Benoît XVI à l’Amérique latine : “une évangélisation nouvelle”

Le pape Benoît XVI a reçu samedi en Audience les participants de l’Assemblée Plénière de la Commission Pontificale pour l’Amérique latine. Il a rappelé la nécessité d’une évangélisation nouvelle, dans son ardeur, dans ses méthodes, dans son expression.

Réunion de l’Assemblée Plénière de la Commission Pontificale pour l’Amérique Latine Synthèse du premier discours du pape Benoît XVI à l’Amérique latine

Dans son discours, le premier qu’il adresse à l’Amérique latine, le Saint Père a fait référence à la prochaine Ve Conférence Générale de l’Épiscopat de l’Amérique latine et des Caraïbes en expliquant que “dans la continuité des quatre précédentes conférences, elle est appelée à donner un nouvel élan à l’évangélisation dans cette vaste région du monde éminemment catholique, dans laquelle vit une grande partie de la Communauté des croyants, ce pourquoi “il est nécessaire de proclamer le Message complet du Salut, qui arrive à imprégner les racines de la culture et est incarné en ce moment historique latino-américain, pour répondre mieux à ses nécessités et à ses aspirations légitimes”.

Le pape a aussi appelé à “toujours reconnaître et défendre la dignité de chaque être humain comme critère fondamental des projets sociaux, culturels et économiques, qui aident à construire l’histoire selon le dessein de Dieu”. “En effet, poursuit le Saint Père, l’histoire latino-américaine offre une multitude de témoignages d’hommes et de femmes qui ont fidèlement suivi le Christ d’une manière tellement radicale que, l’abondance de ce feu divin qui anime chacun, a forgé l’identité chrétienne de leurs peuples. Leur vie est un exemple et une invitation à suivre leurs pas.

L’Église en Amérique latine confronte des défis énormes : le changement culturel produit par une communication sociale qui marque les manières de penser et les coutumes de millions de personnes ; les flux migratoires, avec tant de répercussions sur la vie familiale et dans la pratique religieuse; la réapparition de questions sur comment les peuples doivent assumer leur mémoire historique et leur futur démocratique ; la globalisation, le sécularisme, la pauvreté croissante et la détérioration écologique, surtout dans les grandes villes, ainsi que la violence et le trafic de drogues.

Après avoir énuméré les défis que confronte actuellement l’Amérique latine, Benoît XVI a rappelé “la nécessité urgente d’une nouvelle Évangélisation, qui nous pousse à approfondir les valeurs de notre foi, pour que les peuples, qui ont un jour reçu la lumière de l’Evangile deviennent la sève”.

“Les hommes et les femmes de l’Amérique latine ont une grande soif de Dieu, ajoute le Saint Père. Quand dans la vie des Communautés un sentiment d’abandon se produit en ce qui concerne Dieu le Père, la tâche les Évêques, des prêtres et autres serviteurs membres de la vie pastorale est vitale, pour qu’ils donnent le témoignage, comme le Christ, que le Père est toujours l’Amour révélé en son Fils.”

“La Vème Conférence doit encourager chaque chrétien à se convertir en un véritable disciple de Jésus-Christ, envoyé par Lui comme apôtre, et comme disait le Pape Jean Paul II, ‘non de re-évangélisation mais d’une évangélisation nouvelle. Nouvelle dans son ardeur, dans ses méthodes, dans son expression’, afin que la Bonne Nouvelle s’enracine dans la vie et dans la conscience de tous les hommes et des femmes d’Amérique latine “, a aussi exprimé le Souverain Pontife.

Par la suite, Benoît XVI a souligné que “pour l’avenir de l’Église en Amérique latine et des Caraïbes, il est important que les chrétiens approfondissent et assument le style de vie propre des disciples Jésus : simple et heureux, avec une foi solide enracinée dans le plus intime de son coeur et nourrie par la prière et les sacrements. La foi chrétienne est nourrie surtout par la célébration dominicale de l’Eucharistie dans laquelle s’effectue une rencontre communautaire, unique et particulière avec le Christ, avec sa vie et sa Parole “.

Pour terminer, le Pape a demandé à Marie, “modèle de mère de la sainte Famille et Mère de l’Église, Étoile de l’Évangélisation”, “de guider par son intercession maternelle les Communautés ecclésiales d’Amérique latine et des Caraïbes, et d’assister les participants à la Vème Conférence, pour qu’ils trouvent les chemins les plus appropriés afin que ces peuples aient une vie dans le Christ et construisent, dans ce qu’on appelle le ‘Continent de l’espoir ‘, un avenir digne pour tout homme et femme”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *