Benoît XVI, pope star

Alma Mater

Dans un tout autre style que Steven Riche, dont je viens de publier un entretien sur Sacristains, Benoît XVI vient de sortir son premier album, intitulé Alma Mater. Selon le porte-parole du Vatican, ce CD illustre bien “le grand intérêt du pape pour l’usage des nouvelles communications“ et la “recherche de nouveaux langages“ pour toucher spécialement “les nouvelles générations“. La question, là aussi, de l’évangélisation, dont nous savons que le pape a fait sa priorité.

Pour la première fois depuis le début de son pontificat, Benoît XVI a prêté sa voix pour un disque de chants religieux et de prières mariales, intitulé Alma Mater. Présenté à la presse dans la soirée du 10 novembre 2009, à la Mairie de Rome, ce disque, très international, contient 8 morceaux musicaux allant du chant grégorien à la “musique classique moderne“, et sera disponible dès le 30 novembre 2009 dans le monde entier. Une partie des ventes de cet album, édité par la maison de disque britannique Geffen UK/Universal servira à financer des projets d’enseignement musical pour les enfants des pays pauvres.

La voix du pape a ainsi été utilisée pour la première fois dans un album contenant 8 morceaux musicaux, chants religieux et prières à la Vierge en latin, italien, portugais, allemand et français. Toutefois, le père Federico Lombardi, directeur de Radio Vatican, a précisé au cours de la conférence de presse que les paroles du pape ne représentaient qu’une petite partie du CD : “exactement 9 minutes et 47 secondes“ sur une “durée totale de 49 minutes“.

Selon le père jésuite, ce disque, contenant entre autres un Magnificat de Luca Marenzio (1553-1599) et un Regina Coeli, “est inspiré de la voix et de la spiritualité mariale du pape“.

Le ‘porte-parole’ du Vatican a poursuivi que ce CD illustrait bien “le grand intérêt du pape pour l’usage des nouvelles communications“ et la “recherche de nouveaux langages“ pour toucher spécialement “les nouvelles générations“. Le père Federico Lombardi a en outre ajouté que le pape “avait certainement écouté“ le CD mais qu’il n’avait “pas eu de réaction pour l’instant“. “Le Vatican ne veut pas faire de business avec la voix du pape“, a en outre affirmé le père jésuite.

Cet album voit en outre la participation du chœur de l’Académie philharmonique de Rome, qui a enregistré dans la basilique Saint-Pierre, au Vatican. L’Orchestre philharmonique royal de Londres a, quant à lui, enregistré les parties instrumentales dans les célèbres studios londoniens de ‘Abbey Road’. Le mixage avec la voix de Benoît XVI a été réalisé dans un studio de la périphérie de Rome. Pour Mgr Pablo Colino, ancien maître de chœur de la basilique Saint-Pierre, personne, des 6 papes qu’il a connus, “ne chante aussi bien que Benoît XVI“. Mais Benoît XVI n’est pas le premier pape à se lancer dans la chanson. Son prédécesseur, Jean-Paul II, avait déjà participé à un album, Abba Pater, à l’occasion du Jubilé de l’an 2000.

Sources : L’Express et Imédia

2 réflexions au sujet de « Benoît XVI, pope star »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *