Benoît XVI : Les martyrs sont une « espérance pour le monde »

ROME, Dimanche 25 mars 2007 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a présenté les martyrs comme une « espérance pour le monde » car ils montrent que l’amour du Christ est plus fort que la violence et la haine.

Dans sa méditation avant la prière de l’Angélus, ce dimanche, Benoît XVI a rappelé que samedi 24 mars, jour anniversaire de l’assassinat de Mgr Oscar Romero, archevêque de San Salvador, était la Journée de prière et de jeûne pour les missionnaires martyrs : « évêques, prêtres, religieux, religieuses et laïcs emportés au cours de leur mission d’évangélisation et de promotion humaine ».

Mgr Romero a été assassiné il y a 27 ans alors qu’il célébrait l’Eucharistie.

Ils sont une « espérance pour le monde car ils témoignent que l’amour du Christ est plus fort que la violence et la haine », a affirmé le pape.

« Ils n’ont pas cherché le martyre mais ont été prêts à donner leur vie pour demeurer fidèles à l’Evangile. Le martyre chrétien se justifie seulement comme acte d’amour suprême pour Dieu et ses frères », a-t-il déclaré.

En 2006, 24 missionnaires (17 prêtres, 1 religieux, 3 religieuses et 3 laïcs) ont été assassinés à travers le monde.

Le pape a par ailleurs rappelé que ce lundi, l’Eglise célèbrera la solennité de l’Annonciation de la Vierge Marie étant donné que cette année, le 25 mars était un Dimanche de Carême.

« Lorsque la Vierge prononça son ‘oui’ à l’annonce de l’Ange, Jésus fut conçu et avec Lui commença la nouvelle ère de l’histoire, qui serait ensuite scellée par la Pâque comme ‘Alliance nouvelle et éternelle’ » a expliqué Benoît XVI.

« Il s’agit – a-t-il ajouté – d’une fête christologique, parce qu’elle célèbre un mystère central du Christ : son Incarnation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *