« Marie de Nazareth » : un grand projet d’évangélisation !

Centre International Marie de Nazareth

La réalisation du Centre « Marie de Nazareth » est la première étape d’un grand projet d’évangélisation qui a pour but de contribuer à faire découvrir au grand public la grandeur du mystère de la Mère de Dieu ainsi que toute la beauté, la vérité et la profondeur de la foi chrétienne, en utilisant notamment tous les moyens multimédias modernes, explique Olivier Bonnassies, qui conduit ce projet de nouvelle évangélisation… par l’art à travers Marie, étoile de l’évangélisation.

Zenit – Pouvez-vous nous dire où en est le projet « Marie de Nazareth » ?

O. Bonnassies – Le 25 mars 2007, en la fête de l’Annonciation, à Nazareth, a été posée la première pierre du Centre international Marie de Nazareth. Le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Michel Sabbah, entouré d’évêques de toutes les Eglises chrétiennes traditionnelles de Terre Sainte, a présidé cette émouvante cérémonie au cours de laquelle le nonce apostolique a transmis la bénédiction du pape Benoît XVI. « Jamais les Eglises chrétiennes de Terre Sainte, catholiques, orthodoxes et protestantes ne s’étaient ainsi rassemblées pour soutenir un projet. C’est un petit miracle ! » disait Mgr Marcuzzo, évêque à Nazareth, délégué par la Conférence épiscopale de Terre Sainte pour accompagner le projet, qui ajoutait : « Je suis très heureux de cette initiative, qui sera utile à l’Eglise de Terre Sainte, utile aux pèlerins et aussi très utile à l’Eglise universelle, parce qu’elle va nous inciter de manière très pratique à nous rappeler le grand mystère de l’Incarnation et la place sublime de Marie dans le cœur de la Communauté chrétienne ! ». Les travaux de réalisation du Centre international Marie de Nazareth, qui proposera aux pèlerins, aux touristes, et aux habitants de la Terre Sainte, un lieu unique, composé de plusieurs modules, pour découvrir Marie et les bases de la foi chrétienne, sont en cours. Ils se termineront dans un peu plus d’un an, ce qui permet d’envisager une inauguration courant 2010.

Zenit – Quel est le but de ce projet ?

O. Bonnassies – La réalisation du Centre de Nazareth est la première étape d’un grand projet d’évangélisation qui a pour but de contribuer à faire découvrir au grand public la grandeur du mystère de la Mère de Dieu ainsi que toute la beauté, la vérité et la profondeur de la foi chrétienne, en utilisant notamment tous les moyens multimédias modernes. Il s’agit, dans l’esprit de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, d’aider à faire connaître et aimer la Vierge Marie, pour que par elle, Jésus soit mieux connu et aimé. « C’est par la Très Sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde, et c’est aussi par elle qu’il doit régner dans le monde », disait-il dans le Traité de la Vraie dévotion (n°1).

Dans une deuxième phase, le projet « Marie de Nazareth » se déploiera dans le monde entier, par la création de Centre marials associés qui utiliseront les contenus réalisés pour Nazareth (trois sont déjà programmés, au Liban, au Brésil et en Pologne, avec toujours des financements locaux), par la multiplication de productions multimédias diffusées dans ces Centres marials ainsi que par les moyens de communication classiques, et par le déploiement de sites Internet de référence sur la Vierge Marie et l’ensemble de la foi chrétienne, en partenariat avec d’autres mouvements.

Zenit – Avez-vous bouclé le financement du Centre de Nazareth ?

O. Bonnassies – Pas encore, malheureusement. L’ensemble du projet coûtera 9,5 millions d’euros ; nous en avons déjà trouvé 6,5, mais il manque encore 3 millions pour finir les travaux sur les 5 bâtiments que nous avons acquis et financer la réalisation d’une première série de contenus multimédias de grande qualité, en cours de réalisation.

Zenit – Est-ce que vous pensez que ce projet répond à un besoin pour aujourd’hui ?

O. Bonnassies – Oui, parce que notre monde a besoin de redécouvrir Marie. Nous sommes aujourd’hui dans une situation paradoxale : la plupart des gens ne connaissent plus les fondements de la foi chrétienne, mais le monde a une grande soif de vérité. Il a perdu sa boussole et ne sait pas où la retrouver. Les chrétiens, qui ont vraiment des choses à dire, des trésors magnifiques à transmettre pour montrer à quel point leur foi est fondée, vraie, forte, belle, doivent rechercher tous les moyens pour se faire entendre du grand public. Le projet « Marie de Nazareth » est né de la nécessité de se donner des moyens nouveaux et adaptés pour faire connaître et aimer d’une manière renouvelée Celle qui conduit au Christ.

Zenit – Quels sont les atouts que vous avez pour y parvenir ?

O. Bonnassies – Il y en plusieurs, grâce à Dieu. Le premier atout important est que la pierre angulaire de ce projet est posée à Nazareth, juste en face de la Basilique de l’Annonciation, là où tout a commencé, sur le Lieu Saint de l’Incarnation, là où l’Eternel est entré dans le temps, et là où Jésus, Marie et Joseph ont vécu 30 ans de vie cachée. C’est une chance et un privilège pour ce projet, qui pourra partir de Nazareth, où viennent 500.000 pèlerins chaque année, pour rayonner ensuite vers le monde entier. Les Eglises locales souhaitaient ardemment une initiative comme celle-ci depuis leur Synode de l’an 2000 qui avait défini la « pastorale des Lieux Saints » comme la grande priorité. Jean Paul II et Benoît XVI ont supplié à de nombreuses reprises que tout soit fait pour aider les chrétiens en Terre Sainte. Ce projet de paix, bien reçu par toutes les communautés chrétiennes, et même par les musulmans et les juifs locaux, permettra aussi d’offrir des emplois, de créer des liens avec de nombreux pays et de donner à tous nos frères chrétiens de Terre Sainte de nouvelles raisons de rester, selon leur vocation. Ce grand projet de rassemblement autour de Marie, soutenu par 3 patriarches, 9 cardinaux, par les évêques des plus grands sanctuaires marials (Lorette, Lourdes, Guadalupe, Czestochowa, Aparecida, etc.), par de très nombreuses personnalités, par 25.000 donateurs, 2.000 priants, et 50.000 abonnés qui reçoivent chaque jour notre lettre gratuite sur Internet « Une minute avec Marie ». Le projet « Marie de Nazareth » se développera toujours dans une logique d’ouverture et de partenariat avec tous les mouvements et les producteurs chrétiens qui partagent les mêmes buts et le même souci de l’évangélisation par les médias.

Zenit – Qu’est-ce qu’un Centre marial associé à « Marie de Nazareth » ?

O. Bonnassies – Le Centre marial associé est un concept très simple : c’est un lieu où le grand public peut venir pour découvrir d’une manière nouvelle et forte la Vierge Marie et l’ensemble de la foi chrétienne à partir des productions multimédias, qui seront, si possible, constamment renouvelées. De tels lieux mériteraient d’exister déjà et de se multiplier.

Zenit – Quels sont les lieux où pourraient se développer des Centres marials associés dans l’avenir ?

O. Bonnassies – Les choses se feront toujours sur demande de l’évêque du lieu, avec l’engagement d’une communauté religieuse pour l’animer au quotidien. Les lieux d’implantation pourront se trouver pratiquement en de nombreux sanctuaires existants, petits ou grands, ou en d’autres lieux opportuns : partout où l’on aurait besoin que la foi soit annoncée d’une manière forte, moderne et attractive, pour toucher autrement des populations que l’Eglise à du mal à rejoindre.

En alternative aux structures assez lourdes constituées par les centres marials associés – ne serait ce qu’en raison de l’accompagnement spirituel proposé à ceux qui le souhaiteront -, il sera aussi possible, de manière plus modeste, que tout ou partie des audiovisuels d’évangélisation développés pour les Centres marials soient présentés dans des salles dédiées mises à disposition par les sanctuaires ou les lieux d’évangélisation existants.

Zenit – Comment et par qui seront gérés ces Centres marials associés au centre Marial International de Nazareth que vous multiplierez dans le monde ?

O. Bonnassies – Les Centres marials associés qui seront créés dans l’avenir seront toujours gérés et financés localement par ceux qui les prendront en charge : il pourra s’agir de communautés, de congrégations, ou de tout mouvement, encouragés et soutenus par leurs évêques. Ces Centres marials associés seront « franchisés », ce qui veut dire que nous mettrons à leur disposition toutes les productions audiovisuelles développées dans le cadre de notre projet, qui devront être présentées selon un cahier des charge précis, en échange de 9% des recettes qui seront réalisées sur place (entrée, boutique, restaurant, dons, etc.). Nous tenons à préciser que ce projet, qui repose sur une structure commerciale classique, est à but non lucratif, que tous les dirigeants de l’Association Marie de Nazareth sont depuis toujours des bénévoles, et qu’ils le resteront dans l’avenir, et que les recettes qui reviendront à notre Association, – que nous espérons de plus en plus importantes au fur et à mesure de la croissance du nombre des Centres marials associés -, ne seront utilisées que pour deux choses : pour produire sans cesse de nouveaux contenus multimédias de grande qualité au service de l’Evangile et pour soutenir les Centres marials qui seraient en difficulté, notamment dans les pays où l’évangélisation est la plus difficile. Ces principes simples peuvent permettre que beaucoup se rassemblent dans ce projet désintéressé, tout entier au service de l’évangélisation, et que l’on trouve ainsi les moyens de son développement.

Zenit – Combien de personnes espérez-vous toucher ainsi ?

O. Bonnassies – Nous travaillons actuellement sur les plans d’un « Centre marial type » qui reviendrait en gros à 2 ME et qui pourrait accueillir 250.000 personnes par an. Nous pensons que ce type de Centre pourrait être envisagé, et trouver un équilibre financier, dans toutes les zones développées qui rassemblent quelques millions de personnes. Nous espérons qu’il pourrait y avoir dans les prochaines années plusieurs dizaines de Centres de ce type, qui, ensemble, seraient visités par plusieurs millions de personnes chaque année. Si nous y arrivons, si cela aide de nombreuses personnes dans le monde à découvrir Marie, et par elle et avec elle, Jésus notre sauveur, et que les sites Internet associés ont aussi une très forte audience, ce sera formidable.

Cela changera aussi beaucoup de choses, parce que cela voudra dire que nous aurons créé un important réseau de distribution propre aux chrétiens, qui n'existe nulle part aujourd'hui, et qui sera au bénéfice de tous. Parce que tous les producteurs chrétiens qui le souhaiteront pourront alors envisager le développement de projets de plus grande envergure, puisqu'ils auront la possibilité de rencontrer plus facilement un public large et de pouvoir donc se rentabiliser. Multiplier les Centres marials pourrait ainsi être une fantastique opportunité pour faire découvrir la beauté, la profondeur et la vérité de la foi chrétienne.

Zenit – Est-ce que vous recherchez dès à présent des partenaires pour cela ?

O. Bonnassies – C’est un projet qui est évidemment difficile à construire et toutes les bonnes volontés sont dès à présent bienvenues. Ceux qui peuvent envisager de créer un Centre marial associé à celui de Nazareth dans leur pays ou leur région peuvent commencer à y réfléchir, en lien avec leur évêque. Ce projet se fera en partenariat avec tous ceux qui aiment la Vierge Marie et qui ont le souci de la Terre Sainte, de l’unité des chrétiens et de l’évangélisation du monde.

Dans les siècles passés, nos pères bâtissaient des cathédrales, et en ce début de III° millénaire, nous espérons bâtir les Centres marials qui feront rayonner la foi dans le monde d’aujourd’hui ! C’est un privilège et une joie profonde de participer à un tel projet ; tous les bénévoles que nous sommes le vivent vraiment ainsi. Les années écoulées témoignent qu’il est voulu par la Providence. Dans le monde, des milliards d’hommes attendent l’Evangile. La participation de tous ceux qui se sentent appelés par ce projet est vraiment nécessaire.

Source : Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *