Benoît XVI : « Les communautés catholiques sont soucieuses de vivre l’Evangile et d’en témoigner »

« Elles sont soucieuses de vivre l’Evangile et d’en témoigner dans un esprit de collaboration fraternelle » : c’est qu’a rappelé Benoît XVI à propos des communautés catholiques dans un message adressé mercredi matin au Vatican à 11 nouveaux ambassadeurs près le Saint-Siège : Malawi, Suède, Sierra Leone, Islande, Grand-Duché de Luxembourg, République de Madagascar, Belize, Tunisie, République du Kazakhstan, Royaume du Bahreïn, et République de Fidji. « Chaque peuple a son génie et aussi ‘ses démons’ propres », a aussi déclaré le pape.

« Chaque peuple avance à travers un enfantement parfois douloureux qui lui est propre, vers un avenir qu’il désire lumineux, a constaté le pape. Mon souhait serait donc que chaque peuple cultive son génie qu’il enrichira au mieux pour le bien de tous, et qu’il se purifie de ses « démons » qu’il contrôlera aussi au mieux jusqu’à les éliminer en les transformant en valeurs positives et créatrices d’harmonie, de prospérité et de paix afin de défendre la grandeur de la dignité humaine ! »

Benoît XVI a médité sur le caractère possitif de la « diversité » des nations en ces termes: « La diversité de vos provenances me permet de rendre grâce à Dieu pour son amour créateur et pour la multiplicité de ses dons qui ne cessent d’étonner l’humain. Elle est un enseignement. Parfois la diversité fait peur, c’est pourquoi il n’est pas étonnant de constater que, souvent, l’homme lui préfère la monotonie de l’uniformité ».

Il a fait observer que « des systèmes politico-économiques provenant ou se revendiquant de matrices païennes ou religieuses ont affligé l’humanité trop longtemps et ont cherché à l’uniformiser avec démagogie et violence ».

Plus encore, a déploré le pape, « ils ont réduit et, hélas, réduisent encore l’homme à un esclavage indigne au service d’une idéologie unique ou d’une économie inhumaine et pseudo-scientifique ».

Et d’affirmer qu’il « n’existe pas un modèle politique unique qui serait un idéal à réaliser absolument », et que « la philosophie politique évolue dans le temps et dans son expression avec l’affinement de l’intelligence humaine et des leçons tirées de son expérience politique et économique ».

Le pape a également évoqué les communautés catholiques présentes dans ces pays : « Elles sont soucieuses de vivre l’Evangile et d’en témoigner dans un esprit de collaboration fraternelle ».

Source : Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *