Benoît XVI invité à venir célébrer les 150 de l’évangélisation de Taiwan

La formation des prêtres et des catéchistes, le processus d’évangélisation, l’intérêt pour la famille et les migrants : tels sont les thèmes soulevés par Benoît XVI en recevant vendredi dernier les évêques de Taiwan, à l’issue de leur visite « ad limina Apostolorum ». Ils l’ont invité à venir fêter les 150 ans de l’évangélisation du pays, en 2009

Dans son discours, prononcé en anglais, le pape a mis l’accent sur le désir des évêques de « coopérer plus efficacement à la diffusion de l’Evangile parmi les croyants et à la formation de ceux qui font déjà partie de l’Eglise par le Baptême et la Confirmation ».

Benoît XVI a qualifié de « cruciale » la formation des prêtres qui, a-t-il dit, « sont ordonnés pour vous assister » dans l’exercice de votre « ministère d’amour » pour le bien du peuple de Dieu, et a souligné la nécessité pour les catéchistes de pouvoir bénéficier « d’une bonne préparation ».

A cet effet, l’évêque de Rome a rappelé que les programmes doivent être élaborés en tenant compte des différentes situations, de manière à définir les ressources qui leur sont nécessaires.

Le pape s’est dit heureux d’apprendre que tant d’activités sont coordonnées de manière à donner de l’importance à la paroisse : « Une catéchèse efficace rend indubitablement les familles plus solides et celles-ci font, à leur tour, naître de nouvelles vocations sacerdotales ».

« L’Eglise, à chaque niveau, doit soigner et promouvoir le don du sacerdoce de manière à ce que les jeunes gens répondent généreusement à l’appel du Seigneur à devenir des ouvriers dans sa vigne », a-t-il souligné.

« Parents, pasteurs, maîtres, responsables paroissiaux et tous les membres de l’Eglise doivent proposer aux jeunes le choix radical de suivre le Christ pour qu’en le rencontrant, ils se retrouvent eux-mêmes ».

Le pape a ensuite fait l’éloge du « profond intérêt » que les évêques de Taiwan mettent à promouvoir des initiatives pastorales qui servent conjointement « le bien des familles et le bien de la société ».

« Ne cessez pas de promouvoir des législations et politiques civiles justes qui protègent le caractère sacré du mariage ! Protégez ce sacrement de tout ce qui peut lui porter préjudice, surtout de la suppression de la vie dans ses étapes les plus fragiles », leur a dit Benoît XVI.

Le pape s’est alors réjoui de voir que l’Eglise de Taiwan tient compte des plus faibles et qu’elle prête une attention particulière aux besoins des immigrés, demandant des lois et des politiques qui protègent leurs droits.

« Vous et vos fidèles chrétiens à Taïwan êtes le signe vivant que, dans une société bien ordonnée, il ne faut pas avoir peur d’être un fidèle catholique et un bon citoyen », a-t-il ajouté.

« Je prie pour que, par votre appartenance à la grande famille catholique chinoise, vous soyez toujours unis spirituellement à vos frères du continent », a-t-il ensuite conclu.

Dans son discours au pape, le président de la Conférence épiscopale régionale chinoise de Taiwan, Mgr John Hung Shan-chuan, évêque de Taipeh, a rappelé l’inauguration le 17 mai dernier des célébrations du 150e anniversaire de l’évangélisation de Taiwan en 1859.

A ce propos, l’évêque de Taipei a souligné qu’il espérait pouvoir faire don à l’Eglise de 15.000 baptêmes en 2009, et ainsi célébrer dignement ce 150ème anniversaire.

Rappelant que les célébrations jubilaires prendront fin le 22 novembre 2009, il a par ailleurs exprimé « le désir que Sa Sainteté puisse être présente et présider cette importante célébration ».

Aujourd’hui, la communauté catholique de Taiwan compte environ 300.000 fidèles sur une population de 22-23 millions d’habitants dont la majorité sont bouddhistes, confucianistes ou adeptes de croyances locales. Sont présents sur l’île 682 prêtres, 1.052 religieuses et 27 membres d’instituts et mouvements séculiers.

Source : Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *