Une exhortation apostolique évoquant l’urgence de l’évangélisation ?

Benoît XVI à Brno

L’exhortation apostolique qui suivra la conclusion du Synode pour l’Afrique évoquera sûrement l’urgence de l’évangélisation. « Le Synode est un moment propice pour repenser l’activité pastorale, et pour renouveler l’élan d’évangélisation » avait déclaré Benoît XVI pendant la messe d’ouverture. Retour sur l’homélie qu’il avait prononcé ce jour-là.

Le Saint-Père avait insisté sur la continuité entre les deux assemblées spéciales consacrées à l’Afrique. Il avait souligné les fruits présentés dans l’exhortation apostolique « Ecclesia in Africa » : « La tâche première de l’évangélisation reste naturellement valable et actuelle, et plus encore d’une nouvelle évangélisation qui tienne compte des changements sociaux rapides de l’époque qui est la nôtre, et du phénomène de la globalisation mondiale, avait-il déclaré. On doit dire la même chose du choix pastoral d’édifier l’Eglise comme Famille de Dieu ».

Le Synode, un moment pour repenser l’activité pastorale et renouveler l’élan d’évangélisation

Il avait aussi rappelé le grand dynamisme de l’Eglise catholique en Afrique, ces dernières années, en disant : « La croissance de la communauté ecclésiale dans tous les domaines, comprend aussi les problèmes ‘ad intra’ et ‘ad extra’ ; le Synode est un moment propice pour repenser l’activité pastorale, et pour renouveler l’élan d’évangélisation ».

Etre des disciples authentiques du Christ

Benoît XVI avait invité ensuite à rechercher toujours plus la « mesure élevée » de la vie chrétienne, c’est-à-dire la sainteté, pour les Pasteurs et pour tous les membres de la communauté ecclésiale, en souhaitant que l’Eglise en Afrique puisse toujours être « une famille de disciples authentiques du Christ, où la différence entre les ethnies devienne une raison et un encouragement en vue d’un enrichissement humain et spirituel réciproque ».

L’Eglise renouvelle l’Afrique par son ouvre d’évangélisation

Enfin, le souverain pontife avait rappelé la grande contribution que l’Eglise peut apporter en Afrique à toute la société, par son œuvre d’évangélisation et de promotion humaine, étant donné que sa vocation « est celle d’être prophétie et ferment de réconciliation entre les différents groupes ethniques, linguistiques, et religieux également, au sein de chaque nation et dans tout le continent. La réconciliation, don de Dieu que les hommes doivent implorer et accueillir, est un fondement stable sur lequel construire la paix, condition indispensable pour le progrès authentique des hommes et de la société, selon le projet de justice voulu par Dieu ».

La conclusion du synode pour l’Afrique sera présentée samedi prochain, 24 octobre, à 12h15, au Vatican. Le message, qui vise le grand public, sera présenté la veille, 23 octobre, tandis que les propositions du synode seront remises au pape en vue de la rédaction de son exhortation apostolique post-synodale. Le pape conclura le synode dimanche, 25 octobre.

Sources : Fides et Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *