Premier bilan du voyage du pape en France : « il est grand temps d’évangéliser ! »

Benoît XVI priant la Vierge à Notre Dame de Paris

Comme Malraux le disait lui-même, « le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas ». La visite de Benoît XVI en France entre dans la première hypothèse. Ce voyage semble déjà historique, à la fois pour l’Eglise comme pour notre pays. On nous avait dépeint un « pape de transition » (formule qui en avait choqué plus d’un lors de son élection), « dogmatique », « conservateur » (pour ne pas dire réactionnaire) dirigeant l’Eglise en « monarque absolu ». C’est au contraire un pape très doux, chaleureux et érudit qui s’est dévoilé à nous, capable de remettre les pendules à l’heure sur un certain nombre de questions : laïcité ouverte, alliance de la foi et de la raison, culture et vérité, unité de l’Eglise, dialogue interreligieux, évangélisation. Finalement, depuis la chapelle Sixtine, L’Esprit Saint aurait-il envoyé quelqu’un d’autre qu’un pape aussi providentiel ? Nous n’en avons jamais douté. Pour ne rien gâcher, il s’est senti très à l’aise avec les jeunes lors de la veillée sur le parvis de Notre Dame de Paris.

La semaine dernière, nous ne nous étions pas trompés en affirmant que les deux seuls enjeux de la visite de Benoît XVI en France étaient la foi et l’évangélisation (lire ici). Sur le premier aspect, Benoît XVI nous a fait prier de Paris à Lourdes, avec une grande ferveur, comme l’ont relevé de nombreux médias. Quant au second enjeu, il n’est pas difficile de distinguer dans chacun des discours de Benoît XVI le souci pressant de l’annonce du Christ : en réalité, le pape n’a pas cessé, lors de sa visite en France, d’exhorter les catholiques à se lancer dans cette évangélisation de nos contemporains.

En quittant Lourdes, depuis l’aéroport de Tarbes, Benoît XVI a conclu sa visite en déclarant « Les temps sont propices à un retour à Dieu ».

Rétrospective d’une visite haute en couleur, meilleures photos à l’appui, sous le signe de l’évangélisation.

Benoît XVI dans les rues de Paris

Acte I : Benoît XVI à Nicolas Sarkozy : « Dès ses origines, votre pays a reçu le message de l’Évangile »

Pour commencer, lors de son discours à l’Elysée, Benoît XVI n’a pas seulement rappelé le rôle déterminant de l’Eglise dans la transmission de la culture et la construction de la France. Il a aussi rappelé que dès ses origines, la France a reçu le message de l’Evangile. Relatant les débuts du christianisme en Gaule, il glisse même le kérygme au milieu de son discours, rappelant ainsi les fondamentaux de la foi chrétienne : « A Lyon, saint Irénée venait de Smyrne pour prêcher la foi au Christ ressuscité »… une façon d’évoquer, donc, l’évangélisation comme mouvement fondateur de notre pays (lire ici).

Benoît XVI dans sa papamobile à Paris

Acte II : Benoît XVI au monde de la culture : « Paul annonce Celui que les hommes ignorent et pourtant connaissent »

Aux Bernardins, le pape a évoqué le « devoir de l’annonce », autrement dit le devoir de l’évangélisation, qui repose sur la révélation : « La nouveauté de l’annonce chrétienne c’est la possibilité de dire maintenant à tous les peuples : Il s’est montré, Lui personnellement. Et à présent, le chemin qui mène à Lui est ouvert. La nouveauté de l’annonce chrétienne ne réside pas dans une pensée, mais dans un fait : Dieu s’est révélé. (…). Il est là, présent au milieu de nous. Cependant, a précisé Benoît XVI, l’humilité de la raison sera toujours nécessaire pour pouvoir l’accueillir. Il faut l’humilité de l’homme pour répondre à l’humilité de Dieu » (lire la suite ici).

Les enfants aiment Benoît XVI !

Acte III : Benoît XVI aux jeunes de France : « Il est urgent de parler du Christ autour de vous ! »

Le soir même, le pape s’adresse aux jeunes sur le parvis de Notre Dame de Paris et les exhorte à se lancer dans l’évangélisation ad extra : « Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins. L’Esprit Saint vous pousse à témoigner. Il est urgent de parler du Christ autour de vous, à vos familles et à vos amis, sur vos lieux d’études, de travail ou de loisirs. N’ayez pas peur ! » (lire ici).

Benoît XVI embrasse un enfant

Acte IV : Benoît XVI aux 260.000 personnes rassemblés pour la messe aux Invalides : « Lorsque nous agissons, cherchons-nous à répandre l’Amour qui nous fait vivre ? »

Le lendemain matin, aux Invalides, avec une présence innombrable de jeunes, Benoît XVI opère une opération chirurgicale en nous invitant à mettre le Christ à la première place dans nos activités et à fuir le culte des idoles : « Le monde contemporain ne s’est-il pas créé ses propres idoles ? N’a-t-il pas imité, peut-être à son insu, les païens de l’Antiquité, en détournant l’homme de sa fin véritable, du bonheur de vivre éternellement avec Dieu ? C’est là une question que tout homme, honnête avec lui-même, ne peut que se poser. Qu’est-ce qui est important dans ma vie ? Qu’est-ce que je mets à la première place ? » (lire ici).

Benoît XVI et les jeunes

Acte V : Benoît XVI aux évêques de France : « Arriver au témoignage et à l’annonce de la foi elle-même »

Le lendemain, arrivé à Lourdes, il rencontre les évêques de France. Chaleureusement accueilli dans l’hémicycle Sainte-Bernadette, il appelle à une « libération spirituelle » et les encourage sur la nécessité d’annoncer l’Evangile aussi bien au catéchisme qu’en œcuménisme, rappelant la Note doctrinale sur certains aspects de l’évangélisation du 3 décembre 2007 : « La bonne volonté ne suffit pas. Je crois qu’il est bon de commencer par l’écoute, puis de passer à la discussion théologique pour arriver enfin au témoignage et à l’annonce de la foi elle-même » (lire ici).

Benoît XVI dans la Grotte de Lourdes

Acte VI : Benoît XVI aux pèlerins de Lourdes : « Qu’à la suite des grands évangélisateurs de votre pays, l’esprit missionnaire qui a animé tant d’hommes et de femmes de France, au cours des siècles, soit encore votre fierté et votre engagement ! »

Dans la foulée, s’adressant aux milliers de pèlerins réunis à Lourdes, il les exhorte clairement à suivre les traces de leurs ancêtres missionnaires, rappelant la première mission de l’Eglise, l’évangélisation : « A Lourdes, l’Église peut se fortifier pour proclamer avec toujours plus d’audace le mystère du Christ » (..) « Jésus, né de Marie, est le Fils de Dieu, l’unique Sauveur de tous les hommes, vivant et agissant dans son Église et dans le monde. L’Église est envoyée partout dans le monde pour proclamer cet unique message et inviter les hommes à l’accueillir par une authentique conversion du cœur. Cette mission, qui a été confiée par Jésus à ses disciples, reçoit ici, à l’occasion de ce jubilé, un souffle nouveau » (lire ici).

Benoît XVI à Lourdes pour la procession aux flambeaux

Acte VII : Benoît XVI s’adressant directement à la Vierge Marie : « Montre-toi comme une Mère pour tous, ô Marie ! Et donne-nous le Christ, l’espérance du monde ! »

Sur sa lancée, Benoît XVI n’a pas hésité à solliciter directement la Vierge Marie pour son rôle dans l’évangélisation du monde, comme il l’avait annoncé la veille de son départ pour Lourdes ! Depuis la nonciature, il s’était adressé aux Parisiens venus l’acclamer : « Je vous invite à joindre demain à la foule des pèlerins de Lourdes pour célébrer le Jubilé des Apparitions de la Vierge. Les catholiques en France ont plus que jamais besoin de renouveler leur confiance en Marie, reconnaissant en Elle le modèle de leur engagement au service de l’Évangile ». Une façon de rappeler, comme il le dit souvent, que Marie est l’Etoile de l’évangélisation (lire ici).

Benoît XVI à la Grotte de Lourdes

Acte VIII : Benoît XVI pendant l’adoration eucharistique : « Chaque fois que nous Le contemplons, nous L’annonçons »

Sur la prairie, Benoît XVI a loué la pratique de l’adoration eucharistique, encore peu pratiquée dans notre pays, rappelant que la source de l’évangélisation est la contemplation de Notre Seigneur, en Le reconnaissant comme LA source de notre bonheur. « Chaque fois que nous Le contemplons, nous L’annonçons. (…) Frères et sœurs bien-aimés, pèlerins d’un jour et habitants de ces vallées, frères évêques, prêtres, diacres, religieux, religieuses, vous tous qui voyez devant vous l’infini abaissement du Fils de Dieu et la gloire infinie de la Résurrection, restez en silence et adorez votre Seigneur, notre Maître et Seigneur Jésus le Christ. Restez en silence, puis parlez et dites au monde : nous ne pouvons plus taire ce que nous savons. Allez dire au monde entier les merveilles de Dieu, présent à chaque moment de nos vies, en tout lieu de la terre. » (lire ici).

Benoît XVI pendant la procession eucharstique à Lourdes

Acte IX : Benoît XVI lors de la procession aux flambeaux : « Que la Vierge Marie et sainte Bernadette vous aident à vivre en enfants de lumière pour témoigner, chaque jour de votre vie, que le Christ est notre lumière, notre espérance et notre vie ! »

« Annoncée dans les Chants du Serviteur de Dieu, la mort de Jésus est une mort qui devient lumière pour les peuples ; c’est une mort qui, en lien avec la liturgie d’expiation, apporte la réconciliation, mort qui marque la fin de la mort. (…) Par la Croix, notre vie tout entière reçoit lumière, force et espérance. (…) Les apparitions étaient entourées de lumière et Dieu a voulu allumer dans le regard de Bernadette une flamme qui a converti d’innombrables cœurs (…). La rencontre discrète avec Bernadette et la Vierge Marie peut changer une vie, car elles sont présentes, en ce lieu de Massabielle, pour nous conduire au Christ qui est notre vie, notre force et notre lumière. » Pour conclure, le pape nous a encore appelés à l’évangélisation avec l’aide de Notre Dame et de sainte Bernadette : « Que la Vierge Marie et sainte Bernadette vous aident à vivre en enfants de lumière pour témoigner, chaque jour de votre vie, que le Christ est notre lumière, notre espérance et notre vie ! » (lire ici).

Benoît XVI - Procession aux flambeaux à Lourdes

Conclusion

A la lecture de ces passages – non exhaustifs mais peut-être bientôt exaucés(!) – serait-il trop dire que la venue de Benoît XVI est pour les catholiques de France un SEISME SALVATEUR, UNE RESURRECTION SPIRITUELLE ? Benoît XVI serait-il, finalement, le pape de l’évangélisation, dont le monde a besoin ? Nul doute en tout cas qu’il nous faut revenir sur ses discours et ses homélies, qui sont d’une grande profondeur et d’une grande richesse, pour mieux comprendre quel est le sens de notre vie ici-bas, outre… l’évangélisation.

Nous espérons que tous nos pasteurs, après cette visite historique, auront moins d‘a priori pour parler ouvertement d’évangélisation plutôt que de « mission », notre mission – essentielle – étant précisément cette évangélisation, comme nous le disait Paul VI dans Evangelii Nuntiandi. Lorsqu’on entend ici ou là qu’il faut « se mettre à l’écoute du Seigneur et répondre à son appel », nous devons nous interroger sur la nature de cet appel : de quoi s’agit-il si ce n’est d’être témoins à notre tour, en visant la sainteté ? Comme d’ « affermir sa foi » : dans quel but si ce n’est se rapprocher de Dieu et la transmettre aux autres qui n’ont pas cette chance ? Ou encore : « les jeunes doivent prendre le relais » (ce qui n’est pas toujours facile dans un contexte de vieillissement de la population) : mais de quel relais parle-t-on si ce n’est celui d’être apôtre ? Nous entendons aussi parler du « service de la mission », mais de quelle mission parle-t-on si ce n’est l’évangélisation, mot qui nous fait encore – parfois – un peu peur ?

Nous avons démontré qu’il y a eu, au travers de la visite de Benoît XVI, une volonté de faire avancer l’annonce de l’Evangile. La question est donc : allons-nous nous décider, enfin, à évangéliser ? Prendrons-nous les moyens : prier… se former… AIMER ? A nous catholiques, maintenant, jeunes et moins jeunes, de répondre à cet appel de Benoît XVI, et à travers lui, de notre Seigneur, en annonçant notre sauveur, le Christ ressuscité !

NB : Vous trouverez tous les discours du pape sur le site du Vatican. Vous pouvez aussi participer à nos nouveaux forums sur l’évangélisation… et prier à cette intention, en parlant d’Anuncioblog autour de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *