Congrès eucharistique international de Québec, « dans un esprit missionnaire »

« L’Eucharistie, Don de Dieu pour la vie du monde » : ce thème du congrès eucharistique international de Québec, en juin prochain est à « recevoir dans un esprit missionnaire », souligne le P. Denis Metzinger, vicaire épiscopal de Paris. Il rappelle que le premier évêque de Québec a été consacré à Paris. Le diocèse fête en effet, en même temps que ce congrès international, les 400 ans de sa fondation : une double raison d’y participer, pour les Parisiens.

Zenit – Le congrès eucharistique de Québec 2008 est international : les diocèses du monde entier sont invités à y participer. Et Paris ?

P. Denis Metzinger – Pour nous, diocèse de Paris, ce sera un moment important que cette semaine du Congrès Eucharistique du 15 au 22 juin 2008. En effet, les Québécois attendent beaucoup de nous puisque leur premier évêque, Mgr François de Laval, considéré comme « le fondateur de l’Eglise de la Nouvelle France », a été consacré évêque à Paris en l’église Saint-Germain l’Auxerrois. C’est ainsi qu’une délégation est en cours de formation. Elle accompagnera notre archevêque le cardinal André Vingt-Trois, qui interviendra notamment lors de la partie théologique. L’action de grâce que nous voulons porter de l’autre coté de l’Atlantique s’enracine sur le dynamisme de nos communautés aujourd’hui : ce n’est pas une démarche de nostalgique que nous allons accomplir.

Zenit – Quel est le thème et comment s’y préparer ?

P. Denis Metzinger – Le thème a été arrêté par Jean-Paul II : « L’Eucharistie, don de Dieu pour la vie du monde », un thème qu’il est important de recevoir dans un esprit missionnaire, car à une époque où la tentation de repli est très forte, y compris dans nos communautés, voire même dans notre pratique eucharistique, le thème nous redit bien : « pour la vie du monde ».

Zenit – Pourquoi des congrès eucharistiques ?

P. Denis Metzinger – Tous les quatre ans, ces rendez-vous de l’Eglise universelle ravivent la foi du peuple chrétien en l’Eucharistie – mystère central de notre foi-. Rappelons-nous que le premier congrès eucharistique de l’histoire s’est déroulé en France, à Lille, en 1881, et qu’ensuite il y en a eu 11 autres en France ! Celui de Québec sera le 48ème …

Zenit – Quels fruits portent ces congrès dans les diocèses ?

P. Denis Metzinger – Les fruits de transformation des coeurs sont multiples… Le dernier congrès eucharistique en France, à Lourdes, en 1981, a porté de nombreux fruits, notamment en vocations sacerdotales et religieuses dans notre pays.

Zenit – Qui ne pourra aller à Québec, peut « participer » à sa façon à ce grand événement d’Eglise ?

P. Denis Metzinger – Aller à Québec s’est aller vivre une grande semaine d’action de grâce… S’unir à cet événement, c’est grandir sans cesse dans le désir de s’approcher de l’Eucharistie, pour que sa propre vie devienne à la suite de Jésus, une vie eucharistique. Oser, là où je me trouve, dans le poids des jours, faire de sa vie un « Merci » à Dieu.

Source : Catholique.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *