Shanghai célèbre le 400e anniversaire de son évangélisation

En Chine, le diocèse de Shanghai célèbre le 400e anniversaire de son évangélisation, rapporte « Eglises d’Asie » (EDA), l’agence des Missions étrangères de Paris.

Le 6 décembre dernier, à l’issue de neuf mois de célébrations autour de l’anniversaire de son évangélisation, quatre siècles plus tôt, le diocèse de Shanghai a clôturé les festivités par l’ordination de deux nouveaux prêtres, Joseph Li Gangyao et Joseph Xu Ruhao. En présence de plus de 2 000 catholiques rassemblés dans la cathédrale St Ignace, au centre de la métropole chinoise, Mgr Joseph Xing Wenzhi, évêque auxiliaire « officiel » de Shanghai, a concélébré la messe d’ordination avec 87 prêtres (1). Avec l’ordination du P. Joseph Li, le diocèse de Shanghai compte désormais 75 prêtres, le P. Joseph Xu étant ordonné lui pour le diocèse de l’Anhui.

Au cours de la célébration, Mgr Xing a insisté sur la continuité du travail d’évangélisation : « Notre mission ne s’arrête pas aujourd’hui, mais, au contraire, elle prend un nouvel élan afin d’annoncer l’Evangile à tous ceux qui n’en ont jamais entendu parler. » Le prélat a également encouragé ses fidèles à se laisser guider par l’esprit évangélique de St Paul en cette année consacrée à l’apôtre. Aux deux nouveaux prêtres, l’évêque a conseillé d’apprendre à être de bons bergers à l’exemple du Christ, « venu non pour être servi mais pour servir » et « pour rechercher la brebis perdue ».

Le P. Li nouvellement ordonné a confié à l’agence Ucanews, le 8 décembre, qu’il était certain que de nombreux catholiques avaient prié pour lui et qu’il « ne ménagerait pas sa peine au service de la mission, pour les en remercier ». Il a ajouté qu’il désirait prendre comme modèles les premiers missionnaires en Chine.

Mgr Aloysius Jin Luxian, évêque de Shanghai, aujourd’hui très âgé et souffrant, ne pouvait pas être présent à la cérémonie mais il a demandé aux catholiques d’intensifier leurs efforts d’évangélisation afin de faire de cette année anniversaire, un temps fort. Dans une Lettre pastorale de décembre 2007, il avait déjà incité ses fidèles à donner un nouveau souffle à leur spiritualité, tout spécialement en répondant à l’appel du pape de prier Notre-Dame de Sheshan, le 24 mai, date de la fête de ce célèbre sanctuaire marial (2).

L’Eglise catholique de Shanghai a été fondée en 1608 lorsque Paul Xu Guangqi, le premier catholique shanghaien, a invité le jésuite italien Lazare Cattaneo à venir prêcher dans la ville. Environ 200 personnes ont reçu le baptême durant les deux ans de présence du prêtre, et la première église catholique fut construite près de Xujiahui, où se trouve aujourd’hui la cathédrale de Shanghai.

Les temps forts des célébrations du diocèse, qui ont débuté le 1er mars 2008, ont consisté essentiellement en pèlerinages au sanctuaire de Sheshan en mai, et en séminaires d’évangélisation ou d’études de la spiritualité paulinienne en septembre. En préparation à cet anniversaire de 2008, le diocèse avait déjà lancé une année de formation à l’évangélisation pour 80 laïcs catholiques. Le 19 janvier, chaque participant a reçu un certificat à l’issue d’une série de cours sur la Bible, l’histoire de l’Eglise, la théologie, la liturgie et les méthodes d’évangélisation.

D’autres manifestations ont eu lieu, toujours en hommage à l’histoire de l’Eglise de Shanghai, comme la réalisation d’une exposition photographique en octobre dernier, à la cathédrale, exposition qui tournera ensuite dans trente paroisses jusqu’au 30 mai 2009.

Dans un autre registre, le tout premier concert choral du diocèse a rassemblé un millier de spectateurs à la cathédrale, le 15 novembre dernier. Le P. Antonius Li Xiaowei, organisateur du concert, a déclaré à Ucanews que chacun des six doyennés ou groupes paroissiaux du diocèse avait fait participer une chorale au grand concert. Les cantiques avaient été regroupés sous les thèmes « Se souvenir du passé », « Remercier pour le présent », « Se tourner vers l’avenir ».

Parmi les exemples de chants dans la première catégorie, le prêtre a cité l’hymne Sicut cervus (« Comme une biche qui recherche l’eau vive »), interprété par une chorale de jeunes, et La chanson du Berger, un cantique chinois chanté par un petit chœur de prêtres. Ces hymnes décrivent comment les premiers missionnaires « ont apporté la Bonne Nouvelle en Chine, mais ont été parfois empêchés d’entrer dans le pays », a-t-il expliqué. « Nous, Chinois, sommes devenus assoiffés de Dieu, comme la biche qui recherche l’eau vive. »

(1) Il n’existe pas de statistiques fiables de l’Eglise catholique en Chine. Shanghai serait le plus important des diocèses du pays, 160 000 catholiques et 82 églises enregistrées – données qui ne tiennent pas compte de la partie « clandestine » de l’Eglise à Shanghai.

(2) Sheshan, sanctuaire marial très visité par les catholiques chinois, se trouve sur le territoire du diocèse de Shanghai, à quelques kilomètres de la mégapole. La Vierge y est invoquée sous le vocable « Notre-Dame secours des chrétiens ». En 2008, le pape Benoit XVI a instauré le 24 mai, fête du sanctuaire de Sheshan, Journée mondiale de prière de l’Eglise en Chine. Voir EDA 484, notamment au sujet des limitations par les autorités de l’ampleur des pèlerinages mariaux à Sheshan.

Source : Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *