Glorious : «Peut-on évangéliser avec la musique actuelle ?»

Après cinq années de tournées à travers la France, le groupe Glorious a quitté la scène. Thomas, le cadet des trois frères Pouzin, est parti pour une année de mission au Cameroun. Benjamin a démarré une formation théologique et philosophique tout en ayant rejoint la pastorale d’un lycée de Lyon. L’aîné, Aurélien, travaille dans une boîte d’événementiel. Il revient longuement sur leur revers pour Anuncioblog, avec une certaine amertume mais aussi l’envie d’en tirer les meilleures leçons pour se tourner vers l’avenir et rebondir.

Anuncioblog : En 2001, vous étiez les premiers à lancer un groupe de “pop-louange” en France, dans une perspective missionnaire, en répondant à l’appel de Jean-Paul II pour une nouvelle évangélisation. Aujourd’hui, vous avez annoncé que vous arrêtez, malgré vos 80.000 albums vendus depuis. Que s’est-il passé ?

Aurélien Pouzin : Nous avons vécu une aventure incroyable sous plusieurs aspects : 250 concerts à travers toute la France, de belles ventes (100.000 disques cumulés, un record historique pour des albums dits de « rock chrétien »), de nombreux plateaux radio ou télé, etc. Ces chiffres montrent l’ampleur en cinq ans de notre apostolat et de la demande sans cesse grandissante de catholiques qui souhaitent ce genre d’œuvre missionnaire pour annoncer l’Evangile, pour témoigner et grandir dans la foi. Malgré cela, nous avons été obligés de jeter l’éponge cet été : les raisons sont multiples, mais la principale vient sans doute de notre isolement ecclésial et de l’incompréhension majeure dans « l’appareil » pastoral français des enjeux missionnaires de la pop-louange ; cela dit, nous avons notre propre part de responsabilités, nous avons également commis des erreurs, mais qui n’en fait pas à notre âge ?

Quelle expérience retirez-vous de vos tournées à travers le pays ?

Que les gens ont soif de Dieu et que l’annonce explicite et joyeuse de la foi vécue dans la louange sur des musiques actuelles porte un grand fruit de bénédictions, voire de conversions ! Au-delà de ce qu’on pouvait imaginer !

Ceux qui sont loin de la foi ont besoin d’une première marche pour accéder à la catéchèse et aux sacrements : rappelez-vous la Pentecôte, les apôtres ont d’abord chanté les merveilles de Dieu et tous dans leur propre langue les comprenaient, leurs cœurs ont été « retournés ». La pop-louange permet de toucher ainsi très largement, bien au-delà des cercles cathos. De ce fait, l’inculturation de Glorious et du message de la foi dans la musique pop, a beaucoup parlé à de nombreux jeunes qui ne sont plus atteints par les structures en place dans l’Eglise. Cette inculturation de la foi est un « devoir évangélique » comme le souligne Saint Paul et le témoignage des premiers chrétiens dans les Actes des Apôtres.

Quelles réticences avez-vous rencontrées ?

Des réticences, de tout côté et sous des formes très diverses. Très peu venant des jeunes ou des familles, mais la méfiance, la tiédeur et la « non-volonté » de compréhension viennent surtout d’animateurs pastoraux ou de responsables dans l’Eglise de France : on nous a petit à petit marginalisés et condamnés à « vivre seuls ».

Selon vous, pourquoi ?

Cette réticence s’explique peut-être aussi par l’immobilisme et l’inertie que nous vivons dans nos églises actuellement. Elles se vident depuis cinquante ans, on s’en lamente, mais on continue les mêmes kermesses dépassées, les liturgies tristes, les préchi-précha lénifiants, les cantiques surannés, etc. Il y a un frein culturel certes, un peur du changement certainement, mais ce qui freine surtout c’est cette manière d’évangéliser de manière explicite, d’annoncer sous une forme moderne l’Evangile ; cela en a déstabilisé plus d’un dans l’Eglise, et beaucoup nous le reprochent.

Pourquoi la pop-louange ne serait-elle pas une musique sacrée ?

Je ne sais pas si l’on peut parler de musique sacrée pour la pop louange mais si certaines musiques liturgiques actuelles chantées dans nos églises sont « sacrées » alors la pop louange est « divine » !

Nous vivons dans une Eglise qui a du mal avec la culture contemporaine : nos pasteurs sont trop souvent imprégnés de culture très classique ou sont d’une autre génération, celle de nos grands-parents. La culture actuelle ne parle plus aux catholiques qui tiennent les clés pastorales des diocèses et pire encore, elle les rebute, elle y voit la marque d’une culture anti-chrétienne. Tout n’est certes pas bon dans la culture musicale actuelle mais de nombreux styles musicaux peuvent être d’excellents supports de louange, d’annonce et de témoignage de la foi.

« Pourquoi ferait-on la promotion d’un groupe sous prétexte qu’il est chrétien ? » s’interrogeait récemment dans La Croix le père Benoist de Sinéty, vicaire épiscopal pour la pastorale de la jeunesse à Paris. Qu’en pensez-vous ?

Ce qu’il dit est assez révélateur de l’incompréhension d’un certain nombre de pasteurs aux commandes et en charge de la pastorale des jeunes. Son analyse nous semble caricaturale, voire à la surface. On voit des systèmes sons et des lumières, une scène avec des instruments modernes et des jeunes qui chantent. Que peut-on penser ? « Des cathos qui veulent se la jouer star ! ». En rester là, c’est très ennuyeux car on risque de passer complètement à côté du pourquoi de groupes comme Glorious ; il semble ne pas entrer dans notre logique missionnaire et dans la vision d’évangélisation qu’est la nôtre. Pourtant, nous aimerions le rencontrer et en discuter avec lui.

Nous ne sommes pas là pour faire l’unanimité, et pourquoi soutenir Glorious ? Nous avons travaillé avec l’une des meilleures agences de presse musicale de Paris, et son directeur a eut une sorte de coup de cœur avec nous. Il s’est battu pour que Glorious puisse être diffusé en radio. Il nous a fait cette confidence : « si les cathos vous soutiennent en achetant le disque et que l’on atteint assez vite les 30.000, 40.000 ventes, alors toutes les portes s’ouvriront ». Venant d’une personne pas catho pour un sou et qui n’a forcément intérêt à soutenir l’Eglise catholique et son message, cette phrase est le reflet qu’il n’y a pas encore dans notre Eglise de logique communautaire et de soutien de la musique chrétienne, alors même que Glorious marche et porte du fruit ! Encore une fois, une forme de succès dérange.

Vendre 30.000, 40.000 albums à des jeunes c’est faisable, on l’a déjà fait, mais les cathos aussi sont souvent des zappeurs, nous vivons dans une génération qui ne fidélise plus grand chose… Ne serait-il pas positif pour l’Eglise d’avoir des laïcs, des artistes cathos engagés qui portent le message de manière nouvelle au monde ? Il faut comprendre qu’en réalité, la création de notre groupe s’ancre dans l’expérience des JMJ de Rome en 2000 et dans l’appel de Jean-Paul II à la « Nouvelle Evangélisation » auprès des jeunes, en les invitant à rechercher des formes nouvelles d’annonce, tout en ne reniant rien au message évangélique.

Pourquoi l’Eglise, qui a salarié Jean-Sébastien Bach en tant que Kapel Meister et a commandé de nombreuses œuvres musicales destinées à élever la prière des croyants, ne finance-t-elle pas les artistes ?

Il est certain que l’Eglise a constamment dans son histoire encouragé, aidé, financé… sous une forme ou sous une autre les artistes contemporains de chaque époque qui collaborent activement à rendre compte de la foi et de la beauté de l’homme, image de Dieu. Sur des formes précises, c’est aux responsables de l’Eglise de se prononcer, mais nous sommes disposés à en parler avec eux bien sûr.

De la même manière qu’Ashoka – une association qui finance l’entreprenariat social – pensez-vous qu’il soit possible d’inventer une structure de financement de l’évangélisation par la musique ?

C’est une possibilité bien entendu. Là encore, c’est aux évêques, aux responsables des mouvements de jeunes ou des mouvements familiaux de répondre et de prendre position sur l’utilité ou non d’une pop-louange catholique en France pour l’annonce de l’Evangile auprès de la jeunesse. Alors on pourra en tirer les conséquences en termes d’évaluation, d’organisation, de soutien et de financement.

Parmi les aumôneries qui vous ont accueillis, quels ont été les fruits pour les jeunes ?

Tout d’abord, peu d’aumôneries diocésaines ou locales nous ont accueillis. Pourtant, parmi celles qui en ont pris le risque, elles ont vu que leurs jeunes étaient heureux de voir des jeunes cathos exprimer et annoncer clairement leur foi en Dieu. Cela les a « boostées ». Mais je crois que ce serait plutôt à eux de répondre, plus qu’à moi.

On vous avait aussi proposé le Frat : pouvez-nous dire pourquoi vous avez décliné l’invitation ?

On ne nous a jamais réellement proposé de jouer au Frat… un prêtre était hyper motivé et avons eu quelques contacts avec lui, mais cela ne s’est pas concrétisé. En cinq ans, nous n’avons pas refusé une seule invitation !

Croyez-vous que les catholiques de France, dans leur ensemble, ont saisi l’enjeu que représente la musique chrétienne pour annoncer la Bonne Nouvelle aux jeunes et aux moins jeunes ?

Nous vivons un temps dans notre Eglise où l’annonce explicite de la foi n’est pas encore réellement prioritaire. Le questionnement devient cependant de plus en plus important, le débat est ouvert comme on l’a encore vu à Lourdes lors du récent congrès « Ecclesia 2007 » qui a mobilisé plus de 7.000 personnes sur la catéchèse. Cependant témoigner par sa vie, expliquer ou proposer le contenu de la foi, rentrer en dialogue avec le non-croyant… on l’accepte ; mais aller au devant des gens pour annoncer explicitement le Christ, « évangéliser » c’est encore très peu accepté et même refusé idéologiquement par beaucoup. Pourtant c’est bien l’expérience des apôtres dès la Pentecôte, c’est toute l’histoire missionnaire de l’Eglise et c’est l’appel très clair à la « Nouvelle Evangélisation » repris par les évêques de France dans leur texte sur la catéchèse. L’évangélisation est un mot qui fait encore très peur : on aime mieux se réfugier derrières des idées humanistes ou sociales certes généreuses mais très diluées. A partir de là, vous comprenez que Glorious n’est non seulement pas le bienvenu chez beaucoup de catholiques en France, mais qu’en plus il a beaucoup dérangé le « système » en place. Certains, mêmes, ne cachent pas leur satisfaction de nous voir disparaître…

Vous accusez beaucoup l’Eglise : n’attendez-vous pas trop d’elle ? Vous êtes-vous aussi remis en cause ?

Nous n’accusons pas l’Eglise, nous cherchons à créer un débat, nous posons des questions, dont la principale est : « peut-on évangéliser avec la musique actuelle ? ». Pour le moment, pas grand monde nous répond, ce qui veut peut-être dire que tout le monde s’en moque. Nous nous sommes remis en cause tous les jours car je pense que ce métier est très dur et il est d’autant plus dur et compliqué que tous les mois tu te demandes si tu vas continuer ou arrêter tellement l’équilibre économique est périlleux.

Nous sommes à un moment clé. Les JMJ de Paris ont dix ans, nous avons vu de nombreuses œuvres se lever, d’autres s’éteindre, c’est ainsi et c’est la vie de l’Eglise. La question se situe sur le fait que l’Eglise connaît très mal les jeunes qui ne vont pas à la messe et leur génération. Donc l’Eglise ne parle pas à toute cette nouvelle génération. Soyons réalistes et n’ayons pas peur de tous se remettre en cause. Cela ne fait pas de mal, cela fait avancer les choses.

Depuis cinq ans qu’avez-vous fait de concret ?

Donner nos vies au Seigneur en tant que laïcs pour servir l’Eglise, l’évangélisation par la musique, traverser la France, de long en large et en travers. Nous avons rencontré des dizaines de milliers de jeunes et avons entendu aussi l’appel et le soutien de tous les jeunes prêtres qui ont besoin de nous pour leur mission auprès des jeunes.

Qu’avez-vous constaté ?

Que cela marche et que pour poursuivre, nous avons maintenant besoin que l’Eglise soutienne notre œuvre et s’exprime sur l’utilité ou non de la présence d’artistes catholiques au cœur du monde.

Le métier d’artiste est un métier très dur. Votre abandon n’est-il pas finalement le parcours classique des artistes, avec des hauts et des bas ?

Bien sûr ce métier est très dur car c’est un travail qui prend ta vie entière et qui ne pose pas de limites entre ta vie d’artiste et ta vie perso. Tu as tout le temps la tête dedans, et ce n’est pas toujours évident. Cet abandon est d’abord le fait que nous avons beaucoup bougé et pas gagné d’argent pour prendre une année sabbatique, et nous avons aussi au bout de cinq ans tiré des conclusions de notre mission.

La musique chrétienne est-elle un style de musique en soi ?

Oui. La musique chrétienne transcende la musique « habituelle » en tournant la musique vers Dieu et non toujours vers l’homme.

Quelle légitimité aurait une musique chrétienne de style lounge ou alternative ?

Encore une fois, nous en revenons au problème de l’évangélisation et de son inculturation. C’est excellent pour toucher des gens loin de l’Eglise par le biais d’une musique qu’ils aiment écouter, et qui les rapprochent de Dieu par le style musical, l’ambiance créée, les paroles etc… Regardez la croissance et le succès planétaire du groupe Hillsong : ils rejoignent et touchent de nombreux jeunes incroyants, qui viennent au Christ par ce biais. Et nous les cathos francophones, on laisse passer le train ?

La musique profane en tant qu’expression artistique peut-elle être mêlée à du spirituel ?

La musique n’est pas profane en tant que telle, l’homme la rend profane. La musique est appelée à être divine en tant que telle, elle vient de Dieu et retourne vers Dieu, en élevant l’âme de l’homme qui l’écoute.

N’y avait-il pas un mélange des genres quand vous proposiez de prier aux participants de vos concerts, alors qu’ils avaient payé leur place ?

Et comment vit-on ? Voilà une réflexion toute catholique : le « tout gratuit ». Osons les sujets tabous et encore une fois, osons nous remettre en cause. Glorious a été le premier groupe à lancer une évangélisation nouvelle et audacieuse par la musique. N’étant pas des héritiers, nous avons constitué une société tous les trois pour gérer Glorious. Je voudrais là simplement dire que les risques financiers pris sont immenses. Nous ne sommes pas des fonctionnaires de l’Eglise, donc on ne peut pas faire du « tout gratuit ».

Je pense que nous avons eu la première année quelques remarques, mais c’est tout. Les jeunes vont voir Star Ac ou Tokyo Hôtel et paient au minimum 50 euros. Glorious était à une moyenne de 15 euros par concert alors que nous jouions dans de belles et grandes salles ! Est-ce un prix prohibitif au regard de la qualité du spectacle que nous avons développé d’année en année ? Dans le milieu du spectacle, pour information, la marge est de 40 à 50 %… avec quinze euros, la marge était proche des 1 ou 2 euros ! Alors à ceux qui pensent que l’on a fait ça pour se faire un maximum de pognon, qu’ils nous rejoignent dans l’aventure…

Etiez-vous des professionnels de la musique ou des professionnels de la prière ? Finalement, étiez-vous des musiciens chrétiens ou des chrétiens musiciens ?

Catholiques d’abord, artistes ensuite. Nous sommes des artistes porteurs de sens. Nous voulons donner du beau et transmettre de la joie. Lorsque vous regardez l’ensemble des télévisions qui nous ont suivis, tous les reportages montrent à la fin une joie immense des gens en sortie de salles. Voilà notre joie, n’est-ce pas là une joie qui vient du cœur crée par une rencontre. Pas celle de Glorious, mais celle du Christ !

Nous ne sommes que des passeurs, des ponts… mais là aussi, tout le monde n’a pas compris l’enjeu. Alors que nous sortons de la semaine missionnaire mondiale, nous vous invitons tous à relire la lettre de Benoît XVI. Le pape prononce à quatre reprises le mot « urgence missionnaire » et il invite à la fin les jeunes à répondre à l’appel du Christ et à demeurer dans un élan missionnaire. Nous disons donc à l’Eglise que nous sommes là, présents, attentifs, ouverts et disponible pour poursuivre notre mission.

Beaucoup de gens se reconnaissent dans des musiques rock comme « My Sweet Lord », pop « The Miracle » disco « Last Night the DJ Saved my life », funk « We are Family » ou reggae « Redemption Song » : selon vous, pourquoi ?

Je ne connais que très peu ces groupes, mais si des gens sont amenés par le biais de ces groupes à croire toujours plus en Dieu, à se convertir, à changer de vies alors c’est que cette musique porte vers Dieu. Ce qui rend donc les gens heureux et attachés à ces groupes qui les ont aidés dans leurs vies de foi par leurs chansons.

Faut-il parler ouvertement de Jésus dans ses chansons pour annoncer l’Evangile ?

Pas forcément, mais je crois que nous vivons des temps où il est plus qu’urgent de parler de Dieu ouvertement et sûrement.

Que pensez-vous du succès du Festival de Pâques à Chartres ? Comment faire, selon vous, pour qu’il passe de 20.000 à 100.000 visiteurs chaque année ?

Pâques est un merveilleux festival pour les jeunes cathos mais pour qu’ils soient 100.000, il faudra un vrai changement de mentalité dans l’Eglise de France. Les évangéliques, eux, l’ont compris.

Qu’est-ce qu’un groupe de musique chrétienne a de plus qu’un autre ?

Rien de plus en tant que personne mais tout sur le plan divin.

Qu’attendez-vous de nous pour revenir sur scène ?

Priez pour nous afin que nous discernions l’appel de Dieu et que nous accomplissions la volonté de Dieu.


Lire aussi (et réagir) : La pop-louange catholique, un levier missionnaire… qui mord la poussière
Le site de Glorious : http://www.glorious.fr
Le site du Festival de Pâques : http:://www.festivaldepaques.org

Encore un mot...
Ce blog est édité par l'association Lights in the Dark, qui ne vit que de dons. Pour nous aider à transformer des vies grâce à Internet, faites un don, maintenant : cliquez ici pour faire un don.

50 réflexions sur « Glorious : «Peut-on évangéliser avec la musique actuelle ?» »

  1. BLAU Jean-Pierre

    Bien que consternant, l’immobilisme et l’inertie est une réalité que je constate tous les jours en faisant la promotion de KTO en tant que correspondant.
    Cette sclérose bloque non seulement l’utilisation de moyens modernes pour la propagation de la Parole, mais même simplement la possibilité d’avoir un autre regard sur le monde ou un espace de liberté.

  2. Mathilde

    On va prier pour vous !! promis !!
    et on espère que vous nous reviendrez !! c’est que vous nous manquez… 😉
    à très plus les garçons jspr !!
    Que Dieu nous bénisse !!

  3. france

    Merci pour ces lignes intéressantes et instructives, qui reflètent bien l’état d’esprit de la plupart des responsables de la jeunesse de notre église. Mon expérience d’aumonerie me fait rencontrer chaque jour des jeunes qui aspirent à découvrir un vrai message, celui du Christ, un message moderne et plein de défi à relever… c’est ce que cherche la jeunesse actuelle..et je ne peux que constater combien les "méthodes" et les moyens mis en oeuvre pour cela sont d’un autre temps. Comme le dit Aurélien , il est tempspour nous d’annoncer plus surement et ouvertement ce Christ qui nous fait vivre…et non de façon détournée. Les jeunes attendent que nous leur présentions d’authentiques témoins de cet Amour du Christ pour nous, qu’ils soient religieux, laîcs, chanteurs…nous nous devons d’être de vrais misssionnaires de ce qui nous fait vivre comme le dit Saint paul "pour moi, vivre c’est le Christ"; ce désintérêt pour les groupe de musique cathos en général est un signe qui doit nous faire réagir. Tout ce qui est catho n’est pas gratuit, le rapport à l’argent reste encore un tabou dans notre société chrétienne; et nous devons compter sur la prière pour que le Seigneur nous éclaire afin que nous sachions toucher le coeur des plus sceptiques et qu’enfin nous ayons non pas un langage moderne-le notre sera toujours celui de l’Evangile- mais un langage d’amour capable d’utiliser des moyens variés et parfois,modernes pour aller cers ceux qui ont besoin et qui sont en attente de cette Nouvelle Evangélisation.
    Gloire et louange au Seigneur !

  4. popol

    Hello,
    Super pour l’article, mais vous savez qu’il existe aussi d’autres groupes de musique, dont on ne parle jamais:
    EXO;AQUERO;spacymen; et j’en oublie

  5. Jager

    Ui en effet ces groupes existes … Mais je te rappel que Glorious était non seulement les premiers mais aussi et surtout les seuls (pratiquement) a s’investir à 100% dans l’aventure, les seuls (pratiquement ncore une fois) avoir CONSIDERABLEMENT évoluer en 5 ans , a ne pas avoir hésiter a vouloir aller sans cesse plus loin en travaillant leurs instruments et leurs compositions, a ne pas héster a travailler avec des grand du milieu pour etre crédible auprès du plus grand nombre … (je pense a l’ingénieur du son qui les a conduit dans "Des Ombres et des Lumière" et à celui qui les a Masteriser, a Londres : Ian Cooper (qui a mm travailler avec OASIS)je pense aussi au studio dans lequelle ils ont enregistré … UN STUDIO OU TOUS LES GRAND sont venur enregistrer) … pour moi, ce n’est pas de l’orgueil … simplement unsoucis de bien faire … Ils faut arreter de faire du "petit" sous prétexte qu’ont est KTO … NOUS SOMMES KOT …SOYONS EN FIER ! MONTRONS NOUS UN PEU !
    Ils sont aussi les seuls (par leur jeunesse et leur authenticité que chacun voyait bien …) a etre proche a ce point des jeunes lycéens et étudiants , a les comprendre à 100% … par leur propre expérience … Je te rappel qu’ils se sont lancé (pour deux d’entre eux) a peine sortie du lycée …
    D’après moi avec Glorious a disparu le plus prometteur des groupes de la nouvelle évangélisation CATHOLIQUE FRANCAISE … C’est du gachit … EGLISE DE FRANCE REVEILLE TOI ET FAIT NOUS LES REVENIR afin qu’ils puissent réaliser pleinement ce qu’ils attendent de faire depuis 5 ans (sans orgueille auccune …) MONTER HAUT sur la scène musicale francaise afin de pouvoir transmettre ce qui les as changer : Jesus Christ …!!! N’attendons plus, mettons nous en MARCHE !!! Les Evangéliques l’ont compris comme l’a Dit Aurélien lui meme … ne restons pas a la traine … Nous avons besoin de groupes de QUALITE et PROFESSIONNEL pour que le message soit crédible … et le rapport a l’argent et au succès ne devrait pas etre un pb …
    Combien de petits KTO bien pensant Versaillais (ou autres) sont de "BONNE FAMILLE" et roulent sur l’or ??? Tant mieux pour eux … mais bien souvent ils sont les premiers à ACCUSER des groupes comme Glorious Ou Totus de ne chercher dans leur mission uniquement l’argent , le succès …(je l’ai entendu autour de moi …) JE NE l’accepte pas … tant que les catholiques de france ne réfléchiront pas sur EUX , tant qu’ils ne se remmettront pas en cause … les choses ne pourront pas avancer …

    Nous Prions pour vous Glorious … ainsi que pour tous les GROUPES qui voudrait mettre leur art de facon PROFESSINNEL au servise du Christ … Revenez nous vite …

    A bientot

    J

  6. Aliénor

    hey !!!
    y’a pas a dire…les jeunes francais sont vraiment frileux….et pas tres audacieux…
    enfin bon…glorious est enorme…pour ma part ils m’ont tout simplement redonné la foi…m’ont donné envie de me poser les bonnes questions tout en ayant un regard d’espoir a travers ce monde….!!!
    en plus vous savez mettre le feu au monde!!!vous m’avez redonné ma fierté d’etre catho…!alors pour repondre a la question bien sur que l’on peut evangeliser par la musique et c’est justement un moyen actuel qui permet de toucher les jeunes dans leurs milieux…
    vous avez tous un don….!!
    et merci merci …merci …merci….
    j’espere que glorious repartira dans quelques temps encore plus fort!!!!
    vous etes dans mon coeur et dans mes prieres!!
    et j’dis vive glorious!!!
    et arretons d’etre fatigués…..n’ayons pas peur comme qui dirait un certain Jean Paul 2 il y a quelques années…..
    en UDP!!
    Ally

  7. fred

    C’est pas parceque un groupe, sous prétexte qu’il est catholique, devrait être de droit soutenu par l’église!!!

    Cessez ces comparaisons : Glorious, avec tout le respect que je leur porte pour leur travail, ne mérite pas d’être comparé à Bach…
    Bach a reçu des commandes de l’Eglise Luthérienne APRES que ses talents et ses mérites ont étés reconnus.
    L’Eglise n’a pas vocation à chercher et entretenir des jeunes talents comme le ferait un label.

    Quand des artistes cathos feront enfin quelque chose qui mérite le détour je ne pense pas que les difficultés évoquées se poseront encore.

    L’église a, comme d’habitude, bon dos…
    Je ne la trouve pas du tout "inerte", mais bien vivante et active ; tout comme je ne vois pas le rapport entre les liturgies soit-disant "tristes" (ce qui n’engage que celui qui l’affirme)et un groupe de musique aussi chrétien soit-il.

    Il faudrait peut-être plutôt s’interroger sur la qualité de ce qui a été proposé pour trouver des vraies raisons à cet arrêt…

  8. anne , une fan de glorious

    Article super bien écrit.
    Aurel, t’as très bien parlé et tu as su répondre à tout, c’est formidable.
    J’espère que vous allez pouvoir rentrer en débat avec les respônsables de l’Eglise!
    Je fais partie des jeunes auxquels glorious a apporté une pierre dans la formation d’une foi personelle.
    On a besoin de groupes comme glorious qui s’investissent à 100% dans leur mission d’évangélisation…

    Anne

  9. Jagger

    POUR FRED …

    PARCEQUE TU ES DE CES GENS QUI ASIMILE GLORIOUS A … "un groupe sans aucun talent musical" ??? Eh ben sache que je trouve cette accusation arbitraire et fausse …
    Pour info (je les connais un peu pour les avoir loger a plusieurs reprise lors de passage dans ma ville …), Glorious a sorti un premier album (avec certes ses défaults, ils le reconnaisent eux meme … ) qui s’est TRES BIEN VENDU … Ils ne se sont pas endormi sur leurs lorriers pour autant … Ils ont retravaillé leurs instrument , leurs sons (je crois meme qu’ils ont pris des cours … ) , ils n’ont pas hésiter a travailler avec desgrand (comme je l’ai deja dit …) pour pouvoir aller plus loin , s’améliorer et etre crédible … (mais les Kto leur ont repprocher de vouloir se la jouer star … IL FAUDRAIT SAVOIR CE QU’ON VEUT … UN GROUPE PRO OU UN GROUPE "SANS TALENTS" DONT ON SE CONTENTERAI ???) … Et cette evolution a été nette pour aboutir sur le troisième album a un VRAI SON POP ROCK (qu’ont ils a envier au groupes de référence d’aujourd’hui ? ) dis le moi, di moi en quoi ils sont " sans talent" ou pk ils ne mériteraient pas de soutient … ???
    J’attend une explication pck ton com me laisse perplexe …
    A+
    J

  10. Jesus freak !

    Je vous invite également à aller voir ce blog: bertichou.skyblog.com consacré uniquement à Glorious, depuis plus de 2 ans …
    je ne commentrais pas ici cet article, juste je veux dire qu’il faut prier pour eux ! Si dieu le veut ils reviendront soyons-en surs !
    et que chacun de nous, à notre niveau prenions conscience de l’urgence missionaire ! en nous investissant dans nos aumoneries, en organisant des concerts kto (car il y a les qq groupes qui subsistent que nous nous devons d’aider!), allons ds les festivals kto, annoncons l’Evangile à nos amis d’abord, à la France entière après ! C’est par chaque petit acte que la jeunesse respirra mieux et pourra avancer vers le Lumière !
    Que les musiciens montent des groupes amateurs pour chanter la louange de Dieu et les pbs d’argent ne se feront donc pas trop sentir et qui sait, peut être cela portera encore plus de fruits !
    "Réjouissez-vous sans cesse et priez en tout temps" et vous verrez "des choses plus grandes encore" !
    En Union de prière avec tous ces artistes, avec les3 glorious pour qu’ils remontent la pente, et avec chaque chrétien de france, que chacun ait le courage d’annoncer que Jésus est vraiment resucité et reviens chaque jour pour nous dans l’Eucharistie !
    Jesus freak forever !
    Bertille !

  11. antoinem

    Des choses bougent actuellement dans la musique chrétienne en France. Les récents articles que la presse catholique en particulier, a consacré aux artistes montrent que les questions sont nombreuses et que le débat de fond au sujet de la place des artistes dans l’église catholique est crucial.

    Je voudrais ici attirer l’attention sur la présence plus que récurrente d’EXO sur la scène catholique.
    L’œcuménisme qui doit être une valeur partagée de part et d’autre, semble extrêmement faussé et déséquilibré.

    Quelles sont les réelles « intentions » d’EXO vis-à-vis de la scène catholique ?

    Ce groupe est d’origine américaine et a été envoyé en mission en Europe ; ils sont évangéliques et leur mission est donc de toucher le plus de gens possible, mais aussi car c’est le credo des évangéliques à l’échelon mondial de « récupérer » les catholiques.
    Sommes-nous bien conscients de cela ?

    Il ne s’agit pas ici de polémiquer, de discréditer ce groupe qui a du talent mais encore une fois de poser les questions essentielles et fondamentales sur comment les artistes catholiques sont accueillis dans l’église, et comment « l’équilibre » de cet œcuménisme musical est vécu.

    Voici comment le groupe EXO est couramment présenté sur les tracts annonçant ses concerts.

    « Le célèbre groupe de chants de louange vivante et éclatante qui entraîne des milliers de jeunes dans la joie de l’adoration du coeur. Ils animeront un temps de louange interconfessionnelle. »

    Nous pourrions déjà nous arrêter sur cette présentation, mais là n’est pas l’essentiel.

    Je souhaite par 3 exemples poser des questions sur le sujet : Paray-le-Monial, Lourdes et Holywins.

    L’église catholique, et il est important de le noter au préalable, fait preuve d’un accueil sans réserve des artistes protestants et évangéliques sur les scènes catholiques.

    En 2005, lors du forum international des Jeunes de Paray-le-Monial animé par la Communauté de l’Emmanuel, EXO fût invité à se produire. Ces sessions ont pour but de booster les jeunes dans leur foi, leur amour du Christ par l’adoration, l’Eucharistie et tout cela au cœur de l’Eglise.
    Chris Christensen chanteur d’EXO a dit le soir de ce concert où j’étais présent : « il n’y a pas Une Eglise, mais chacun peut vivre son Eglise comme il le veut, là où il le veut »…
    Désolé mais ce genre de phrases passe mal pour un public Catholique puisqu’en ce qui nous concerne le dimanche à la messe, nous récitons ensemble le Credo qui dit : « je crois en l’église, Une, Sainte, Catholique et Apostolique »…
    Bien évidemment l’Emmanuel a payé un cachet compris entre 3000 et 4000 euros, plus les frais techniques (scène, son, lumière…Un budget non négligeable en sus !)

    31 décembre 2006 : EXO est invité à se produire à LOURDES, lieu d’apparition mariale connue de tous et de chacun et qui a pour nous catholique une symbolique forte. Je n’étais à ce concert, encore une fois saluons l’esprit d’ouverture de l’église catholique qui a payé un cachet entre 3000 et 4000 euros, plus les frais techniques.
    Voici la vision des évangéliques sur la Foi : « les évangéliques ont foi UNIQUEMENT en Jésus-Christ et dans la parole de Dieu qui est la Bible. Nous n’avons pas foi en marie ou dans les saints, nous ne nous confions pas à des morts. »

    A ma connaissance aucun groupe catholique n’a été invité à se produire dans le sanctuaire de Lourdes à une telle occasion.
    À partir de cette définition que je vous invite à relire pour bien comprendre l’enjeu, EXO jouera ce Mercredi 31 octobre à Paris pour HOYWINS, invité par le diocèse de Paris.
    Holywins a été crée par les Catholiques pour être une réponse vivante, spirituelle et enracinée dans la Foi pour « contrer » Halloween.
    La traduction d’Holywins qu’EXO, d’origine américaine, doit savoir traduire signifie « la sainteté gagne » ou « les saints l’emportent »…
    EXO sera vendredi payé par le diocèse de Paris entre 3000 et 4000 euros, plus la technique.
    En d’autre temps, d’autres groupes catholiques eux, ne percevaient que 300 euros de frais de déplacement pour ce même événement !!!
    Comment un groupe évangélique peut-il donc interpeller dans la rue les gens en leur disant que les morts sont proches de nous, qu’ils intercèdent pour nous et que la communion des saints est réelle ???

    Partant de ce constat voici mes interrogations sur pourquoi la « musique catholique mord la poussière » pour reprendre l’expression d’Alex Lauriot-Prevost publié sur anuncioblog.com récemment.

    Combien de groupes catholiques ont été invité dans des rassemblements et/ou festival protestants ?

    Combien d’artistes catholiques sont diffusés dans les milieux protestants alors même que les évangéliques sont disponibles dans tous les points de vente catholique de France (parfois mieux que les groupes catholiques eux-mêmes !) ?

    Pourquoi les artistes évangéliques sont-ils payés alors que les groupes catholiques sont uniquement défrayés ?

    Pourquoi lorsqu’un concert est organisé par les évangélique, la communication est relayée largement par les Catholiques, et pourquoi lorsque le concert est organisé par les catholiques la communication est globalement faite d’obstacles, et de barrages dans l’église et que par ailleurs les évangéliques refusent toute forme de promotion d’un artiste catholique ?

    Église de France as-tu conscience que cet œcuménisme ne va que dans un sens ?

    As-tu conscience que les évangéliques en particulier, ont carte blanche un peu partout dans les diocèses de France pour transmettre leur message qui d’un point de vue purement théologique ne colle pas avec le catéchisme de l’église catholique ?

    Je suis jeune, j’aime l’église, j’aime le Saint-Père, je souhaite aider l’église dans sa mission de la transmission de l’évangile. J’aime la musique et comme beaucoup de jeunes aujourd’hui m’interrogent sur l’absence totale de soutien de l’église à l’égard des artistes catholiques au détriment des évangéliques…Pourquoi ?

    Ce débat est vaste, risque d’être animé et je redis ici ma volonté de construire et non de chercher à « démonter » EXO ou d’autres artistes évangéliques qui font un travail formidable. Mais ce déséquilibre est nuisible…

    Aurais-je des réponses de la part de responsables ? j’espère, et souhaite de tout mon cœur de cette évangélisation par la musique en France se développe comme un outil incontournable pour toucher les jeunes.

  12. Jesus-freak

    tout à fait d’accord!
    je n’avais jamais pris conscience de ça mais à quel point tu as raison !!!
    c’est impressionant il faut que cela change…
    je vais me permettre de mettre ton commentaire sur mon blog dédié à glorious bertichou.skyblog.com
    parceque je trouve que ce sont de vrais questions hyper importantes ! il faut que ça change !!!
    si tu y vois un inconvénient n’hésite pas à me le dire !
    Bertille

  13. Mayeul

    Bravo Aurél pour cet interview,c’est vrai que l’Eglise doit vous soutenir car vous êtes un fabuleux moyen d’Evangélisation.
    Comme dit "antoinem" on paye des groupes évangéliques protestant qui se foutent du crédo,alors qu’ils sont invités dans des sanctuaires Catholiques,alors que des groupes comme Glorious ne sont pas invités,c’est une honte.J’éspère que l’on va redresser la barre et que dans 1 ou 2 ans vous pourrez repartir de plus belle et continuer votre superbe parcours. GOD BLESS YOU

  14. Fred

    Je répond à Jagger.

    Tout d’abbord il ne me semble pas avoir écris que Glorious est "un groupe sans aucun talent musical" :/

    Le fait qu’un album se vende "très bien" n’est pas un gage de qualité, sinon Britney Spears ou la Star’Ac détroneraient bach, couperin, les floyds ou autre au panthéon de la musique…

    Que Glorious ait été le premier groupe en France à appliquer les recommendations de JP2 est un fait et je rend hommage à leur démarche.

    Que Glorious ait travaillé dur, qu’un vrai projet ait pu naître, etc. Tout cela est louable et j’aurais été incapable de faire le centième de tout ce qu’ils ont accompli. Pour tout cela et bien d’autres raisons ils méritent un grand respect.

    Et?

    Sont-ce des raisons suffisantes pour mériter un soutien officiel de l’Eglise?

    Je pense que dans le domaine artistique, seul le résultat compte. C’est triste pour ceux qui travaillent dur pour peu de résultats et tant mieux pour les génies sur-doués, mais c’est comme ça.

    Au final on apprécie pas un artiste parcequ’on sait qu’il a travaillé dur, mais parcequ’on a du plaisir à écouter son oeuvre (mais c’est pareil dans tout art.)

    Michel Ange aurait pu passer sa vie à peindre le plafond de la chapelle Sixtine dans des conditions incroyables. Mais si le résultat n’avais pas été là, il serait tombé dans l’oubli.

    Si je n’ai pas affirmé que Glorious est "un groupe sans aucun talent musical" je peux en revanche affirmer qu’ils n’apportent rien de nouveau sur la scène musicale. Leur son, leurs accords, tout ça a déjà été fait des milliers de fois. Je leur reproche (dans un domaine purement musical, faisant abstraction de leur engagement) de n’avoir aucune originalité.

    Qui plus est, mais on peut aimer, je trouve qu’il y un gros problème dans la voix du chanteur.

    On peut comprendre qu’un groupe comme Délirious soit alors préféré par des catholiques un peu sensibles à l’aspect musical et pas seulement omnubilés par l’engagement de l’artiste.

    Ce débat est en fait la transposition d’un problème qu’on retrouve à l’échelle nationale : certains affirment que les artistes Français (cinéma, musique, etc) doivent être subventionnés par la culture sous prétexte qu’ils sont Français.
    Mais il existe bien des artistes français qui vivent sans perfusion de l’Etat : cela prouve bien que les autres ne doivent leur survi qu’à leur état d’artiste et non à leur production, ce qui est à mes yeux injuste et montre bien que quand on propose quelque chose d’original on trouve sa place.

  15. Jagger

    RE pour Fred

    Pour ce qui est des ventes relative a un album …. je suis tout a fait d’accord . Ce que j’attendait par cet exemple est tout simplement que Les frères Pouzins ne se sont pas dit "ok ca marche comme ca, on va se fouler " … Non ils ont voulu donner LE MEILLEUR pour leurs public afin de leurs faire découvrir le Christ …

    Pour ce qui est du Soutient de L’Eglise eh bien … je ne suis pas ‘accord avc toi pour plusieurs raisons …
    D’abord, pour ce qui est des "petits resultats", je ne suis pas d’accords puisque comme le rappel Aurel, 100 000 Album est un record en france pour un groupe ouvertement KTO … Ensuite, tu dis qu’ils ne méritent pas le soutien de l’eglise car leur talent est inexistant (je traduit …) et qu’ils ne font finalement pour toi que reprendre du "deja vu" … Je ne suis pas d’accord … les accords les plus basiques sont souent les meilleurs (je ne connais pa ceux de Glorious et ne peut donc pas en parler …) … As tu deja deccortiqué un morceau des MEILLEURS CHANTEUR DE POP ROCK AU MONDE DE TOUS LES TEMPS (The Beatles) ? Leurs accords sont souvent "basiques" et se retrouvent souvent dans bcp de leurs chanson et poutant … CA FAIT 40 ANS QU’ILS TIENNENT LES MEILLEURS VENTE DE CD …
    Ils admirent des STARs de la musique et s’en inspirent … Quel artiste ne s’est pas inspiré de ses Pères ???
    SACHE que je n’admire pas seulement leur dévouement et leur don total pour le christ . J’adore egalement leurs compos, leurs chansons , leurs textes …
    JE TE Réitère ma question … Qu’ont-ils de moins que les tetes daffiches en France du moment ??? A part le budget et la mediatisation je ne voit pas ce qu’ils pourraient leurs envier … Leurs 3eme album est vrament abouti et je pense que le soutien de l’eglise pourrait leur permettre d’avoir ce manque de médiatisation et ainsi pouvoir aller plus haut e transmettre leur message …

    "Qui plus est, mais on peut aimer, je trouve qu’il y un gros problème dans la voix du chanteur. " LEQUEL ??

    JE suis d’accord avec toi pou dire qu’un financement ou une aide simplement médiatique n’est pas dstribuable a tout groupes qui se lancerai mais Glorious fit il parti de ces "amateurs" (Ian Cooper aurait-il accepter la collaboration si ils l’étaient ?? Ce genre de personne n’ont pas de temps a perdre avec les jeunes artistes si il ne les trouve pas prometteur … ) ??? je ne pense pas …

    JE trouve ton raisonnement assez sévère et surtout je pense complètement aveuglé par la vision des KTO "bien pensant" qui depuis fort longtemps accuse GLorious de recherché la vedette … Aurélien le dit lui meme … Ils n’ont pas gagné d’argent, ils ont survécus … Pour ton information, Thomas n’a meme jamais touché de salaire de ces cinq années …

    A+
    J

  16. Jean-Baptiste Maillard

    Merci de tous vos commentaires ! Continuez ! (N’hésitez pas aussi à parler de cet article dans d’autres forums). Mais ne vous tapez pas trop dessus non plus, cf 1 Pierre 3.15 : « Soyez toujours prêts à vous défendre contre quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous : mais faites-le avec douceur et respect. »

    Jean-Baptiste (modérateur)

  17. fred

    Oui bien sur Mr le modérateur 😉

    Jagger, (comme Mike?)

    Je n’accuse pas Glorious de rechercher la vedette. Je veux bien croire qu’ils sont humbles et qu’ils se sont toujours dévoués pour une cause à laquelle ils croient : faire découvrir le Christ. Et pour cela je m’incline.

    Je n’attaque pas Glorious sur leur succès ou leur engagement.

    Tu me demandes "Qu’ont-ils de moins que les tetes daffiches en France du moment? " je réponds : "Qu’ont ils de plus?" à mon avis : rien.
    Justement ils n’ont rien qui les distinguent (du moins musicalement) des têtes d’affiches actuelles.

    Au contraire même je persiste sur la voix : les attaques sont trop accentuées et surtout mal placées; de plus elle semble à peine mixée ce qui ne masque pas son timbre qui n’est pas vraiment intéressant.

    Au risque de te choquer (mais cela n’engage que moi), j’ai l’impression, à l’écoute, qu’ils y a des bons musiciens, une bonne production, mais qu’on a greffé par dessus un chant complètement "cucu" qui dénote singulièrement avec le reste…

    Tout le monde ne s’improvise pas chanteur et la bonne volonté ne suffit pas : je trouve que le problème de Glorious c’est que leur chanteur n’est pas un chanteur!

    "Quel artiste ne s’est pas inspiré de ses Pères?" sans entrer dans un débat sur la création artistique, je pense que la différence se trouve entre l’inspiration simple mais qui ne s’éloigne pas des sentiers battus, et la création, qui, elle, se basant sur un artiste, un style, etc, le transcende afin de créer quelque chose de vraiment nouveau. Je pense par exemple à Metallica qui s’est inspiré de Black Sabbath sans refaire la même chose, mais en allant beaucoup plus loin.

    C’est aussi ça qui manque à Glorious : aujourd’hui il faut être plus que bon dans son style pour percer, il faut aller encore plus loin.

    Glorious arrête? c’est triste mais c’est comme ça. C’est le sort de milliers de groupes de pop/rock.

    Et ce n’est pas la peine de trouver des boucs émissaires comme l’Eglise.

    Et pour répondre à ceux qui l’accuse de favoriser les groupes protestants, je réponds que quand un groupe catholique sera aussi bon que Délirious, je ne pense pas que le clergé fera appel aux évangéliques.

    Mais il faut reconnaître un fait : les anglos-saxons savent faire du rock, pas les Français…

  18. Jagger

    Ne t’inquiète pas JB … nous fesons ca de facon posé (je ne veux que faire avancer le chmilblique et faire (si Dieu le veut) revenir Glorious sur la scène …
    Amitiés
    J

  19. phil

    "si certaines musiques liturgiques actuelles chantées dans nos églises sont « sacrées » alors la pop louange est « divine » !"
    ça va les chevilles ?!!
    :O))

  20. Anne

    Je réagi par rapprot aux différents com’:
    – les protestants évangéliques peuvent venir à des magnifestations catholiques, mais ils doivent faire passer le message commun à tous les chrétiens et ne pas inviter les pélérins à devenir spécialement évangélique. Le but est d’amener ou de ramener plus près des personnes athées ou loin de la foi vers Dieu. Avoir une religion donne de l’espérance, après, libre à chacun de choisir la religion qui lui convient le mieux, qu’il aime et comprend le mieux.

    – à l’echelle national, c’est sur que Glorious n’a pas percé mais c’est un bon début: ils ont touché et améné des personnes, plus particulièrement des jeunes sur le chemin de Dieu. Ils ont encore des défauts, (p’tre que la voix de Thom ne convient pas à tout le monde) mais ils peuvent encore s’améliorer, prendre des cours de chants si il faut…"si on veut, on peut se donner les moyens d’y arriver, petit à petit".
    Ils ont déjà reçu des témoignages poignants, alors pourquoi l’Eglise ne les encouragerait pas, ne les soutiendrait pas , ne reconnaitrait pas en leur musique un moyen d’évangélisation?
    Glorious a p’tre plus besoin de soutien que d’autres groupes, parce qu’ils s’investissent à 100% dans leur travail.
    Glorious veut redonner de l’espérance, faire penser que même nos pensées sombres sont habitées par une lumière qui veille sur nous quelque soit nos humeurs, nos peines, nos joies…

    – Je suis d’accord pour dire que les textes de messe, les chants ne sont pas tristes, quand on regarde les paroles, mais ils manquent de vivacité pour toucher les jeunes.

    Merci pour ces com’ qui nous permettent de réfléchir, d’avoir un esprit critique.

    Jesus’freak!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Anne

  21. MgD

    Phil

    Je suis tout a fait d’accord avec Glorious quand ils critiquent (avec humour) la musique liturgique actuelle de nos églises.
    Je ne sais si les chants que nous chantons actuellement depuis 40 ans te plaisent toujours autant mais perso (et je crois que c’est l’avis de plus en plus de cathos) je commence vraiment à en avoir marre.
    Ces chants neuneus et ringards, guimauves et pauvres ne nous ont jamais élevés spirituellement…
    Je n’ai jamais vu des foules entrés dans une prière fervente avec "peuple de frères", "un grand champ à moissonner", "mélange les couleurs", "mais qui es-tu Jésus ?"… et tant et tant de chants moisis qui ont le monopole liturgique imposé par – bip – depuis 40 ans.
    Ce monopole liturgique est honteux et il faut avoir le courage de le dire.
    la pop louange,les com nouvelles ont des chants : pourquoi ne sont ils pas intégrés le Dimanche ?
    Mais peut être que l’église n’en veut pas et souhaite garder ces vieux chants ringards comme seul "liturgiquement acceptable" le Dimanche.

    Et pendant ce temps là, l’hémoragie des bancs ecclesiales continue en silence…
    Les jeunes partent un par un…
    Les familles désertent les paroisses…
    Les églises se vident inéluctablement une par une…

    A part ça, comme le disait Mgr Ricard : " tout ne va pas si mal"

    Ouais, tout ne va pas si mal… mais le mur est proche, trés proche.

  22. Anne

    Je voulais dire par là que certains chants de messe ont quand même du beau mais ils ne conviennent qu’à la génération d’avant. Ce n’est pas avec des chants comme ça qu’on va se mettre à prier et qu’on va se convertir, ça c’est clair! Ils manquent de dynamisme, on a pas l’impression que les gens croient en ce qu’ils chantent avec des chants "vieillaux".
    Où alors faut vraiment avoir une grande foi pour réussir à prier avce des chants en-dehors de notre temps. Je ne dis pas qu’ils sont tristes mais qu’il manque de la musique derrière pour les rendre vivant, ils sont un peu "gentillets"…
    A chaque messe, on nous invite à évangéliser mais c’est pas très convaincant^^.

    J’espère que les responsables de l’Eglise catholique vont s’adapter à la nouvelle génération, comprendre l’efficacité de l’évangélisation par la msuique actuelle.

  23. Phil

    d’accord avec toi ma soeur Anne sur l’idée que les chants, comme le reste, doivent évoluer dans le cadre de notre précieuse tradition Vivante… Mais une de tes paroles me pose question : c quoi la "génération d’avant"?

  24. Fred

    Je réponds à MgD :

    -"Ces chants neuneus et ringards, guimauves et pauvres ne nous ont jamais élevés spirituellement"

    Parle pour toi et garde ce jugement de valeur en disant "je" s’il te plait.
    J’ai 25 ans et je n’adhère pas du tout à ton opinion.

    -"Et pendant ce temps là, l’hémoragie des bancs ecclesiales continue en silence…
    Les jeunes partent un par un…
    Les familles désertent les paroisses…
    Les églises se vident inéluctablement une par une…"

    C’est bizare, on ne doit pas aller aux même messes, parceque je trouve que c’est l’inverse…

    Mais peut être es-tu de ces cathos qui aime se lamenter et dire que tout va mal, que "c’était mieux avant", etc??

    -"Je n’ai jamais vu des foules entrés dans une prière fervente avec "peuple de frères", "un grand champ à moissonner", "mélange les couleurs", "mais qui es-tu Jésus ?"… et tant et tant de chants moisis qui ont le monopole liturgique imposé par – bip – depuis 40 ans."

    Es-tu de ceux qui cherchent avant tout à se faire plaisir à l’office? à chercher des sensations fortes quand ils prient? je crois que c’est un danger de se réfugier dans sa bulle catho et de s’auto procurer des émotions en versant sa petite larme sur un chant bien mélo…

    Je crois que beaucoup confondent la messe : dont la liturgie est fixée, et la louange, qui, elle, est plus libre. Que des groupes se réunissent pour louer Dieu en dehors de la messe est une très bonne chose à condition de ne pas vouloir faire entrer cette forme de prière personelle dans la célébration eucharistique.

    -"Ouais, tout ne va pas si mal… mais le mur est proche, trés proche."

    Depuis 40 ans je parie. C’est ça ? on sait très bien qui profère ce genre de discours…

    Tout ne va pas bien certes, mais je ne partage pas cette vision pessimiste.

  25. Jagger

    Je Répond a Fred

    D’abord je suis bien Mike Jagger en personne et j’offre tout mon soutien a Glorious ptdr … ca c t pour detendre l’atmosphère ahahha (tu aimes JB ??? :-P)

    Donc plusieurs choses … Tout d’abord, tu me dis que Glorious n’a rien "de plus" que ce qui existe déjà … Je ne suis pas entièrement d’accord … Cette voie que tu critiques est pour moi une source d’originalité … Bien ce style de voie soit de nombreuse fois représenté dans le payage pop actuel (ou de la décénie passé) … Pour moi, Thomas ne s’improvise pas chanteur … Il chante , et il chante bien , monte haut et laisse s’échapper de sa voie des sentiments forts … (comme dans "seul" losqu’il chante "sauve moi" je pense que d’autre seront dac avec moi pour dire que ca prend aux trippes …)
    Mais quand bien meme ils n’auraient "rien de nouveau", un groupe apporte-t-il toujours de l’exeptionnel ? Je pense réellement que non … D’ailleur il suffit de voir le résultat quand un artiste VRAIMENT QUELQUES CHOSE DE NOUVEAU (je pense a Mika), il monte en première meilleur vente chez les discaires et on le voit partout … MAis es-ce le cas de tous les artistes ?? Non …

    Ensuite, je voudrait répondre a ton dernier com …

    "Parle pour toi et garde ce jugement de valeur en disant "je" s’il te plait.
    J’ai 25 ans et je n’adhère pas du tout à ton opinion.
    " JE PENSE QUE l’ECRASANTE MAJORITE EST D’ACCORD SUR CE POINT … LES CHANT CHANTER DANS LA PLUS PART DE NOS EGLISE SONT RINGUARD ET PEU PRIANT … Mais peut etre es tu de ces paroisse versaillaises ou nantaise ou la moyenne d’age est de 25 ans et ou la paroisse tout entière est tenue par une communauté nouvelle …

    Dans ce cas .. tu ne peux pas nous comprendre nous qui tous les dimanches (oui je ne crain pas de ne dire) avons besoin d’une foi a déplacer des montagnes pour allez a la Messe sans faire une dépression … Nous qui, en sortant des messes de Paques avons envi de pleurer plutot que de feter la résurection du Christ … Nous qui endurons les meme chants tous les dimanches , nous qui avons une moyenne d’age de 85 ans … Nous qui, lorsque nous proposons quelques changement nous fesons incendier par les Grands Mères qui sont la depuis leur plus tendre enfance (je n’est rien contre elle mais qu’elles comprennent que nous avons le doit NOUS AUSSI d’avoir des Offices de notre génération et que le changement n’est pas FORCEMENT MAUVAIS …) …

    "C’est bizare, on ne doit pas aller aux même messes, parceque je trouve que c’est l’inverse…"
    Encore une fois … Tu vas a la messe a Versailles ?? (ou il y a 99.9% de KTO) ou quoi ?
    Donnons un exemple concrèt … J’ai été confirmé il y a 6 ans … Nous étions 135 pour un secteur donné … cette année, les confirmations du meme secteur ont été faites il y 5 semaines … Il n’y avait que 36 confirmant … POUR LE MEME SECTEUR … Alors Soyons réaliste … et je ne fait pas parti de ces kto qui disent que "c t mieu avant " parcequ’avant …. il n’y avait pas Glorious loool (encore une petite touche d’humour pour toi JB 😉

    "Es-tu de ceux qui cherchent avant tout à se faire plaisir à l’office?"
    Si Certe le But premier n’est pas celui ci … Crois tu qu’il soit plaisant d’aller a la messe en sachant qu’elle va etre aussi terne que celle du dimanche d’avant ??? Crois tu que l’on peu se permettre d’inviter des amis loin de l’église a venir a la messe lorsqu’on sait que nous meme trouvons celui triste et peu entrainant ??? LA REPONSE EST NON … sans quoi nous pourrions dégouter a vie ces personnes et nous ferions plus de mal que de bien …

    "Tout ne va pas bien certes, mais je ne partage pas cette vision pessimiste." Il ne s’agit pas d’etre pessimiste mais de voir les fait comme ils sont et de rester confiant …

    Enfin pour Conclure deux derniers points … Delirious? Très bien trrès bien … j’adore … mais puisque tu nveux du nouveau … Qu’ont ils de propre ? moi je ne trouve rien … ca n’empèche pas qu’ils soient très bon …

    et enfin : "Et ce n’est pas la peine de trouver des boucs émissaires comme l’Eglise."
    Glorious ne les prend nullement pour des bouc emissaire … aurélien précise bien ds l’itw qu’ils n’ACCUSENT PAS l’eglise …

    Voila
    A+
    J

  26. fred

    Cool! Mike jagger en personne 😀

    -"Pour moi, Thomas ne s’improvise pas chanteur … Il chante , et il chante bien"

    Visiblement nous ne sommes pas d’accord. Je pense qu’on est en train de tomber dans un débat d’opinion qui n’apporte rien et de ce fait propose d’en rester là sur Glorious.

    -"Mais peut etre es tu de ces paroisse versaillaises ou nantaise ou la moyenne d’age est de 25 ans et ou la paroisse tout entière est tenue par une communauté nouvelleé"

    Ni l’un ni l’autre : je suis de Paris.

    -"nous qui avons une moyenne d’age de 85 ans"

    Idem!
    C’est parfois c*** mais les personnes agées aussi sont dans l’Eglise…

    -"nous avons le doit NOUS AUSSI d’avoir des Offices de notre génération"

    Ce qui me dérange dans ce discours (que j’entend souvent) c’est qu’il favorise uns forme de "communautarisme" au sein de l’Eglise.

    Je m’explique : avec ces arguments on se retrouve avec des "messes des jeunes" du dimanche soir où beaucoup se retrouvent entre eux avec une liturgie à leur sauce. (je l’ai déjà vu dans de nombreuse paroisses parisiennes)
    C’est "trop cool", c’est branché, c’est tout ce qu’on veut et on se fait plaisir mais au final la messe du dimanche matin ressemble à l’aumonerie d’une maison de retraite…

    J’ai toujours regardé avec la plus grande méfiance ces liturgies à géométrie variable qui ne favorise pas l’unité de l’Eglise.

    -"Crois tu qu’il soit plaisant d’aller a la messe en sachant qu’elle va etre aussi terne que celle du dimanche d’avant ???"

    D’abbord la messe n’est pas une groupe de prière.
    Ensuite, trouver la messe terne, sans te juger, c’est pour moi passer à coté de l’essentiel : une messe va-t-elle être "mieux" parcequ’on aura tapé dans les mains ou qu’on aura mis un chant "in"?
    Non, même la messe dite dans les pires conditions reste la messe. De la messe solennelle en la basilique St Pierre de Rome, à celle du curé le plus miteux, c’est bien le Christ qui vient se donner en personne et c’est ça l’essentiel.

    -"Crois tu que l’on peu se permettre d’inviter des amis loin de l’église a venir a la messe lorsqu’on sait que nous meme trouvons celui triste et peu entrainant ??? LA REPONSE EST NON … sans quoi nous pourrions dégouter a vie ces personnes et nous ferions plus de mal que de bien …"

    Parceque tu crois que quelqu’un va se convertir parcequ’un chant lui aura plus ou que l’office sera entraînant? C’est me semble-t-il ignorer que c’est avant tout l’action de l’Esprit qui agit dans ce cas là et non une réussite "matérielle" (musique, ambiance, etc.)

    Jouer sur la corde sensible peu toucher un temps, mais ce feu de paille est de courte durée…

    -""Tout ne va pas bien certes, mais je ne partage pas cette vision pessimiste." Il ne s’agit pas d’etre pessimiste mais de voir les fait comme ils sont et de rester confiant …"

    Nous sommes d’accord.

    -"Delirious? Très bien trrès bien … j’adore … mais puisque tu nveux du nouveau … Qu’ont ils de propre ?"

    Le chant justement.

    -"et enfin : "Et ce n’est pas la peine de trouver des boucs émissaires comme l’Eglise."
    Glorious ne les prend nullement pour des bouc emissaire … aurélien précise bien ds l’itw qu’ils n’ACCUSENT PAS l’eglise … "

    Ca ne s’adressait pas à Glorious, mais en réactions aux commentaires.

    A bientot

  27. Anne

    Pour répondre à Phil
    Je pensais à la génération de nos grands-parents, que ça n’a pas trop bougé depuis 40 ans…

    Pk tu dis "ma soeur anne"? Tu parles, soeur dans le christ, soeur parce qu’on a le même opinion?

  28. phil

    ma "soeur anne", parce que ça me rapelle une histoire d’enfance et parce que je crois que nous sommes effectivement frères et soeur (en Christ)…
    Sur la question de la génération : ok mais j’ai parfois l’impression que l’on oublie que les forces vives de nos communautés sont bien les 50-70 ans et personnellement je me réjouis que nos ainés, nos anciens, nos "presbytres" tiennent un rôle important dans la Mission… Comme aux premiers temps de l’Eglise…

  29. Anne

    Ok, nous sommes tous frères et soeurs en christ!!
    Merci de me le rappeller pour les communautés, c’est vrai que j’ai trop tendance à l’oublier…

  30. Joao CarmenZ

    halala …
    Il y a du vrai dans ce que vous dites tous… mais LA question que personnes n’ose posée est celle-ci: Les groupes catho doivent-ils témoigner aussi dans le milieu de l’industrie musicale ?
    Fausse question parce que c’est "oui" la réponse. Mais si on doit témoigner dans ce milieu on ne doit pas accepter de jouer le jeu… surtout au niveau… financier.
    Je joue dans un groupe qui tourne régulièrement et on est "méchament" catho. Chartres, Holywins, PAray-le-monial, festival Saint Jean et tout le tralala… sans compter les plus petites aumoneries de France qui osent nous faire venir.
    Et ben ouais on est nettement moins payé que les évangéliques… on a touché 500€ (frais inclus) pour holywins il y a deux ans… on a fait Paray gratos (même pas les frais).
    Mais justement…
    Alors je sais que ça vexe et que ça fait mal… mais le témoignage est plus qu’une forme d’expression mais bien un MODE DE VIE. Et si les rêves ou les illusions des uns s’éffondre, c’est que l’abandon et l’OBEISSANCE à la Providence n’étaient pas au rendez-vous… Glorious (ou même Spear Hit) sont des vrais amis proches et il savent ce que je pense. L’arrêt de Glorious est effectivement un drame parce qu’il est vécu comme un échec tout simplement. Parce que certains attendait un renouveau provoqué par ça… mais le renouveau est là !! Humble et timide (je ne parle pas des 27ème vagues charismatiques mais bien de jeunes qui ont des désirs de faire grandir la Sainte Eglise Catholique) la preuve en est ces échanges… il y a dix ans… il n’y avait rien.
    MAis ce renouveau qui a commençé, il vient des croyants et non d’éventuels porte-paroles. Glorious n’avait pas vocation (et ne l’aura pas quand ils reviendront 😉 ) a réveiller l’Eglise: VOUS L’AVEZ !!!!
    Nous sommes dans le monde est donc la Bonne Nouvelle se traduis aussi en pop-reggae ou punk… MAIS NOUS SOMMES HORS DU MONDE et nous ne DEVONS pas jouer le jeu comme les autres.
    (et au passage les Evêques ont autre chose à faire que de devenir critiques musicaux) 😉
    Soutenez vos groupes mais par la prière, par l’accueil et en organisant des évènements. PAs en jouant le jeu "cachets" et toutes ces choses qui au finish blessent et meurtrissent le coeur des artistes parce qu’elles entretiennent des illusions que les combats que provoquent la mission ne peuvent permettre.
    La énième preuve en est la différence entre les ventes de disques et le nombre de personnes aux concerts… les groupes cathos ne vendent pas (et encore une fois je sais de quoi je parle) et c’est pas les 100 000 cd en 5 ans de Glorious qui me contredisent (il faut a peu près 40 000 ventes PAR AN pour vivre de la musique)par contre les concerts cathos attire du public (sisi) nous on vend quasiment rien (bon d’un autre coté on est contre donc c’est normal) par contre en 3 ans on a fait dans les 120 concerts (autant qu’un groupe qui vend… 90 fois plus au moins).
    Voilà mon souhait ET mon avis: Aucun artiste ouvertement catho ne vivra de sa musique. Par contre sa musique vivra car se n’est pas la forme quyi compte mais bien le fond… et le fond de nos chansons… est divinement infini 😉
    Bon courage
    Rock’n Roll for your Soul.

  31. Olivier

    Nouveau message

    Je peux dire, pour avoir aidé Glorious à venir jouer dans mon diocèse, que les responsables diocésain ne connaissait le groupe que de nom. Et ceux qui ont assisté au concert ont souhaité voir ce qu’ils proposent, 5 ans après la création de Glorious.

    Les groupes catholiques ne sont pas considérés comme des instruments
    efficaces d’évangélisation. Quand l’Esprit est là, les pasteurs ont l’esprit ailleurs.

    Les fruits que portent un concert ne peuvent être entretenus faute de véritable "politique d’évangélisation". L’attention des pasteurs est tournée vers d’autres affaires.

    Je souhaite que la "polémique" que suscitera le départ de la scène des différents groupes permettra de recentrer les esprits vers l’essentiel : l’annonce de l’Evangile. Ainsi nos artistes trouverons la place qui leur est dûe.

  32. Marco

    Je partage tout à fait l’avis d’Olivier quand il dit que les groupes catholiques ne sont pas considérés comme des instruments efficaces d’évangélisation. et que les prêtres ont la tête ailleurs.
    Il est vrai que la plupart sont âgés de plus de 70 ans.
    Mais la raison ne vient pas de l’âge, puisque des jeunes prêtres de moins de 50 ans ne sont pas intéressés par cela.
    La raison est ailleurs pour les prêtres.
    C’est que d’une part, la plupart sont "fatigués" par leur ministère qui se résume autour d’enterrements, de réunions "pour ne rien dire", des déplacements à droite à gauche, des mariages, des messes dans plusieurs paroisses…

    L’annonce de l’Evangile c’est en effet cela l’essentiel. Mais une annonce claire, vraie, sans "tourner autour du pot", sans changer les mots et donner un sens moins important, mielleux…
    Une annonce explicite !
    Si seulement tous les catéchistes à 100 % pouvaient être conscients de cela, je suis certain que déjà on intéresserait un peu plus les enfants et les jeunes.
    Allez courage !!!
    1 Co 15, 58 : "soyez fermes, soyez inébranlables, prenez toujours une part plus active à l’oeuvre du Seigneur, car vous savez que dans le Seigneur, la peine que vous vous donnez ne sera pas stérile"

  33. monique

    je suis animatrice d’aumonerie, j’ai assisté à un concert de glorious et à mon avis ils ont beaucoup de talent. leur musique est très appréciée des jeunes et ils envoient un vrai message.Je regrette que l’église ne les soutiennent pas plus. je suis sur qu’il y aurait plus de jeune dans nos église. bravo pour ce qu’ils nous ont apporté et merci.
    j’espère qu’ils pourront continuer un jour.

  34. Sybilline

    Intéressant article et interessants échanges.
    Je pense pour ma part que les groupes chrétiens de musiciens se multiplient mais que tous n’ont pas forcément la fibre évangélisatrice authentique de Glorious.
    C’est aussi peut-être cela qui porte tort au renouveau de la musique catholique.
    Est-ce que les organisateurs de festivals, par exemple, prennent bien le temps d’écouter les paroles des chansons proposées ? Certaines sont bien pauvres et on n’est pas très sûr que les divers musiciens, même s’ils sont de bons musiciens, aient un peu lu l’Evangile…
    Le discernement est peut-être à faire là aussi.
    Courage ! On connaît l’arbre à ses fruits…

  35. Sybilline

    Intéressant article et interessants échanges.
    Je pense pour ma part que les groupes chrétiens de musiciens se multiplient mais que tous n’ont pas forcément la fibre évangélisatrice authentique de Glorious.
    C’est aussi peut-être cela qui porte tort au renouveau de la musique catholique.
    Est-ce que les organisateurs de festivals, par exemple, prennent bien le temps d’écouter les paroles des chansons proposées ? Certaines sont bien pauvres et on n’est pas très sûr que les divers musiciens, même s’ils sont de bons musiciens, aient un peu lu l’Evangile…
    Le discernement est peut-être à faire là aussi.
    Courage ! On connaît l’arbre à ses fruits…

  36. Marco

    je suis d’accord avec vous Sybilline.
    les groupes évangéliques ont (il me semble) des paroles beaucoup plus fortes que certains musiciens chrétiens.
    Alors, c’est vrai, on va me dire : il en faut pour tous les goûts.
    Oui, tous les goûts sont dans la nature, mais je crois et je suis convaincu que ce qui est bon est de dire, dès le début, les choses telles qu’elles sont.
    Je ne veux pas critiquer tel ou tel chanteur ou groupe. Non.
    Mais je pense que les gens sont en attente de paroles fortes, ont une soif véritable du Christ !
    Veulent savoir qui il est !
    Ne rabaissant pas les paroles de l’Evangile.
    Tournons nos regards vers le haut et non vers le bas.

  37. jr

    >les groupes évangéliques ont (il me semble) des paroles >beaucoup plus fortes que certains musiciens chrétiens.

    Ce n’est pas toujours vrai. Ce qui souvent est vrai, par contre, c’est que les meilleurs chants ont des racines bibliques. La méditation de la bible est une composante essentielle de l’écriture de chants chrétiens.
    On l’oublie, on ne forme pas les gens, et le résultat est, c’est vrai, souvent pauvre.
    Les évangéliques, eux, sont plus naturellement encouragés à lire la Bible "sans le texte", personnellement et en dehors de assemblées dominicales. D’où une qualité dans les chants.
    Au-delà des différences culturelles, ce qui fera le lien entre le grégorien et la pop-louange c’est Dieu et sa Parole.

  38. Pierre

    > A jr : Oui, mais il n’y a pas que la Parole non plus !
    Ce n’est pas qu’une question d’efficacité de la Parole, il s’agit aussi de fécondité spirituelle… et là, l’enseignement de l’Eglise vient à notre secours !

    "La Bonne Nouvelle proclamée par le témoignage de vie devra être tôt ou tard proclamée par la parole de vie. Il n’y a pas d’évangélisation vraie si le nom, l’enseignement, la vie, les promesses, le Règne, le mystère de Jésus de Nazareth Fils de Dieu ne sont pas annoncés. L’histoire de l’Eglise, depuis le discours de Pierre le matin de Pentecôte, s’entremêle et se confond avec l’histoire de cette annonce. À chaque nouvelle étape de l’histoire humaine, l’Eglise, constamment travaillée par le désir d’évangéliser, n’a qu’une hantise : qui envoyer annoncer le mystère de Jésus ? Dans quel langage annoncer ce mystère ? Comment faire pour qu’il retentisse et arrive à tous ceux qui doivent l’écouter ? Cette annonce — kérygme, prédication ou catéchèse — prend une telle place dans l’évangélisation qu’elle en est souvent devenue synonyme. Elle n’en est cependant qu’un aspect."

    https://www.anuncioblog.com/index... (Evangelii Nuntiandi, § 22)

  39. Martine

    Parfois pour voir un peu plus clair il vaut mieux se poser et prendre le temps; c’est sage. Le monde des artistes est un monde difficile et fou. Il faut donc beaucoup de courage. Il n’a pas manqué à Glorious pendant ces années.
    Mais pour des chrétiens, l’enjeu est double…il y en a un qui n’aime pas que l’on prononce le doux nom de JESUS. Evidemment, il SAUVE!! ça dérange…Alors bien plus qu’accuser l’Eglise, ma mère, je préfère dire qu’il y a un dur combat à mener face au monde des ténèbres…qui essaie d’essaimer aussi dans l’Eglise hélas. Une évangélisation qui marche comme celle là entraîne un combat plus grand. Il nous faut donc recourir à l’armure du Christ et de sa charité
    (cf Ephésien 6 )Bon combat donc…je prie bien pour vous au sein de ma communauté contemplative et missionnaire!!!

  40. mmx

    bwof…

    et si on arretait de croire que la solution, c’est Dieu?
    Pourquoi agir "au nom de Dieu", ou vouloir répandre la "parole de Dieu"? Pourquoi pensez-vous qu’il y ait Dieu derrière tout ce que nous accomplissons? Dieu n’est certainement pas universel, puisque les hommes ne sont pas unanimes sur son existence. L’Homme en revanche l’est, personne ne peut le nier. Alors cessez de vous quereller pour des broutilles, et songez a faire le bien autour de vous, non pas au nom de Dieu, mais au nom de l’Humanité.

  41. Pierre

    Je n’ai rien contre votre humanisme, bien au contraire, mais admettez tout de même que nous avons le droit de croire en Dieu, comme créateur de toute chose, de moi, de vous… Et puis regardez, j’aime ma chère et tendre, je ne peux affirmer que cet amour ne vient que de moi, en tant qu’homme, tellement il est fort ! Pour moi, il vient de Dieu, source de tout amour. Qu’en pensez-vous ?

  42. lili

    bravo pour cette article!!!!
    je suis une fan de glorious mais pas autant que dieu
    on ressent par leur parole toute la grace de dieu
    je suis allé a 2 de leur concert et je suis ressortie épanouîe

    GOD IS LOVE

    gros bizou a tous!!!

  43. Nadou

    Je suis contente de lire votre article. Il est intéressant. Mon oppinion est que vous ne devez pas baisser les bras. Priez, faites des jeûns, demandez à Jésus de vous conseiler. Vous ne trouvez pas que chaque fois qu’on fait quelque chose de bien, on se lève avec une très grande force pour s’opposer à ça. Pourquoi? Parce que Satan va à tout prix montrer le mauvais côté de chaque bonne oeuvre. Je vais prier pour votre projet d’évangéliser en passant par la chanson. Que Dieu vous bénisse. Que Maman Marie soit avec vous dans votre prière.

  44. Marc

    A la question “peut-on évangéliser avec la musique actuelle”, je réponds : bien sûr.
    Je suis également musicien et je reste profondément convaincu que la musique de chaque période peut être utilisée pour évangéliser.
    Il y a ce qu’on appelle la pop-louange.
    Mais je pense que pour évangéliser on aurait pu se baser également du Disco.
    Aujourd’hui des groupes se sont lancés dans la pop-louange, le rock, le rap, le reggae.

    Maintenant, je pense (mais je peux me tromper) que le fond du problème vient de la frilosité des évêques qui n’ont pas soutenu ou pas assez soutenu des musiciens qui ont voulu se servir de la pop-louange.

    Pourtant, je le remarque autour de moi, les groupes évangéliques n’ont pas peur de partir dans ce créneau musical actuel. Et ça marche aux USA (Franklin, Smith et bien d’autres), en Australie (Hillsong), en France et en Belgique avec Exo. Mais il y a encore bien d’autres groupes.
    Il y a aussi le Gospel qui revient en force et tant mieux !
    Si des groupes de musique ou simples chanteurs veulent tenir, il faut un soutien de l’évêque avec celui du clergé et des laïcs qui ont une mission pastorale en paroisse, en aumônerie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *