Evangéliser en paroisse : à Vannes, mission à suivre !

A Vannes, une mission paroissiale pour 2008 va prochainement voir le jour. Elle concerne les paroisses de Notre-Dame de Lourdes et de Saint Pie X. Dans cet ensemble paroissial, vivent trois prêtres de la Communauté de l’Emmanuel, dont le Père Dominique de Lafforest, curé modérateur, que Marc Corvellec a interviewé à l’occasion de ce grand moment missionnaire qui se prépare activement. Un article du blog Communio56, en partenariat avec Anuncioblog.

Marc Corvellec : Pouvez-vous nous dire comment est née cette mission ?

Père Dominique de Lafforest : Cette mission est née au cours du Conseil paroissial du 21 septembre 2006. Un membre du Conseil a suggéré l’idée d’une mission en paroisse. Il la jugeait utile pour ranimer le zèle – le sien d’abord peut-être – des « pratiquants » qui ne sont qu’un petit pourcentage de la population. Et les autres ? Comment les rejoindre ?

Comment les paroissiens sont-ils investis ? Seront-ils formés ?

Les paroissiens ont commencé tout de suite. Ceux qui avaient répondu à l’invitation du 12 septembre 2007 ont écouté des témoins raconter comment une mission paroissiale avait été un tournant décisif dans leur vie.

Le Directeur de l’Ecole Internationale d’Evangélisation, venu de Paray-le-Monial, nous a expliqué avec le support d’une vidéo le déroulement d’une mission que nous prévoyons sur deux années.

Chacun de nous s’est engagé à prier la Vierge Marie, première évangélisatrice, chaque jour, pour l’évangélisation de notre mission.

Que proposera-t-on comme activités missionnaires ?

Plusieurs initiatives ont vu le jour : ça va de l’invitation aux voisins à prendre le café, jusqu’à l’annonce dans les écoles après concertation avec les directeurs. Nous irons à la rencontre des isolés dans les maisons de retraite et à domicile. Les jeunes de l’Ecole d’Evangélisation iront, avec des paroissiens qui le voudront, annocer les soirées, conférences ou cérémonies prévues. Des sujets d’actualité ou des questions existentielles seront proposés à tous. Une grande liberté d’inventer est laissée à chacun, pour faire de cette mission un point de départ dans la vie.

Je vous laisse le dernier mot. Qu’est-ce que vous voudriez dire aux internautes de Communio56 à propos de cette mission ou de la Nouvelle Evangélisation en général ?

« Malheur à moi si je n’évangélise pas ! » s’écriait Saint Paul il y a 20 siècles !… Que faisons-nous en 2007 de notre héritage de baptisés, si nous n’avons pas le souci d’annoncer la Nouvelle qui est au coeur de notre foi ?

« Evangéliser » est un mot souvent mal interprêté. Dans la ville de Vannes des milliers de personnes ignorent qu’elles sont appelées à témoigner du Christ. Certes, beaucoup demandent encore à « passer par l’église » à l’occasion des trois « jalons » que sont le baptême, le mariage et les funérailles. Annoncer le Nouvelle du Salut est difficile dans une société qui croit « savoir » et qui ne sait plus grand chose… Il y aurait des raions d’être découragés, face au Goliath de l’indifférence qui caractérise les sociétés de consommation. Mais face à l’Empire des Césars, Jésus a lancé deux par deux douze hommes quelconques qui n’en avaient pas tant demandé ! Parce que nous sommes des « serviteurs inutiles » mais « envoyés » nous aurons toutes les audaces.

Sur le blog Communio56 : l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *