Benoît XVI défend le droit “imprescriptible” de convertir les non chrétiens (AFP)

Le pape Benoît XVI a défendu samedi la liberté pour l’Eglise catholique de chercher à convertir tous les êtres humains au christianisme, qu’il a présentée comme un “devoir” et “un droit imprescriptible”.

Le pape a rappelé le caractère central pour l’Eglise catholique de sa mission d’évangélisation lors d’une rencontre avec le conseil supérieur des Oeuvres pontificales missionnaires, un organisme du Vatican chargé d’impulser l’action des catholiques dans ce domaine.

L’appel à la conversion de “toutes les nations” attribué à Jésus dans les Evangiles “constitue encore un mandat obligatoire pour toute l’Eglise et pour chaque fidèle du Christ”, a souligné Benoît XVI.

“Cet engagement apostolique est un devoir et aussi un droit imprescriptible, l’expression même de la liberté religieuse avec ses dimensions éthiques, sociales et politiques”, a-t-il ajouté.

Benoît XVI, comme ses prédécesseurs, cherche régulièrement à réveiller l’ardeur missionnaire des catholiques qui vivent aujourd’hui pour la plupart dans un contexte de pluralisme religieux et se trouvent confrontés à d’autres religions prosélytes comme l’islam.

Ce message s’adresse aussi aux croyants vivant dans des pays où l’activité religieuse est strictement contrôlée par l’Etat voire cantonnée dans l’espace privé.

Le Vatican a publié le 14 décembre une “note doctrinale” qui réaffirme la mission donnée à tous les croyants d’évangéliser les non catholiques, y compris les membres d’autres religions chrétiennes, en évitant cependant “toute pression indue”. L’Eglise catholique se défend en effet de faire du prosélytisme.

Encore un mot...
Ce blog est édité par l'association Lights in the Dark, qui ne vit que de dons. Pour nous aider à transformer des vies grâce à Internet, faites un don, maintenant : cliquez ici pour faire un don.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *