Benoît XVI aux évêques portugais : « vérifier “l’efficacité” des processus d’initiation actuels »

Recevant samedi dernier un groupe de prélats de la Conférence épiscopale portugaise concluant leur visite Ad Limina, le Saint-Père a rappelé que « l’évangélisation des personnes et des communautés humaines dépend de l’existence de la rencontre avec Jésus Christ ».

Benoît XVI a rappelé les nombreuses initiatives des prélats portugais ces dernières années : « la place du dimanche et la pratique dominicale, la convocation dans plusieurs diocèses, d’une Statio eucharistique, l’organisation d’une rencontre nationale de mouvements et nouvelles communautés eucharistiques et d’un congrès sur la famille, la signature d’un nouveau Concordat (2004) entre Eglise et Etat et la proclamation de la sainteté exemplaire dans la personne des nouveaux bienheureux ».

Parlant de la nécessité de trouver « de nouvelles formes de participation des fidèles à la vie communautaire », le Pape a dit : « Il est nécessaire d’adapter l’organisation de la communauté ecclésiale portugaise et la mentalité de ses membres pour que l’Eglise soit en accord avec le Concile Vatican II, où le rôle du clergé et des laïcs est clairement défini. Il convient de tenir compte que nous sommes un à partir du moment où nous sommes baptisés et intégrés à la famille des fils de Dieu, et de notre devoir à tous de contribuer à faire grandir l’Eglise ».

« Cette ecclésiologie de communion, sur le chemin du Concile », a t-il poursuivi, « est le chemin le plus sur à suivre sans perdre de vue les éventuels obstacles, comme l’horizontalisme de ses origines, la démocratisation dans l’attribution des ministères sacramentaux, la comparaison entre l’ordre conféré et les services des ministres extraordinaires, la discussion sur quel est le premier membre de la communauté. Il est inutile de discuter car le Seigneur a décidé d’être le dernier ».

Puis le Saint-Père a dit à ses hôtes que même si parfois il est nécessaire de discuter sur l’attribution des responsabilités, « ces problèmes ne doivent pas les distraire de la vraie mission de l’Eglise qui est de parler de Dieu et non d’eux-mêmes ».

Rappelant que « l’évangélisation des personnes et des communautés humaines dépend de l’existence de la rencontre avec Jésus Christ », Benoît XVI a souligné que « l’initiation chrétienne de la personne passe normalement par l’Eglise. »

« Face à l’important nombre de chrétiens non pratiquant de vos diocèses, il serait peut-être nécessaire de vérifier “l’efficacité” des processus d’initiation actuels – a ajouté le Pape en citant l’exhortation apostolique Sacramentum Caritatis – afin d’aider le chrétien à mûrir grâce à une meilleure formation des communautés, et à assumer dans sa vie un authentique comportement eucharistique qui lui permette de donner raison à ses propres espérances en accord avec notre époque. »

Le Pape a conclu en rappelant les récentes célébrations organisées à l’occasion des 90 ans de l’apparition de la Vierge. « J’aime penser Fatima comme une école de foi où Marie est la maîtresse qui enseigne aux petits voyants, puis à la multitude, les vérités éternelles et l’art de prier, croire et aimer ».

Source : ESM et Service de presse du Saint-Siège

Encore un mot...
Ce blog est édité par l'association Lights in the Dark, qui ne vit que de dons. Pour nous aider à transformer des vies grâce à Internet, faites un don, maintenant : cliquez ici pour faire un don.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *