Neuf cimetières profanés sur dix sont des cimetières chrétiens

UNITAS interpelle la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, sur la recrudescence inquiétante de profanations de cimetières chrétiens.

Avec le soutien de membres du clergé comme Monseigneur Rey, évêque de Toulon, ou du père Guy Gilbert, « curé des loubards » et de personnalités des médias comme Frigide Barjot, humoriste parodiste, l’association UNITAS appelle tous ceux qui accordent une importance au respect de la sépulture de chaque homme à envoyer à « MAM » un courrier en ce sens (téléchargeable sur unitas.fr)

La récente profanation du carré musulman du cimetière Notre-Dame de Lorette, près d’Arras, a légitimement soulevé l’indignation de la classe politique française. Mais les profanations de cimetières musulmans ou juifs, aussi insoutenables soient-elles, ne peuvent plus masquer une douloureuse réalité : 9 cimetières profanés sur 10 sont des cimetières chrétiens.

Croix renversées ou retournées, couronnes mortuaires brisées, tombes d’enfants vandalisées, chapelles funéraires fracturées ou couvertes d’inscriptions sataniques…

Chaque semaine, en France, ce sont plus de 15 sépultures chrétiennes qui sont profanées, et autant de familles plongées dans un nouveau deuil. Ne rien dire sur ces chiffres-là, c’est déjà laisser faire, et créer un sentiment d’impunité chez des groupes sectaires animés par des sentiments morbides, antireligieux, voire satanistes, dont l’influence gagne un nombre croissant de jeunes sans repères, comme s’en inquiète le rapport 2007 de la Miviludes (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires).

Ce rapport établit que les profanations satanistes ont augmenté de 300% en 3 ans ! Il y a tout juste un an, le 26 avril 2007, Nicolas Sarkozy déclarait à propos de ces profanations : “C’est un scandale. Si on ne respecte pas la mort, c’est qu’on ne considère pas la vie. La première des préventions, c’est la certitude de la sanction pour ceux qui blasphèment.”

A présent, nous demandons des actes.

Pierre-Marie de Berny, président d’UNITAS

Plus d’infos : Le site Unitas.fr

Encore un mot...
Ce blog est édité par l'association Lights in the Dark, qui ne vit que de dons. Pour nous aider à transformer des vies grâce à Internet, faites un don, maintenant : cliquez ici pour faire un don.

3 réflexions sur « Neuf cimetières profanés sur dix sont des cimetières chrétiens »

  1. beaussant

    Pourquoi ne parle t’on que de la profanation des cimetières juifs ou musulmans? Pourquoi passer sous silence la profanations des tombes chrétiennes comme taire la triste réalité des personnes masacrés par le seul fait qu’elles soient chrétiennes?
    Je suis choquée par les informations que l’on a. Les média ne font pas preuve d’objectivité. Il est temps de dire la vérité. Je suis chrétienne et me sent blessée dans mon identité et dans ma liberté.

  2. Jean-Pierre Dickès

    Ces profanations sont odieuses. Et tout particulièrement celles des soldats morts pour le pays quelle que soit leurs religions.
    Toutefois je remarque que plusieurs cimetières chrétiens ont été profanés parfois plusieurs fois dans la région de Boulogne sur mer et la grande presse n’en n’a pratiquement pas parlé. Pour les médias il y a les "bons cimetières", ceux des Juifs et des Musulmans : c’est un scandale que de les profaner. Mais il y a les cimetières chrétiens qui eux n’ont aucune importance et que l’on peut détruire sans émouvoir les dites médias. Sorte de discrimination vis-à-vis des chrétiens.
    Par ailleurs le gouvernement encourage tout ce qui est satanisme par les raves parties. Et je ne vois pas que la mission de surveillance des sectes se préoccupe tant que cela du phénomène sataniste.

  3. Gothcat

    Nous ne sommes pas égaux, même devant la mort. Nous ne sommes même plus respectés dans notre propre pays. Pourquoi on crie au scandale quand un cimetière juif est profané et pourquoi on passe sous silence les églises chrétiennes et nos cimetières vandalisés. Je vais finir par croire que les médias sont orientés.
    Toute profanation de sépulture est une honte, un manque de respect inqualifiable. Mais que les médias fassent une telle déformation de l’information est un manque de respect notoire de notre religion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *