Evangéliser par SMS ?

Moi, personnellement, cela ne me gêne pas que les gens écrivent comme ils veulent sur leur téléphone portable. Et tous les moyens (honnêtes) sont bons pour faire connaître le Christ. Mais je ne suis pas sûre qu’on fera passer habituellement la Bonne Nouvelle, en écrivant à ses copains : Gzu é 1mec simpa. En tout cas, cela demandera quelques explications.

Je ne suis pas en train de pendre le ton des vieux bonzes qui nous bassinent avec la fin de la culture, les dangers d’Internet et tout cela. Les chrétiens ont réussi à vivre et à transmettre leur foi au moment du naufrage de la culture antique, et ils en ont suscité une nouvelle. Pourquoi pas nous ? Mais pour cela, il faudra deux choses : que nous soyons suffisamment accrochés à notre amour de Jésus pour le mettre au premier plan et d’autre part que nous capables d’exprimer, avec les moyens du bord, notre foi dans des termes qui ne la réduisent pas à un slogan ou à une idéologie, mais qui en fassent au contraire ressortir la richesse et la beauté.

Le danger de nos moyens de communication rapides, c’est qu’ils sont faits pour réduire au minimum la forme au profit du message, lui-même ramené souvent à une information brute : telle heure, tel lieu, tel numéro de téléphone, etc… Notre message à nous, il n’est évidemment pas de ce type : faut entrer dans une certaine familiarité avec la manière de faire de Dieu, il s’agit de se laisser renouveler par lui. C’est pourquoi le langage ne peut être instrumentalisé jusqu’au bout, il doit devenir l’occasion pour la Parole de se dire, à travers des mots qui sont les miens, mais qui deviennent porteurs de plus.

Il y a des gens pour prétendre que la parole ne sert à rien, que les gens n’écoutent pas. C’est totalement faux. Il y a des paroles qu’on n’écoute pas, parce que c’est une manière de se raconter ou de se justifier, il y a en a d’autres qu’on écouterait jusque tard dans la nuit. Quand un cœur est possédé par Jésus, il y a quelque chose qui sort de lui, des phrases toutes simples qui traduisent une expérience et qui laissent transparaître la beauté d’un visage. J’ai connu un garçon qui avait eu pas mal de problèmes et qui avait été converti par un copain partageant la même galère que lui, or celui-ci lui avait appris à prier, en lui expliquant beaucoup de choses à propos du Seigneur Jésus, autour d’une image qu’ils avaient longuement regardés ensemble.

Pour que la parole, la mienne, la vôtre, ce soit cela, il faudra certes prier avant tout, mais il faudra aussi des mots, et un medium pour les porter. Alors bonne évangélisation !

Elisabeth PHILIBERT

2 réflexions au sujet de « Evangéliser par SMS ? »

  1. beatrice

    c’est génial ; cela fait du bien au moral de recevoir de temps à autre des messages d’évangélisation par SMS. surtout par ce temps de solitude.

  2. edama

    je reçois ces sms intitulés, selon les expéditeurs, sms du ciel, de Jésus, de prière, et plus récemment d’évangélisation (sic) avec la fête (catholique) du jour, voire des indications du type « faire suivre » ou comment s’y abonner…. s’ils sont un soutien pour des cathos pratiquants comme moi, qui ai du mal à lire les petits caractères (j’ai acheté un mobile tactile pour mieux lire) et à retenir les grands discours, ils sont invalides pour l’évangélisation, la vraie… car ce sont des sms que ces chrétiens s’adressent à eux même, et ils imaginent que les gens à évangéliser leur ressemblent… si je pouvais participer à une action de ce type, j’enverrai la date du jour et le texte, avec la référence en clair et non comme une formule chimique; j’inviterais le destinataire au dialogue, par sms bien sûr, ou sur un site ou forum dédié, tenu par des vrais convertis non un site catho bourré d’images sulpiciennes. c’est une bonne idée, mais il faut la repenser complètement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *