L’objectif des JMJ de Sydney

Selon le cardinal Rylko, les jeunes sont invités à vivre une nouvelle Pentecôte, pour « pour témoigner de notre foi dans le monde » : il s’agit, là encore, d’évangélisation.

http://www.zenit.org/article-18457?l=french Les jeunes invités à vivre une nouvelle Pentecôte, par le card. Rylko

L’objectif des JMJ de Sydney

ROME, Mardi 15 juillet 2008 (ZENIT.org) – Les jeunes de la JMJ de Sydney sont invités à redécouvrir l’Esprit Saint, « à vivre une nouvelle Pentecôte », a souligné le cardinal Stanislas Rylko, président du Conseil pontifical pour les laïcs, promoteur de la JMJ.

Un message qu’il a donné directement aux jeunes à l’issue de la première messe à Sydney, ce 15 juillet, où il a souhaité aux jeunes – qui sont en train d’apporter « le printemps » au cœur de l’hiver australien, car ils sont le printemps du monde et de l’Eglise – de vivre une « nouvelle Pentecôte ».

Pour le cardinal Rylko, le principal objectif de la JMJ de Sydney est en effet d’être « comme une nouvelle Pentecôte ». C’est le terme employé par Benoît XVI lui-même. « Benoît XVI, explique-t-il au micro de Radio Vatican, invite les jeunes à redécouvrir, dans leur vie, l’Esprit Saint. Cette JMJ se ropose surtout d’aider les jeunes à comprendre l’importance de la Confirmation, le Sacrement par lequel l’Esprit Saint nous donne une force spéciale pour témoigner de notre foi dans le monde ».

Même les jeunes loin de la foi sont invités à participer, souligne l’archevêque polonais : « Les Journées mondiales de la jeunesse sont aussi pensées pour les jeunes loin de la foi, qui souvent suivent leurs amis, selon la règle évangélique « Viens et vois ! ». Il n’est pas rare que la participation à la JMJ représente pour eux un virage déterminant dans leur vie. Il n’est pas rare que cet événement les conduise à redécouvrir la foi ou même à la décision de demander le baptême ».

« Les jeunes apportent à la JMJ, continue le cardinal Rylko, leur jeunesse, ce qui est leur richesse la plus grande. Ils apportent leur jeune foi, à professer et à célébrer dans la joie. Ils apportent leurs expériences, leurs questions, leurs problèmes, vécus dans leurs pays respectifs. De Sydney, ils emporteront chez eux l’expérience enthousiasmante de l’Eglise comme Peuple rassemblé par la même foi en Jésus Christ, et animé de son Esprit Saint. Ils rapporteront, comme une boussole sûre qui indique le chemin, la parole forte du Successeur de Pierre. Pour beaucoup de jeunes chrétiens, les JMJ sont aussi devenues un réservoir important de courage de la foi : un antidote efficace pour ne plus se sentir seul une fois revenus chez soi, pour vivre la foi en Jésus Christ ».

Enfin, le cardinal Rylko souligne que la JMJ ne concerne pas seulement les jeunes, mais toute l’Eglise, chacun, en disant : « Les JMJ sont des événements ecclésiaux qui concernent l’Eglise dans toutes ses composantes. La diffusion d’un christianisme fatigué, découragé, fait ressentir le fort besoin d’un témoignage de foi pleine d’élan et d’enthousiasme qui part justement des Journées mondiales de la jeunesse. Dans ce sens, elles sont vraiment un don providentiel pour l’Eglise de notre temps ».

Source : Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *