Evangile immuable, méthodes nouvelles ?

« Trouver des méthodes nouvelles de présentation de la vérité immuable de l’Evangile », propose Benoît XVI dans son message aux évêques africains.

EVANGILE IMMUABLE, METHODES NOUVELLES

CITE DU VATICAN, 24 JUI 2008 (VIS). Benoît XVI a fait parvenir un message aux évêques africains en charge de la pastorale culturelle réunis à Bagamoyo (Tanzanie) à l’occasion du congrès du Conseil pontifical pour la culture ( « Perspectives pastorales de la nouvelle évangélisation face à la globalisation et à ses effets sur les cultures africaines »). Lu en ouverture des travaux, ce texte rappelle qu’évangéliser la culture « et inculturer l’Evangile sont un mission de toujours quoique sans cesse renouvelée ». Le Pape recommande aux pasteurs « de trouver des méthodes nouvelles de présentation de la vérité immuable de l’Evangile, des valeurs de joie et de vie qu’il véhicule, de respect pour l’enfant à naître, pour la famille et sa mission, pour l’esprit de solidarité tellement présent dans la tradition africaine ».

Ce congrès de quatre jours s’est ouvert hier par une messe présidée par le Cardinal Polycarp Pengo, Archevêque de Dar es Salaam, qui a également lu un texte de Mgr Gianfranco Ravasi, Président du Conseil pour la culture, intitulé: « Les enjeux culturels de la sécularisation véhiculés par la globalisation ». Et parmi ceux-ci, Mgr Ravasi retient « le dédain pour le bien public, la mercantilisation des comportements sociaux, la destruction des modèles de vie dont la famille, l’école et la paroisse sont porteuses, l’exaltation de l’individualisme ». Les pays les plus pauvres, note-t-il aussi sont les plus exposés à ces dangers car la globalisation mal comprise conduit à « la perte des traditions ancestrales, à la désorganisation des consciences et au déracinement culturel d’entières générations entraînées vers l’appauvrissement ». C’est dans ce contexte de sécularisation globale que l’Eglise peut montrer comment faire renaître un humanisme chrétien, en re-proposant les grandes valeurs d’une manière nouvelle, à l’aide de la Parole, seule en mesure de féconder les déserts de l’indifférence et de la superficialité.

Source : Vatican Information Service

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *