eux en disant : Recevez l’Esprit-Saint. Ceux à qui vous remettrez leurs péchés, ils leur seront remis ; ceux à qui vous les maintiendrez, ils leur seront maintenus ». Voici la mission de l’Eglise éternellement assistée du Paraclet : porter à tous la bonne nouvelle, la joyeuse réalité de l’amour miséricordieux de Dieu, « pour que…vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant vous ayez la vie en son nom ».

« A la lumière de cette parole, j’encourage, notamment, tous les pasteurs à suivre l’exemple du saint curé d’Ars qui, en son temps, a su transformer le cœur et la vie de tant de personnes, parce qu’il a réussi à leur faire percevoir l’amour miséricordieux du Seigneur. Notre temps aussi a un besoin urgent d’une telle annonce et d’un tel témoignage de la vérité de l’Amour. De cette façon, nous rendrons davantage familier et proche celui que nos yeux n’ont pas vu, mais dont nous sommes absolument certains de l’infinie miséricorde », a conclu le Saint-Père.

Source : VIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *