Life Parade à Paris : “la famille, c’est naturel !”

La 3ème édition de la Life Parade aura lieu le 17 mars 2007 à Paris avec pour thème : “La famille, c’est naturel !” Parce que la défense de la vie permet aussi d’annoncer Celui qui est le Chemin, la Vérité, et la Vie (Jn, 14,16).



Communiqué de la Life Parade :

• Vous voulez revaloriser la famille et le mariage, cellule de base de la société ?
• Vous voulez débattre de l’éducation des plus petits ?
• Vous voulez rappeler la primauté du droit de l’enfant sur le droit à l’enfant ?
• Vous voulez faire entendre votre voix sur la question de l’homoparentalité ?

Rendez-vous à 14h30 place Saint Sulpice à Paris le 17 mars 2007

Après avoir rassemblé des dizaines d’associations et des milliers de participants, jeunes pour la plupart, au cours de ses deux premières éditions, la Life Parade continue d’œuvrer pour la culture de la vie et de la famille. Parce que nous construisons aujourd’hui la société de nos enfants et petits-enfants, nous devons une nouvelle fois nous mobiliser…

Plus d’infos sur le site officiel : www.lifeparade.org

Encore un mot...
Ce blog est édité par l'association Lights in the Dark, qui ne vit que de dons. Pour nous aider à transformer des vies grâce à Internet, faites un don, maintenant : cliquez ici pour faire un don.

12 réflexions sur « Life Parade à Paris : “la famille, c’est naturel !” »

  1. David

    Catholique, gay, et parent … quoi de plus normal ? Je suis catholique, je suis gay, et j’aimerais tellement un jour être un pére !

    "Vous voulez rappeler la primauté du droit de l’enfant sur le droit à l’enfant ?"
    Toutes les études montrent aujourd’hui que les enfants élevés au sein de familles homoparentales sont tout à fait "normaux", alors pourquoi camper sur des posistions rétrogrades ?

  2. Michel_7653

    Bravo ; il était temps de réagir de réaffirmer nos conviction face aux lobby homosexuel et à la culture de mort ,bravo pour cette initiative
    soyez assuré de mon soutient fraternel et de ma prière

  3. Bruno

    Bonjour David,

    Que vous ayez envie d’être père, rien là que de très normal. C’est aussi mon cas. Comme vous je suis homosexuel. Comme vous je suis catholique (non pratiquant). Pour autant, je ne revendique pas le droit à l’adoption en prenant appui sur des études qui n’ont aucun recul sur un phénomène (= la famille homoparentale) plus que récent.

    Je me permets de vous citer une statistique lue dans je ne sais plus quel journal national (étude SOFRES) : chez les enfants de familles homoparentales, la violence augmente de 70% ! Que ce chiffre soit vrai ou faux, peu importe. Je ne prendrai pas appui sur cela, car le psychologisme contemporain – véritable idéologie montante – me répugne.

    "Catholique, gay, et parent … quoi de plus normal ?", écrivez-vous… Je souhaite simplement vous poser une question, faisant appel au bon sens : si c’était si ‘normal’, pourquoi ne pouvons-nous pas le faire naturellement, avec notre partenaire ? Car ce qui est ‘normal’, c’est ce qui est dans l’ordre des choses (au sens étymologique). Or la procréation pour les duos homosexuels, pour vous comme pour moi, n’est pas dans l’ordre des choses.

    Ou alors c’est la nature, notre condition même, qui est rétrograde.

    Bruno
    Catholique et homosexuel ne revendiquant aucun droit… et qui aimerait pourtant être papa également !

  4. Marie Hélène

    Nous devons protéger toute forme de vie , et la life parade est un super moyen pour faire passer ce beau message!!!VIVE LA VIE!!!!

  5. Benoit

    Le mensonge est roi ! cela suffit !

    L’humanité s’est construite sur la dualité homme-femme, ensemble et en communion ils sont à l’image de Dieu, le reste c’est de la foutaise et des mensonges.
    L’homosexualité est une souffrance et non un art ou une culture de vie; elle n’apporte rien de bon à l’homme, elle détruit l’essence même de la vie et plus précisément elle la pervertie.
    Pour les chrétiens, notamment les catholiques avérés, l’homosexualité est un des fruit du péché originel, c’est un bug dans l’ordinateur humain. Le grand danger dans l’adoption c’est de prendre le risque de confier des enfants à des personnes complètement désordonnées sur le plan sexuel avec les risques que cela comprend, le tentateur ne s’en privera pas.
    Enfin l’avortement est le crime le plus odieux à grand échelle que l’homme ai commis jusqu’à ce jour, plus de 60 millions de bébés sacrifiés sur le "droit de disposer de son corps", il bat largement la Shoah. Le monde est devenu aveugle, seules les générations futures se rendront compte un jour de l’horreur commise et financée par leurs ancêtres.
    En ce qui concerne l’euthanasie, elle est à l’image de l’espérance de nos sociétés contemporaines, "je suis foutu, tu es foutu, tu n’es plus bon à rien… alors crève ! "
    Quel beau droit à la dignité de mourir ainsi, n’est-ce pas ?

    Le droit n’est pas synonyme de justice et de vérité, il peut devenir le pire des instruments de compromission et de pervertion.

  6. plume

    L’homosexualité, avant même d’être un péché découlant du péché originel, est avant tout contre nature. Dans tout le règne animal, il faut un mâle et une femelle de la même espèce pour pouvoir avoir des petits…il en est de même pour l’espèce humaine. Pour avoir un enfant, il faut qu’un homme et une femme échange leurs cellules sexuelles. Par conséquent, 2 homosexuels (hommes ou femmes peu importe)ne peuvent donc pas naturellement avoir d’enfant!
    Quand à l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel, j’y suis opposée. En effet, je pense qu’un enfant a besoin d’un père et d’une mère pour avoir le plus de chances de se construire normalement. Ce discours n’est pas seulement lié au fait que je sois Cathoique mais surtout au fait que j’ai moi-même été adoptée peu de temps après ma naissance. Je n’aurais pas aimé être élevée par 2 hommes ou 2 femmes qui par escence n’auraient pas pu m’apporter ce qu’un enfant a besoin aussi bien qu’uncouple hétérosexuel.
    Quand à l’avortement, je suis contre. En effet, si ma mère biologique l’avait pratiqué je ne serais pas en train d’écrire ce message. Malgré toutes les difficultés qu’elle comporte, la vie est un magnifique don de Dieu qu’il faut s’efforcer de faire fructifier bien qu’étant hommes et femmes pêcheurs. Je mettrais juste un bémol pour les cas de grossesses suite à un viol (seulement 7 femmes sur 1000 sont enceintes suite à un tel acte de violence) et ceux de risque de mort pour la mère et de malformation ou maladie grave pour le bébé. Dans ces 3 cas-là, je crois que l’avortement doit être tolérés car ces situations sont exceptionnelles et très douloureuses à vivre.
    Quoiqu’il en soit, il faut faire en sorte de ne jamais jeter la pierre à ceux qui sont dans le péché mais les aider, de façon adaptée à leur situation et personnalité, pour qu’ils reconnaissent leurs fautes et gardent la dignité humaine que Dieu nous a donnée.

  7. David

    Bonjour,

    Tout d’abord pour Benoit :
    "L’homosexualité est une souffrance" : Jusque là je serais presque d’accord … quelle souffrance que de devoir s’avouer gay alors que depuis toujours on entend que c’est mal ! Mais le probléme c’est que on ne le choisi pas d’être gay, tout ce qu’on peut choisir justement c’est sortir de cette "souffrance" et de vivre simplement comme tout être humain à le droit de vivre sa Vie. Ensuite tu dis que les homosexuels sont "des personnes complètement désordonnées sur le plan sexuel" je ne vois pas en quoi le fait d’aimer un homme pluto que une femme fait de moi quelqu’un de "désordonné sur le plan sexuel" ! Si l’Amour pour toi ce n’est que le sexe je pense que tu devrais retourner un peu à l’église pour réapprendre le vrai sens du mot Amour ! Le fait que j’ai des relations sexuelles avec un homme n’est que accessoire et n’as rien de plus "pervers" que si je les avaient avec une femme ! (et je vais m’arreter là parceque de toute façon l’ensemble de ton message m’exaspére au plus haut point)

    Ensuite Plume nous dit que l’homosexualité "est avant tout contre nature", si c’était réellement le cas pourquoi est ce que Dieu nous ferait comme ca ? (Car comme dit on ne choisi pas d’être homo) Rappellons au passage que les comportements homosexuels sont trés largement répendu dans la nature, et cela depuis la nuit de temps !

    Et enfin pour Marie-Françoise, mais aussi pour tout le monde, quand je parle des études je fais plutôt allusions à toutes les conclusions que on peut tirer des nombreuses familles homoparentales déjà réparties de part le monde. J’ai d’ailleurs trouvé une page trés intéressante sur la question. C’est une étude du cas Canadien : membres.lycos.fr/gailesbi… J’avoue que je n’ai pas eu moi même le courage de tout lire, mais pour revenir sur la question de l’échantillon d’étude "Ce qui signifie qu’il y aurait entre 53 017 et 74 360 familles homoparentales au Québec.", et à partir de là le rapport abouti sur "En résumé, l’examen des recherches sur le développement d’enfants de parents homosexuels a démontré que les craintes concernant le développement harmonieux de ces enfants sont sans fondement empirique." (Je vous passe un lien … mais google est là pour vous, il faut juste oser chercher 😉 )

    Voila je crois que c’est tout ce que j’avais à dire … je tiens juste à répéter une fois de plus que on ne choisi pas de devenir gay, et que par conséquence je ne me sens pas (plus) dans le "péché". Je dirais même plus : je suis sur que Dieu m’aime comme je suis, et tout ce qu’il veut c’est que je vive ma Vie le plus heureux possible.

  8. Cloche

    Bonsoir,

    D’accord David, on ne choisit pas sa famille, ni son éducation. Cependant il me semble qu’on se construit soi-même sa personnalité avec ses expériences, ses souvenirs, ses modèles. Tout le monde sait qu’à l’adolescence, période trouble, notre sexualité est en devenir et il n’est pas rare que nous soyons attiré(e)s par une personne du même sexe. C’est à ce moment qu’on choisit, certains auront juste des fantasmes homosexuels et d’autres franchiront le pas attirés par je ne sais quel "vertige" .
    Même si dans la faune, on trouve des comportements homosexuels, ces créatures ne donnent pas la Vie. Tu as fait le choix d’aimer un homme mais tu ne peux pas demander à Dieu de transformer le fonctionnement de ce qu’il a créé.
    Si l’homosexualité est d’ordre psychique, je comprend qu’il soit très difficile de changer la donne. Cependant, existe t-il des personnes qui choisissent le célibat pour éviter de donner vie à leurs penchants?

    Je serai à la Marche pour la Vie, à demain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *